Israël « vole les organes des cadavres à Gaza » : responsables

Les responsables de Gaza ont accusé Israël d’avoir prélevé des organes sur des Palestiniens décédés avant de les remettre, citant des altérations significatives.

Israël a prélevé des organes sur les corps de Palestiniens, ont déclaré mardi les autorités locales de Gaza, après avoir reçu des forces israéliennes des dizaines de corps de Palestiniens tués.

Un examen des corps a révélé que des changements significatifs avaient été apportés à ceux-ci, avec des signes de vol d’organes sur des cadavres, a déclaré le bureau des médias basé à Gaza dans un communiqué, appelant à une enquête internationale.

Les corps ont été remis aux autorités de Gaza sans aucune identification des morts, a indiqué le bureau des médias, ajoutant que les forces israéliennes ont refusé de révéler d’où venaient les corps.

Le communiqué indique également qu’il ne s’agit pas du premier incident de ce type depuis le début de la guerre israélienne contre Gaza le 7 octobre, ajoutant qu’il y avait eu des incidents antérieurs avec des corps dépourvus d’organes et des corps exhumés de cimetières.

Le communiqué dénonce le « silence » et l’inaction des organisations internationales opérant à Gaza, notamment le Comité international de la Croix-Rouge.

Les autorités israéliennes n’ont pas encore commenté ces allégations.

Mardi tôt, Israël a remis les corps de dizaines de Palestiniens environ 80 tués par ses forces à Gaza. On pense qu’ils ont été soit arrêtés par les forces israéliennes lors d’opérations terrestres, puis tués, soit que leurs corps ont été saisis après avoir été tués lors d’attaques.

Le ministère de la Santé de Gaza a déclaré avoir reçu mardi les corps des Palestiniens tués via le poste frontière de Karam Abu Salem (Kerem Shalom) avec Israël.

Le Réseau d’information Quds a indiqué que les corps seraient enterrés dans des fosses communes.

Le directeur de l’hôpital Mohammed Yousef El-Najar de la ville de Rafah, Marwan Al-Hams, a déclaré que l’ONU les avait informés que les corps seraient remis par Israël.

« Les corps sont arrivés dans un conteneur, certains intacts, d’autres en morceaux et d’autres encore décomposés », a-t-il expliqué.

Le mois dernier, Euro-Med Human Rights Monitor appeler pour la création d’un comité d’enquête international indépendant sur les vols d’organes présumés.

Euro-Med Monitor a documenté la confiscation par les forces israéliennes de dizaines de cadavres du complexe médical Al-Shifa et de l’hôpital indonésien dans le nord de la bande de Gaza, ainsi que d’autres à proximité du soi-disant « couloir de sécurité » (Salah al-Din Road) destiné aux personnes déplacées se dirigeant vers les parties centrale et sud de la bande de Gaza.

Selon Euro-Med Monitor, les forces israéliennes ont également déterré et confisqué les corps d’une fosse commune creusée à la mi-novembre dans l’une des cours du complexe médical d’Al-Shifa.

Alors que des dizaines de cadavres ont été remis au Comité international de la Croix-Rouge, qui les a à son tour transportés vers le sud de la bande de Gaza pour achever le processus d’inhumation, l’armée israélienne détient toujours les corps de dizaines de morts.

L’offensive israélienne contre la bande de Gaza assiégée, qui a débuté le 7 octobre, a tué plus de 21 110 Palestiniens – pour la plupart des femmes et des enfants – et fait au moins 55 243 blessés.