Instagram critiqué pour avoir tourné en dérision la lutte contre le racisme alors que Martial abusait à nouveau

Instagram a été accusé d’avoir fait une «  moquerie  » de son vœu de lutter contre la haine raciale en ligne, car Anthony Martial a été ENCORE soumis à de vils abus en ligne.

Après que Martial ait été remplacé lors du match nul 1-1 de Manchester United à West Brom, un certain nombre d’utilisateurs ont adressé des messages offensants à l’attaquant français, en utilisant un langage et des symboles racistes.

C’est la deuxième fois en trois semaines que Martial souffre sur Instagram, à la suite d’abus tout aussi horribles à la suite de la défaite de United contre Sheffield United le 27 janvier.

À cette occasion, le coéquipier de United, Axel Tuanzebe, a également été pris pour cible, ce qui a incité le club à condamner fermement les «idiots insensés».

United a exhorté les plateformes de médias sociaux et les autorités de régulation à renforcer les mesures pour empêcher ce type de comportement.

Et bien que le club insiste sur le fait que sa déclaration reste inchangée, ils ont uni leurs forces la semaine dernière avec Manchester City, Liverpool et Everton pour condamner conjointement la tendance à l’escalade.

En réponse, Instagram a annoncé qu’il imposerait des sanctions plus strictes, y compris la suppression de comptes, mais s’est arrêté avant d’insister sur l’identification des utilisateurs.

Et la réaction des géants des médias sociaux a exaspéré les militants antiracistes.