Skip to content

(Reuters) – Aperçu des meilleures candidates à Wimbledon 2019 (le préfixe indique l’ensemencement):

Huit femmes à regarder à Wimbledon

FILE PHOTO: Tennis – Premier ministre WTA – Nature Valley Classic – Edgbaston Priory Club, Edgbaston, Birmingham, Royaume-Uni – 22 juin 2019 L'Australienne Ashleigh Barty en action lors de son match de demi-finale contre la République tchèque Barbora Strycova Action Images via Reuters / Carl Recine / File Photo

1-ASH BARTY (Australie)

La petite Australienne arrive à Wimbledon après son premier triomphe au Grand Chelem à Roland-Garros et après avoir remplacé Naomi Osaka au sommet du classement mondial.

Barty a quitté le tennis pour jouer au cricket dans son Queensland natal il y a quelques années, mais a à peine manqué un battement depuis son retour en 2016, remportant des applaudissements et des titres avec son esprit indomptable, son service de précision et son coup droit dévastateur.

Elle est la première Australienne à figurer en tête du classement féminin depuis Evonne Goolagong Cawley il y a 43 ans, mais ses chances à Wimbledon dépendent de la façon dont elle se remettra de la blessure au bras qui l’a forcée à quitter l’échauffement d’Eastbourne plus tôt cette semaine.

2-NAOMI OSAKA (Japon)

Osaka n’a pas fait grand-chose depuis qu’elle a quitté l’entraîneur-chef Sascha Bajin un mois après avoir remporté l’Open d'Australie.

Des blessures et une mauvaise forme ont empêché les Japonaises d’atteindre une autre finale dans les huit tournois auxquels elle participe depuis son triomphe à Melbourne et elle a renoncé à son emprise sur le premier rang du classement après une sortie prématurée à Birmingham.

Malgré ses difficultés, Osaka fait toujours partie des favorites du All England Club cette année en raison de sa capacité à sortir son meilleur tennis sur les plus grandes étapes du jeu.

3-KAROLINA PLISKOVA (République tchèque)

L’immense potentiel de Pliskova ne s’est pas encore traduit par un succès sur la plus grande scène, mais son grand service et son coup de pied foudroyant la maintiennent parmi les meilleurs adversaires sur gazon.

À 27 ans, elle est à l'apogée de ses pouvoirs mais doit faire preuve de plus de cohérence lors de la deuxième semaine si elle veut progresser au-delà des 16 dernières à Wimbledon pour la première fois.

5-ANGELIQUE KERBER (Allemagne)

La titulaire Kerber espère qu’un retour sur les lieux de son dernier triomphe au Grand Chelem pourra faire revivre sa forme et son classement mondial qui s’est effondré en raison de maladies et de blessures au cours de la dernière année.

Une blessure au premier tour à Roland-Garros a été infligée à une blessure à la cheville, mais elle a depuis pris de la vitesse avec une course en demi-finale à Majorque.

6-PETRA KVITOVA (République tchèque)

Kvitova s'épanouit sur les pelouses de Wimbledon, après avoir remporté le titre en 2011 et 2014, et dispose des armes pour vaincre les joueuses les mieux classées de sa journée.

La carrière de la gauchère a été interrompue par une attaque au couteau en décembre 2016, mais elle est de retour à son meilleur niveau en terminant deuxième à l'Open d'Australie et en remportant des titres à Sydney et à Stuttgart.

Le Tchèque a été blessé au mollet gauche lors du tournoi de terre battue à Rome et s'est également retiré de Roland-Garros en raison d'un problème à l'avant-bras.

7-SIMONA HALEP (Roumanie)

Halep a débuté la saison en tête du classement mondial, mais une année sans trophée en 2019 l'a vue chuter à la septième place – son plus bas classement depuis avril 2016.

La spécialiste de la terre battue, âgée de 27 ans, est une contre-perforatrice qui préfère rester en retrait et utiliser sa sélection de lancers et sa couverture du terrain pour écraser ses adversaires.

Grass est loin de la surface de prédilection de la Roumanie. Cependant, atteindre les demi-finales de Wimbledon en 2014 est toujours son meilleur résultat au All England Club.

11-SERENA WILLIAMS (Etats-Unis)

La quête de Williams pour un record du 24e Grand Chelem à la suite d’un congé de maternité s’est terminée à deux reprises en déchirement, mais l’Américaine reste une force incontournable à Wimbledon, où elle cherchera à améliorer le deuxième.

Le vainqueur à sept reprises n’a pas bénéficié de la meilleure préparation de la saison dans une saison gênée par une blessure au genou et entre dans le tournoi après une sortie du troisième tour à l’Open de France.

25-AMANDA ANISIMOVA (États-Unis)

Huit femmes à regarder à Wimbledon
Diaporama (7 Images)

Née de parents russes et formée en Floride, la adolescente Anisimova a beaucoup en commun avec l'ancienne championne de Wimbledon, Maria Sharapova.

Anisimova est devenue la première joueuse de ce millénaire à atteindre les demi-finales du Grand Chelem avec sa course à Roland Garros et espère poursuivre sur cette lancée à Wimbledon.

Sharapova s'est déclarée vainqueur du titre à Wimbledon à l'âge de 17 ans et, même si Anisimova, qui aura 18 ans en août, a encore beaucoup à prouver, son potentiel brut en fait l'une des perspectives les plus excitantes de la tournée.

Compilé par Rohith Nair et Hardik Vyas; Édité par Christian Radnedge

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

Shein Many GEO's Shein Many GEO's

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *