Il sera difficile de marquer contre nous, déclare Thomas Dennerby, entraîneur-chef de l’équipe féminine indienne des moins de 17 ans

L’équipe indienne pour la prochaine Coupe du Monde Féminine des moins de 17 ans de la FIFA que le pays accueillera s’est améliorée en défense mais doit travailler sur “l’attaque et certains détails techniques”, a déclaré dimanche l’entraîneur-chef Thomas Dennerby.

Dennerby, qui campe actuellement en Espagne avec les joueurs pour une tournée d’exposition avant la pièce maîtresse du groupe d’âge, a déclaré que le niveau de forme physique de l’équipe ne serait pas non plus un problème.

A LIRE AUSSI | Cristiano Ronaldo répare une relation fracturée dans le vestiaire de Manchester United

« Nous sommes bien organisés et avons un bon niveau de condition physique. Le niveau de forme physique ne sera pas un problème. Nous avons de bonnes séances de défense donc ce sera difficile de marquer sur nous mais nous devons encore utiliser nos chances sur le terrain. Nous jouons à un rythme et à un rythme plus élevés qu’auparavant », a déclaré Dennerby.

“Pendant ce temps, nous travaillons sur notre côté offensif ainsi que sur quelques petits détails techniques, qui nécessitent une attention en ce moment. Mais nous sentons que nous sommes sur la bonne voie », a déclaré le Suédois dans un communiqué de l’AIFF.

L’équipe indienne affrontera l’Imabari JFA Academy lors de son premier match amical lundi à Soccerland, en Catalogne, en Espagne.

Lorsqu’on lui a demandé à quel point l’équipe s’était améliorée ces derniers temps, il a déclaré: «Quand nous regardons les filles maintenant, nous pensons que nous sommes à un niveau supérieur. Et c’est la principale raison pour laquelle nous voulions venir camper en Espagne pour jouer des matchs internationaux.

« Cela nous donnera la réponse si nous sommes suffisamment proches et prêts à battre des adversaires coriaces. Mon sentiment personnel est que nous sommes au plus haut niveau et après les matchs ici, nous analyserons et verrons si j’ai raison ou tort. Il s’est dit satisfait des préparatifs jusqu’à présent pour le méga événement.

« Je suis fier des filles. Ils travaillent très dur depuis plus de six mois maintenant – 10 à 12 séances par semaine, y compris des séances de football, de zoom et de course à pied. Je pense que nous avons atteint un nouveau niveau.

“Je suis content d’avoir l’opportunité de jouer ces matches. Ce sera principalement un camp de 10 jours en Espagne et l’accent est mis sur les jeux maintenant. La plupart de ces filles sont très jeunes, elles n’ont pas beaucoup d’expérience dans les jeux importants.

« C’est nécessaire de jouer contre de bons adversaires et c’est crucial pour nous d’avoir ces matchs avant la Coupe du monde. Espérons que cela renforcera la confiance des filles.

Lisez tous les Dernières nouvelles sportives et dernières nouvelles ici