Dernières Nouvelles | News 24

Israël mobilise davantage de réservistes — RT World News

Deux brigades supplémentaires sont appelées pour combattre à Gaza, a indiqué l’armée

Israël mobilisera deux brigades supplémentaires pour des opérations à Gaza, a annoncé dimanche l’armée.

Il faut davantage de réservistes en première ligne « pour défendre l’État d’Israël et assurer la sécurité de ses citoyens » » ont déclaré les Forces de défense israéliennes (FDI) dans un communiqué.

Cette annonce intervient une semaine après qu’Israël a retiré la plupart de ses forces terrestres de l’enclave palestinienne, dans ce que les dirigeants militaires ont décrit comme une préparation à une mission dans la ville de Rafah.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu subit la pression de ses partenaires de la coalition pour envoyer des troupes terrestres dans la ville située à la frontière égyptienne, où l’on estime qu’environ 1,3 million de Palestiniens sont entassés. Les États-Unis, un fournisseur clé d’aide militaire à Israël, ont exprimé leurs inquiétudes quant au fait qu’une opération à Rafah entraînerait d’importantes pertes civiles.





Des membres du gouvernement israélien, dont Netanyahu, ont soutenu que l’État juif ne pouvait pas atteindre son objectif principal déclaré, à savoir vaincre le groupe militant palestinien Hamas, sans entrer dans Rafah.

L’annonce de dimanche intervient après que l’aide occidentale a aidé les forces israéliennes à repousser un barrage de drones et de missiles iraniens. Téhéran a lancé cette attaque en représailles à une frappe aérienne contre son consulat à Damas le 1er avril, imputée à Israël. L’armée israélienne a affirmé qu’avec ses partenaires, elle avait stoppé environ 99 % des projectiles iraniens.

Commentant l’attaque iranienne, le porte-parole de Tsahal, Daniel Hagari, a souligné que l’armée israélienne « n’a pas perdu de vue » de ses objectifs à Gaza. « Le Hamas et l’Iran veulent enflammer le Moyen-Orient et intensifier la région. » il prétendait.

Les hostilités en cours à Gaza ont été déclenchées par une incursion du Hamas dans le sud d’Israël en octobre, au cours de laquelle quelque 1 200 personnes ont été tuées et des dizaines d’autres prises en otages. Plus de 33 000 Palestiniens ont été tués lors des représailles israéliennes, pour la plupart des femmes et des enfants, selon les autorités sanitaires locales.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

Lien source