Harry commence une nouvelle vie au Canada avec des événements pour la charité du sida après avoir quitté le Royaume-Uni pour voir Meghan

Le prince William a présidé aujourd'hui une réunion de l'organisme de bienfaisance pour la faune africaine qu'il a fondé avec le prince Harry alors que son jeune frère a commencé sa vie à 5000 milles au Canada en révélant qu'il se concentrera sur la lutte mondiale contre le sida.

William a accueilli un sommet des groupes de travail de l'United for Wildlife (UfW) au palais de St James, après avoir tenu sa première réception en solo au palais de Buckingham la nuit dernière alors que Harry traversait déjà l'Atlantique.

Et dans un moment émouvant de la nuit dernière, William a même donné une mention à Harry dans son discours de bienvenue, en disant: «Le continent africain occupe une place très spéciale dans mon cœur. C'est l'endroit où mon père nous a emmenés mon frère et moi peu de temps après la mort de notre mère.

L'UfW a été créée par William, Kate et Harry il y a six ans avant son mariage avec Meghan – mais le duc et la duchesse de Sussex se sont ensuite séparés de la fondation caritative créée par les frères en juin dernier alors que les rumeurs d'une rupture entre les couples grandissaient.

Hier soir, un duc de Sussex souriant a atterri à Vancouver hier soir et a affirmé aujourd'hui qu'il avait déjà organisé des événements à travers l'Amérique pour son organisme de bienfaisance Sentebale, qui soutient les enfants touchés par le VIH au Lesotho et au Botswana.

Harry, qui a utilisé un dîner Sentebale à Londres cette semaine pour affirmer que lui et Meghan “ n'ont pas d'autre choix '' que de démissionner en tant que membres de la famille royale, s'est engagé à aider le monde à vaincre le sida en héritage de sa défunte mère Diana, princesse de Galles, tandis que son La fondation d'un ami proche, Sir Elton John, a levé 240 millions de livres sterling (300 millions de dollars) pour lutter contre le virus et aider ses victimes.

Le président de Sentebale, Johnny Hornby, a déclaré aujourd'hui à l'Evening Standard: «Le duc est une figure mondiale et le VIH est un défi pour le monde à essayer d'aider à résoudre. Nous savons que le duc a la capacité de défier la stigmatisation qui entoure le VIH et de mettre en lumière ces problèmes, quel que soit le côté de l'étang où il se trouve.

Hier, le duc de Sussex s'est précipité à travers une série de réunions lors du sommet d'investissement UK-Afrique à Greenwich et ne devrait pas avoir vu William avant de prendre un vol à 17h30 de Heathrow à Vancouver.

Mais il aurait tenu une réunion avec son équipe de Kensington Palace sur la gestion de ses affaires et de celles de Meghan, car elles seront désormais au Canada dans un avenir prévisible.

Le prince William a présidé aujourd'hui une réunion de l'organisme de bienfaisance pour la faune africaine qu'il a fondé avec son jeune frère alors qu'Harry a commencé sa vie au Canada avec le sourire la nuit dernière.

Meghan Markle a emmené son fils Archie et ses chiens Oz et Guy pour une promenade dans les bois à Vancouver hier alors que son mari Harry arrivait du Royaume-Uni.

William a parlé de la lutte contre les «crimes odieux» tels que le braconnage, une cause qui tient également à cœur à son frère Harry. Derrière William est une photo de l'élection simulée de Benjamin Robert Haydon, qui est un hommage à la résilience et à l'amour de la liberté de la Grande-Bretagne, acheté par le roi George IV en 1828

Une Meghan Markle souriante a emmené Archie et ses deux chiens se promener à Vancouver quelques heures avant que Harry n'atterrisse au Canada.

