Skip to content

Deux stars oscarisées qui ont agi à la tête de la monarchie emmènent leur talent au plus profond de la mer.

Dame Helen Mirren et Olivia Colman ont décroché de nouveaux rôles de tortues marines en voie de disparition dans un film visant à sensibiliser à la crise des océans du monde.

Les stars, toutes deux célèbres pour avoir joué la Reine, interprètent les parties de Turtle Journey, réalisées par les créateurs de Wallace et Gromit Aardman en collaboration avec Greenpeace.

Le court métrage d'animation représente une famille de tortues confrontées au forage pétrolier, à la pollution plastique et à la pêche industrielle alors qu'elles tentent de rentrer chez elles.

Colman, lauréat d'un Oscar, qui incarne la reine Elizabeth II dans Netflix La Couronne, exprime la mère de famille

Elle a qualifié le projet de "déchirant".

Image:
Greenpeace UK a publié Turtle Journey sur la destruction des océans. Photo: Greenpeace

"Malheureusement, l'histoire de cette famille de tortues essayant de rentrer chez elle dans un océan endommagé et changeant est une réalité pour tant de créatures marines dont les habitats ont été détruits par les activités humaines", a déclaré Colman.

"La plupart d'entre nous aiment instinctivement les océans et se soucient de la vie marine incroyable qui y vit, mais beaucoup moins de gens savent à quel point ils sont sous pression.

"Si nous n'agissons pas maintenant, nous risquons de causer des dommages irréversibles à nos océans et de perdre des espèces pour de bon."

Colman a déclaré que la maison était "la chose la plus importante que nous ayons", étant "un espace sûr pour nous et notre famille".

"Mais nous enlevons cela aux tortues, aux baleines, aux pingouins et à tant d'autres animaux incroyables", a-t-elle ajouté.

Dame Mirren, qui joue la grand-mère de la famille, a remporté l'Oscar de la meilleure actrice pour son rôle de reine Elizabeth II dans le film The Queen en 2006.

Helen Mirren et Olivia Colman s'expriment sur les tortues dans un film Greenpeace «déchirant» | Actualités Ents & Arts
Image:
Helen Mirren a remporté un Oscar pour son rôle de reine Elizabeth II dans le film The Queen de 2006.

Elle a exprimé sa tristesse que sa génération laisse aux générations futures une planète endommagée "qui a déjà perdu une grande partie de la biodiversité qui la rend spéciale".

"Au cours de ma vie, j'ai vu la nature détruite à une échelle inimaginable par l'activité humaine", a déclaré Dame Helen.

"Cependant, nous avons une chance de faire quelque chose maintenant et de laisser un héritage d'océans bien protégés à toutes les personnes qui nous succèdent.

"Nous ne pouvons pas ramener ce que nous avons déjà perdu, mais nous pouvons protéger ce que nous avons encore. J'espère que ce film aidera à faire comprendre à plus de personnes que l'océan vaut la peine d'être protégé et nous incitera à agir avant qu'il ne soit trop tard." "

Jim Carter de Downton Abbey, la star de Game Of Thrones Bella Ramsey, l'acteur de Stranger Things David Harbor et le comédien Ahir Shah – tous les ambassadeurs de l'océan à Greenpeace – jouent également des rôles dans le film.

Préoccupé par un réchauffement de la planète, Ramsey a déclaré que la population mondiale et ses descendants observaient les actions des gouvernements.

"Nous, individuellement, devons jouer notre rôle, mais eux, collectivement, doivent agir maintenant pour créer un changement positif, durable et spectaculaire", a-t-elle déclaré.

La militante de Greenpeace UK pour les océans, Louisa Casson, a déclaré que les océans du monde étaient en crise, avec six espèces de tortues de mer sur sept menacées d'extinction.

Helen Mirren et Olivia Colman s'expriment sur les tortues dans un film Greenpeace «déchirant» | Actualités Ents & Arts
Image:
Olivia Colman en tant que reine de la couronne. Photo: Sophie Mutevelian

"Les gouvernements ont la possibilité de prendre des mesures audacieuses aux Nations Unies cette année lorsqu'ils se réuniront pour convenir d'un nouveau traité mondial sur l'océan", a-t-elle déclaré.

"Un traité solide ouvrirait la voie à un réseau mondial de sanctuaires océaniques entièrement protégés, mettant 30% des océans du monde hors de portée de l'exploitation par les humains et donnant aux espèces marines telles que les tortues une chance de se rétablir et de prospérer."

Turtle Journey se termine par un appel à l'action, exhortant les téléspectateurs à signer la pétition de Greenpeace pour un traité mondial sur l'océan.

Selon Greenpeace, le réchauffement des océans et les courants changeants obligent les tortues luth du Pacifique à voyager presque deux fois plus loin pour atteindre de nouveaux sites d'alimentation dans des eaux plus fraîches après avoir quitté les lieux de nidification.

Ces résultats proviennent de recherches en Guyane française, où la population d'œufs de tortue sur les plages est environ 100 fois plus petite qu'elle ne l'était dans les années 1990.

Les écologistes disent que l'énergie supplémentaire que les tortues utilisent pour se rendre aux aires d'alimentation est susceptible de réduire le nombre d'œufs pondus chaque saison.

Greenpeace a publié le court-métrage dans le cadre de sa campagne en faveur d'un nouveau traité mondial sur l'océan lors du sommet des Nations Unies et de la publication de son rapport Turtles Under Threat.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *