Skip to content

«Il est définitivement responsable de ce que je suis aujourd’hui. C’est Ebrahim Alkazi qui a jeté les bases de ma création», déclare l’acteur Pankaj Kapur, ajoutant que les trois années de formation sous Alkazi à l’École nationale de théâtre (NSD) de la capitale ont été les meilleures années de sa vie.

Se souvenant du théâtre Doyen, décédé mardi des suites d’une crise cardiaque, l’acteur dit qu’il était un talent remarquable, non seulement dans le théâtre mais dans divers domaines créatifs.

« Ses vastes connaissances, sa capacité à analyser minutieusement, à donner une vision du monde unique et à transmettre une éducation de classe mondiale le feront se démarquer longtemps après son départ. »