Les frères royaux ont fondé un organisme de bienfaisance contre le crime contre la faune en 2014 – mais Harry est parti après avoir épousé Meghan

William, qui est président de United for Wildlife, a pris le contrôle exclusif après la séparation des Sussex des Cambridges l'année dernière

United for Wildlife (UfW) lutte contre le commerce illégal d'espèces sauvages en réunissant des organisations de conservation, des forces de l'ordre, des gouvernements et des sociétés internationales.

Créée en 2014, l'UfW a été fondée par la Royal Foundation, une joint-venture entre William, Kate et Harry.

Mais Harry a quitté la fondation peu de temps après que lui et Meghan aient séparé leur foyer du palais de Kensington.

Le duc a prononcé un discours lors de la réunion mardi, le lendemain du jour où lui et la duchesse de Cambridge ont organisé une réception au palais de Buckingham pour les délégués participant au sommet britannique et africain sur l'investissement.

S'adressant à la réunion à laquelle assistaient Lord William Hague et l'ambassadeur des États-Unis Woody Johnson, William a qualifié de «moment passionnant» la réunion des deux groupes de travail.

"Nous commençons cette année, et même cette décennie, dans une position très forte", a-t-il déclaré.

«Les plus grandes sociétés de transport et financières du monde – dont beaucoup sont représentées ici aujourd'hui – modifient leurs procédures quotidiennes.

"Il devient maintenant normal que les sociétés de transport traquent les produits illicites de la faune sauvage dans leur cargaison et que les banques enquêtent et signalent les transactions suspectes liées à la criminalité illégale liée aux espèces sauvages."

Mais le duc a reconnu à quel point l'engagement du Transport Taskforce et du Financial Taskforce était «crucial», «car malheureusement la demande de produits de la faune sauvage n'a pas diminué».

"Il y a encore trop de criminels qui savent qu'ils peuvent trouver un marché et pensent qu'ils peuvent agir en toute impunité", a-t-il déclaré.

«Tout ce que vous faites pour éliminer la corruption, améliorer vos processus et techniques et signaler les activités suspectes aux forces de l'ordre contribue à rendre ce commerce trop risqué pour les criminels.»

On dit que William et Harry se sont largement éloignés au cours de la dernière année – se voyant rarement et leurs enfants – au milieu des allégations d'une rupture profonde entre les deux frères et sœurs et leurs conjoints après une série de rangs remontant à un an.

Le duc de Cambridge a accueilli le président kenyan Uhuru Kenyatta au palais de St James à Londres. Tous deux ont assisté à une réunion de l'United for Wildlife Taskforces, qui rassemble des organisations pour aborder les problèmes de conservation.

Le duc a déclaré lors de la réunion que la lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages était dans une «position très forte» alors qu'il louait les efforts déployés par les industries des transports et des finances.

William, président de United for Wildlife, assistera également à des réunions avec d'autres dirigeants africains à la suite du sommet UK-Africa Investment lundi. Le calendrier des fonctions royales du duc survient lorsque son frère, le duc de Sussex, est revenu au Canada pour être réuni avec la duchesse de Sussex et leur fils Archie.

Hier, une Meghan Markle souriante a emmené Archie et ses deux chiens se promener à Vancouver quelques heures avant que Harry ne débarque au Canada.

La duchesse de Sussex a été suivie par deux agents de la protection royale alors qu'elle se promenait dans le parc régional de Horth Hill près du somptueux manoir de l'île de Vancouver de 10 millions de livres sterling (14 millions de dollars) qu'ils ont utilisé depuis Thanksgiving l'année dernière.

Meghan se disputait son Labrador Oz noir et son beagle Guy tout en semblant avoir du mal à garder Archie, âgé de huit mois, dans son porte-bébé avec l'une des sangles glissant sur son épaule.

L'ancienne star de Suits a été suivie par deux gardes du corps, avec qui elle a souri et parlé, alors que la dispute sur la question de savoir si les contribuables britanniques ou canadiens paieraient la facture de protection personnelle des Sussexes de 3 millions de livres sterling par an gronde.

Harry est aujourd'hui au manoir en bord de mer où Meghan et Archie ont passé la plupart des deux derniers mois. Hier, il s'est précipité à travers des réunions matinales avec le Premier ministre Boris Johnson et plusieurs chefs d'État lors du sommet d'investissement Royaume-Uni-Afrique à Greenwich, arrivant vers 11 heures et partant à 13 heures, heure du Royaume-Uni.

Le duc a esquivé la première réception solo de son frère William au palais de Buckingham et s'est précipité à Heathrow pour prendre un vol British Airways à 17h30 vers Vancouver International – avant de prendre un petit avion WestJet pour l'aéroport de Victoria sur l'île de Vancouver, arrivant à 21h45 heure locale.

Le père d'un enfant, qui souriait en descendant de l'avion avec son équipe de sécurité ayant terminé son voyage de 5000 miles, portait un manteau rembourré, un jean bleu et un bonnet tout en portant un sac vert alors qu'il traversait le tarmac. .

Quelques heures plus tard, Harry a atterri sur un vol BA à destination de Vancouver Int (à gauche). Harry s'est envolé pour l'aéroport de Victoria dans un petit avion et a souri en arrivant après avoir été loin de sa femme et de son fils pendant près de deux semaines.

Quelques heures plus tôt, Meghan a souri en se promenant dans le parc régional de Horth Hill en tenant ses deux chiens, le laboratoire noir Oz et le beagle Guy en laisse

Deux officiers de la protection royale se sont promenés derrière elle à une distance discrète pour la sortie du matin – on ne sait pas s'ils sont britanniques ou canadiens

La duchesse de Sussex a tenu son fils de huit mois sur sa poitrine dans un porte-bébé pendant qu'elle attendait l'arrivée du mari, le prince Harry, quelques heures plus tard.

Archie était vêtu d'un cache-couche blanc et de chaussons. Harry a récemment révélé que son fils, qui est au Canada avec Meghan, a récemment vu la neige pour la première fois

C'était l'un des matins les plus chauds pendant des jours sur l'île de Vancouver au Canada, où il a gelé, pleuvoir ou neigé

Alors que Meghan et Harry ont été réunis au Canada pour la première fois depuis qu'ils ont quitté la royauté, il est apparu:

  • Le petit-fils de la Reine, Peter Phillips, utilise ses relations royales pour vendre du lait à la télévision chinoise – alors que la dispute autour de la marque Sussex Royal de Harry et Meghan se poursuit;
  • Les responsables du palais ont admis qu'ils avaient fait une erreur en annonçant que Meghan prendrait le titre de femme divorcée;
  • William et Kate ont organisé leur première réception conjointe au palais de Buckingham dans un aperçu de la vie après le Megxit alors qu'ils accueillaient les chefs d'État africains lors de l'événement auquel Harry aurait certainement assisté en des temps plus heureux;
  • Le prince Charles a promis d'aider à financer le duc et la duchesse de Sussex après qu'ils se soient éloignés de leurs fonctions royales – mais pourrait devoir utiliser son héritage du roi George VI pour le payer;

Palace Gaffe après avoir annoncé que la femme du prince Harry prendrait le titre de femme divorcée

La nuit dernière, les responsables du palais ont été forcés d'admettre qu'ils avaient fait une erreur en annonçant que Meghan prendrait le titre de femme divorcée.

Après avoir confirmé qu'elle et Harry renonceraient à leurs titres de SAR – Son et Son Altesse Royale – les aides ont déclaré que le couple serait plutôt connu sous le nom de Harry, duc de Sussex et Meghan, duchesse de Sussex.

Mais alors que Harry montait à bord d'un vol vers le Canada la nuit dernière pour commencer sa nouvelle vie avec Meghan et son bébé Archie, les responsables du palais à la maison se bousculaient pour confirmer les bons titres du couple après avoir admis qu'ils s'étaient trompés.

En règle générale, seules les épouses divorcées ou les veuves de pairs héréditaires sont désignées par leur nom chrétien, suivi d'une virgule, puis de leur titre – comme dans le cas de Diana, princesse de Galles et Sarah, duchesse d'York.

Harry, qui est toujours sixième du trône, s'est envolé pour Vancouver la nuit dernière et a retrouvé Archie, âgé de huit mois, après plus de deux semaines d'intervalle et avait l'air heureux et excité d'être au Canada.

Le prince a été aperçu en train d'atterrir dans le pays sur le vol 85 de British Airways depuis Londres Heathrow et il a quitté le Boeing 747 par l'escalier arrière.

À la fin du vol de près de 10 heures du Boeing 747, il a été emmené dans une mini-fourgonnette noire pour poursuivre son voyage avec un court saut de 25 minutes jusqu'à Victoria sur l'île de Vancouver.

Harry s'est envolé pour l'île de Vancouver via WestJet, le même transporteur que Meghan aurait emmené, atterrissant à l'aéroport de Victoria vers 21 h 45, heure locale. Les responsables de l'aéroport ont fermé la zone d'observation publique du troisième étage peu de temps avant son atterrissage.

Le duc a ensuite parcouru les deux derniers kilomètres dans un SUV Silver jusqu'au manoir en bord de mer de 10 millions de livres sterling (14 millions de dollars) où Harry et Meghan sont restés pendant six semaines à la fin de l'année dernière et où elle a été avec Archie, huit mois. au cours des 10 derniers jours.

Avant le voyage de 5000 miles, il a été relégué de manière inhabituelle à un rôle de “ marche '' lors du sommet de haut niveau sur l'investissement UK-Afrique à Londres alors que son frère et sa belle-sœur, le duc et la duchesse de Cambridge, ont tenu une réception scintillante au palais de Buckingham. C'était un signe de son nouveau rang dans la hiérarchie royale. L'événement à l'hôtel Intercontinental de Greenwich sera l'un de ses derniers en tant que royal senior.

Le duc, photographié en train de descendre de l'avion, devrait être au Canada dans un avenir prévisible, mais il aura encore quelques engagements au Royaume-Uni avant la fin du printemps.

Harry a atterri à l'aéroport de Victoria vers 21 h 45, heure locale. Les responsables de l'aéroport ont fermé la zone d'observation publique du troisième étage peu de temps avant son atterrissage

Le duc a ensuite parcouru les deux derniers kilomètres dans un SUV Silver jusqu'à 14 millions de dollars en bord de mer Mille Fleurs

Harry est représenté en train d'obtenir un transfert directement depuis le tarmac. Le prince est vu entouré de sécurité lundi soir

Harry ne put s'empêcher de sourire en se rapprochant de sa femme et de son enfant lundi soir après le deuxième vol

Quelques heures plus tôt, le prince Harry a été chassé d'un vol BA à Vancouver Int. Le vol transatlantique – qui est arrivé avec six minutes de retard – était un adieu à la vie royale qu'il vit depuis sa naissance.

Harry portait un sac polochon vert et portait un jean bleu alors qu'il se dirigeait vers une mini-fourgonnette noire

Le prince a été aperçu en train d'atterrir dans le pays sur le vol 85 de British Airways depuis Londres Heathrow et il a quitté le Boeing 747 par l'escalier arrière

Hier, un article publié sur Instagram après la comparution de Harry au Royaume-Uni et au Sommet sur l'investissement en Afrique a déclaré: “ L'amour du duc de Sussex pour l'Afrique est bien connu – il a visité le continent pour la première fois à l'âge de 13 ans et plus de deux décennies plus tard, les gens, la culture, la faune et les communautés résilientes continuent de l'inspirer et de le motiver chaque jour »

Le conseiller principal de Queen déclare qu'il serait «insatisfaisant» que Harry et Meghan continuent d'utiliser la marque «Sussex Royal»

Le plus haut conseiller de la Reine en matière de cérémonies a déclaré qu'il ne serait pas “ satisfaisant '' que le prince Harry et Meghan Markle continuent d'utiliser le nom Sussex Royal après avoir quitté leurs fonctions royales supérieures.

Thomas Woodcock, roi principal des armes au porte-jarretelles, est membre de la famille royale et son travail consiste à s'assurer que les symboles royaux ne sont pas utilisés à tort dans le commerce.

Le duc et la duchesse de Sussex ont négocié avec succès leur retrait de la famille royale plus tôt cette semaine, et il a déjà été annoncé que le couple n'utiliserait pas leurs titres en RHS.

Mais le couple a déjà un flux Instagram appelé Sussexroyal et un site Web du même nom. Et des questions subsistent quant à savoir s'ils devraient pouvoir utiliser la marque, car ils se sont retirés de leurs fonctions royales.

M. Woodcock a déclaré au Times: «Je ne pense pas que ce soit satisfaisant. On ne peut pas être deux choses à la fois. Soit vous êtes (royal), soit vous ne l'êtes pas.

Le conseiller principal de la Reine sur les questions héraldiques et rituelles est actuellement consulté sur les plans, mais le dernier appel sera fait par Sa Majesté.

Il a ajouté: "C'est une période tellement inhabituelle qu'il s'agit d'attendre et de voir comment les choses évoluent."

Meghan, 38 ans, n'avait pas été vue depuis jeudi dernier lorsqu'elle conduisait un Range Rover pour récupérer son instructeur de Pilates Heather Dorak à l'aéroport de Victoria.

La duchesse aimait visiblement se promener dans le pittoresque parc Horth Hill pendant son séjour sur l'île de Vancouver. Elle et Harry y ont fait une randonnée le jour de l'an, avant de retourner à Londres pour régler les détails de leur séparation de la famille royale.

Mais on s'attend à ce qu'ils passent la plupart de leur temps en Amérique du Nord, ce qui signifie qu'Archie aura peu de contacts avec ses cousins ​​le prince George, la princesse Charlotte et le prince Louis ou sa tante et son oncle, Kate et William.

Le parc régional de Horth Hill n'est qu'à quelques kilomètres de Mille Fleurs.

Lors de la précédente visite, Harry et Meghan ont choqué le couple local Iliya Pavlovic et Asymina Kantorowicz qui prenaient des selfies lorsque la future royauté est passée et ont proposé de prendre des photos du couple, selon CTV News.

«J'ai gelé, je ne pouvais pas vraiment croire de qui il s'agissait», a déclaré Kantorowicz. «Je n'arrêtais pas de regarder en arrière comme:« Est-ce que cela se produit réellement?

Kantorowicz, qui habite à environ 24 kilomètres à Victoria, en Colombie-Britannique, a déclaré que Meghan lui avait rendu son téléphone et lui souhaitait une bonne année et que les deux couples continuaient leur chemin. Harry et Meghan étaient avec leurs chiens et sa co-star des costumes Abigail Spencer.

Harry et Meghan doivent maintenant décider dans quelle partie du Canada ils feront leur avenir. Il est entendu qu'il aimerait rester sur la côte ouest autour de Vancouver alors qu'elle préférerait Toronto où elle vivait pendant le tournage de Suits.

Elle s'est enveloppée en couches sous un bonnet vert, portant des leggings noirs et ses bottes de randonnée marron à la cheville Kamick préférées

Deux officiers de la protection royale se promenaient derrière elle à une distance discrète. Harry et Meghan rembourseront au contribuable britannique 2,4 millions de livres (3,1 millions de dollars) pour d'importantes rénovations à Frogmore House à Windsor, qu'ils continueront d'utiliser comme base lorsqu'ils seront en Grande-Bretagne

C'est au moins la deuxième fois que la duchesse se promène dans le pittoresque parc Horth Hill pendant son séjour sur l'île de Vancouver

