Skip to content

SHANGHAI (Reuters) – Huawei Technologies s'attend à ce que le déploiement des réseaux sans fil 5G de nouvelle génération commence à contribuer au chiffre d'affaires de la société à compter du prochain lancement des services en Chine, a annoncé mercredi le vice-président de la société.

Huawei s'attend à voir son chiffre d'affaires augmenter grâce au déploiement de la 5G l'année prochaine

Les gens regardent les produits sur le stand de Huawei à l'Expo internationale de l'électronique grand public à Pékin, en Chine, le 2 août 2019. REUTERS / Thomas Peter

Le géant chinois des équipements de télécommunications a déclaré avoir signé plus de 50 contrats commerciaux 5G, tout en combattant les accusations des États-Unis et de ses alliés selon lesquelles ses réseaux sont des vecteurs de l'espionnage chinois.

Ken Hu a déclaré que, alors que le déploiement s'accélérait, en particulier en Asie, la société estimait qu'il faudrait encore "attendre un moment avant que la 5G ne génère une part non négligeable du chiffre d'affaires".

«Nous aurons une image plus claire d’ici le milieu de l’année prochaine, car le premier lot de déploiements commerciaux de 5G en Chine atteindra une certaine phase», at-il déclaré à la presse en marge d’une conférence de société, estimant que Huawei avait maintenant signé. environ 60 contrats.

Les trois grandes compagnies de télécommunications chinoises tentent de déployer des services 5G dans plus de 50 villes cette année, à la suite de pays comme la Corée du Sud et les États-Unis qui ont déjà lancé le service qui promet de prendre en charge de nouvelles technologies telles que la conduite autonome.

Le marché national de Huawei est devenu plus crucial pour la société depuis que Washington a interdit, en mai, aux sociétés américaines de commercer avec elle pour des raisons de sécurité nationale, ce qui a nui aux activités internationales de la société.

La société nie les accusations et affirme que Washington tente de réduire son leadership dans l’industrie au profit des entreprises américaines.

Le fondateur et PDG de Huawei, Ren Zhengfei, a déclaré la semaine dernière au magazine The Economist que, pour résoudre les problèmes américains, il était disposé à vendre la technologie 5G de son entreprise – brevets, code, plans, savoir-faire en matière de production – à des entreprises occidentales frais.

Hu a déclaré que la suggestion de Ren n'était pas complexe et qu'un nouvel acteur pourrait contribuer à atténuer les problèmes de sécurité.

"Si la proposition est mise en œuvre, elle générera une concurrence accrue en 5G sur l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement mondiale. Cette concurrence est bénéfique pour les consommateurs et les utilisateurs et contribue également à l'industrie elle-même", a-t-il déclaré.

La société a également lancé mercredi ce qu'elle a décrit comme "le cluster de formation à l'intelligence artificielle le plus rapide au monde", baptisé Atlas 900, et s'est engagé à investir 1,5 milliard de dollars dans son programme de développement.

Huawei, qui est également le n ° 2 mondial des smartphones, devrait lancer un nouveau smartphone haut de gamme jeudi, malgré l’incertitude quant à la capacité du nouveau téléphone à fonctionner avec le système d’exploitation et les applications Android de Google.

Huawei a déclaré le mois dernier que, si l’impact des restrictions américaines était plus faible que prévu, il continuerait à faire baisser les revenus de son unité smartphone d’environ 10 milliards de dollars cette année.

Reportage de Brenda Goh à Shanghai; Reportage supplémentaire par Sijia Jiang à HONG KONG; Édité par Stephen Coates

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

Heliabrine Monaco

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *