Skip to content
Israël appelle à des sanctions "automatiques" de la part de l'Europe sur l'Iran pour violation de la possession d'uranium

FILE PHOTO – Le ministre israélien de l'Énergie, Yuval Steinitz, s'exprimant lors d'une interview accordée à Reuters au Caire, en Égypte, le 14 janvier 2019. REUTERS / Mohamed Abd El Ghany

JERUSALEM (Reuters) – Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a demandé lundi à l'Europe d'imposer des "sanctions automatiques" à l'Iran pour l'accumulation d'uranium moins enrichi que celui autorisé dans le cadre de son accord de 2015 sur le nucléaire avec les grandes puissances.

"Je répète qu'Israël ne permettra pas à l'Iran de développer des armes nucléaires", a déclaré Netanyahou, selon un communiqué de son bureau.

«En ce jour, j'appelle également tous les pays européens à respecter leurs engagements. Vous vous êtes engagé à agir dès l'instant où l'Iran violerait l'accord nucléaire, vous vous êtes engagé à activer le mécanisme de sanctions automatiques défini par le Conseil de sécurité (américain) ", a-t-il déclaré.

Un diplomate européen a déclaré à Reuters que l'accord prévoyait un mécanisme permettant de traiter "toutes les incohérences", et qu'il appartiendrait à une commission conjointe des signataires de décider des prochaines étapes.

La décision de l’Iran constitue la première étape majeure en violation de l’accord depuis que les États-Unis s’en sont retirés il ya plus d’un an et ont réimposé des sanctions économiques sévères à l’Iran.

Plus tôt lundi, le ministre israélien de l'Énergie avait accusé l'Iran de poursuivre son «chantage nucléaire» en stockant plus d'uranium faiblement enrichi que prévu dans l'accord, tout en affirmant que la poursuite des pressions internationales provoquerait un recul de Téhéran.

«C’est une violation flagrante de l’accord», a déclaré Yuval Steinitz à la radio publique Kan. «L’Iran est en train de faire du chantage nucléaire. Il dit au monde: «Regardez comme nous sommes proches d’une arme nucléaire».

«L’économie iranienne est en train de s’effondrer (ils subissent une pression atomique et prennent donc des mesures déséquilibrées», at-il ajouté. "Si la pression persiste et que le monde ne cède pas, ils céderont."

Reportage par Ari Rabinovitch; Édité par Mark Heinrich

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

Heliabrine Monaco

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *