Indumathi Kathiresan et Sanju Yadav de l’équipe de football féminin interagissent avec les fans avant de partir pour le Brésil

Les joueuses de l’équipe indienne de football féminin Sanju Yadav et Indumathi Kathiresan ont eu une interaction virtuelle avec des fans avant de partir pour leur tournée au Brésil. L’Inde, 57e au monde, affrontera le Brésil, septième, le 25 novembre, suivi du 37e Chili, le 28 novembre, et du 56e Venezuela, le 1er décembre.

Indumathi et Sanju font partie de l’équipe de 23 membres annoncée jeudi par l’entraîneur Thomas Dennerby et partiront samedi pour Manaus au Brésil. Parlant des préparatifs de la tournée, le milieu de terrain Indumathi a déclaré : « Nous travaillons tous dur et sommes extrêmement enthousiastes à l’idée de notre tournée au Brésil. Nous sommes particulièrement impatients de jouer contre Marta et d’apprendre d’elle. »

Ce sera la première fois qu’une équipe de football indienne (hommes et femmes) jouera contre le Brésil, le Chili et le Venezuela au niveau senior. Avant cela, l’équipe féminine a déjà joué des matchs en Turquie, en Ouzbékistan, aux Émirats arabes unis, à Bahreïn et en Suède cette année dans le cadre de sa préparation pour la Coupe d’Asie féminine de l’AFC, qui se déroulera à Mumbai et à Pune l’année prochaine.

Les interactions avec les fans, allant des footballeurs en herbe aux jeunes filles souhaitant pratiquer le sport, ont donné lieu à des moments d’inspiration. Une fillette de 7 ans a parlé des garçons dans la cour de récréation lui a dit que le football n’était pas pour les filles. Indumathi a donné à la jeune fille une réponse emphatique.

« Quand je jouais au niveau de l’État, les gens me disaient souvent que c’était un sport pour les garçons, pas pour les filles. Même à la maison, ils me demandaient pourquoi tu joues à un jeu de garçons ? Mais personne ne peut vous dire que ce n’est pas un jeu de filles, et pour cela, nous devons sortir et leur montrer.

Une footballeuse en herbe a demandé à Sanju comment elle était passée de Bhiwani d’Haryana à sa sélection pour la tournée au Brésil. En réponse, Sanju, qui joue en tant que milieu de terrain, a mentionné l’importance du soutien de sa famille dès le début et a cité sa sélection pour la première fois dans le camp indien comme un moment spécial de sa carrière.

« J’ai joué au football pour la première fois à l’école lorsque notre professeur de physiothérapie nous a fait jouer pendant la récréation. J’ai rapidement développé un intérêt et j’ai commencé à sortir jouer régulièrement. Au début, ma famille n’en avait aucune idée, mais quand j’ai commencé à rentrer tard, ils ont vite découvert que je jouais au football. Depuis ce jour, ils ne m’ont jamais arrêté. Grâce à leur soutien, je me suis rapidement rendu au camp national des moins de 13 ans. À ce jour, être sélectionné pour ce premier camp indien reste le moment le plus spécial de ma carrière. »

Lisez toutes les dernières nouvelles, les dernières nouvelles et les nouvelles sur le coronavirus ici. Suivez-nous sur Facebook, Twitter et Télégramme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *