Infographie montrant les cultures de l’Initiative de la mer Noire

Le cargo général Fulmar S battant pavillon de la Barbade est photographié dans la mer Noire, au nord du détroit du Bosphore, à Istanbul, en Turquie, le 5 août 2022.

Mehmet Caliskan | Reuter

NATIONS UNIES – Alors que les dirigeants mondiaux se réunissent pour la deuxième journée de réunions de haut niveau au siège de l’ONU à New York, sept navires transportant de précieuses récoltes ont discrètement quitté les ports ukrainiens.

Les navires naviguent dans le cadre de la Black Sea Grain Initiative, un accord soutenu par l’ONU visant à assouplir le blocus naval russe et à rouvrir trois ports ukrainiens clés. Des représentants de l’Ukraine, de la Russie, de l’ONU et de la Turquie ont mené des négociations pour créer le corridor maritime à Istanbul plus tôt cette année et ont signé l’accord historique le 27 juillet.

Avant la guerre, l’Ukraine et la Russie représentaient près d’un quart des exportations mondiales de céréales jusqu’à ce que ces expéditions s’arrêtent sévèrement pendant près de six mois.

Le premier navire a quitté le port ukrainien d’Odessa le 1er août transportant plus de 26 000 tonnes de maïs. Depuis lors, plus de 180 navires transportant un total de 4,2 millions de tonnes métriques ont quitté les ports ukrainiens.