Meghan a été vue en train de regarder Archie avec amour alors qu'elle attendait que Harry arrive du Royaume-Uni lundi

Son chien Guy (à droite) portait également un pull rouge lors de la promenade décontractée par une journée la plus chaude de cet hiver

Selon les termes de Megxit, Harry et Meghan conserveront leurs titres de duc et de duchesse de Sussex et la courtoisie de HRH – mais ils n'utiliseront pas les initiales

Meghan Markle est l'image d'une maman heureuse alors qu'elle apprécie une promenade décontractée dans un parc de quartier ce matin

L'ancienne duchesse de Sussex ne pouvait pas sembler plus détendue ou heureuse alors qu'elle portait bébé Archie en écharpe tout en tenant ses deux chiens Guy et Oz

Meghan sourit aux spectateurs alors qu'elle place une main protectrice sur le bébé Archie lundi au Canada

Le couple aurait dû assister à la fête de Buckingham Palace, mais William et Kate ont été rejoints par le comte et la comtesse de Wessex et la princesse Anne, dans ce qui a été décrit comme le “ nouvel ordre royal '' – ceux qui soutiendront la reine à partir de maintenant sur.

C'est un autre tremplin pour William dans la longue préparation pour qu'il devienne roi. La reine et le prince Charles n'étaient pas présents à la réception pour marquer le sommet d'investissement Royaume-Uni-Afrique et le prince Harry était dans les airs et en route pour Vancouver, afin de ne pas éclipser la grande soirée de son frère.

“ Quelqu'un montre à Meghan comment utiliser un porte-bébé avant que Archie ne décroche '', exhortent les utilisateurs de Twitter

Tenant ses deux chiens, il n'y avait aucun signe du drame de Megxit sur son visage souriant, alors qu'elle emmenait Archie se promener dans les bois avec Guy le Beagle et leur Labrador noir

Les utilisateurs des médias sociaux ont exhorté Meghan Markle à obtenir des conseils de la nounou sur la façon d'utiliser un porte-bébé après que des photos l'aient montrée maladroitement Archie en marchant avec ses deux chiens hier.

La duchesse de Sussex avait l'air de bonne humeur en se promenant dans les bois à quelques kilomètres de la maison en bord de mer sur l'île de Vancouver au Canada, où elle a passé la majeure partie des deux derniers mois.

Souriant à elle-même, il n'y avait aucun signe du drame de Megxit sur son visage alors qu'elle sortait Archie pour prendre l'air avec Guy le beagle et le Labrador noir qu'elle partage avec le prince Harry.

Cependant, certains utilisateurs de Twitter aux yeux d'aigle ont été distraits par le bébé Archie et ont affirmé que l'enfant de huit mois avait l'air un peu mal à l'aise contre la poitrine de sa mère dans un porte-bébé Ergo 360 Omni sportif de 180 $ (154 £).

Certains sont même allés jusqu'à dire qu'elle n'utilisait pas correctement le porte-bébé et ont dit qu'elle semblait avoir besoin d'une «aide»

Un utilisateur a déclaré: 'Archie a l'air mal à l'aise – peut-être qu'un des gardes armés de Meghan pourrait lui donner un coup de main avec le chiot … juste dire.

L'utilisateur de Twitter Tina Richards a déclaré: “ S'il vous plaît, quelqu'un montre à Meghan comment un porte-bébé est utilisé correctement avant que le pauvre petit Archie ne tombe. ''

Hier, la visite de Harry à Greenwich est intervenue alors que des sources ont déclaré que le prince, qui avait l'air fatigué lors de l'événement, est déterminé à prouver le contraire à ceux qui disent que son plan de gagner sa vie dans le commerce est incompatible avec sa position. Les aides royaux craignent que le désir du couple d'exploiter leur potentiel de revenus commerciaux puisse embarrasser la monarchie, mais ont accepté de les laisser tenter, avec une révision dans un an.

Une source a déclaré: “ Harry et Meghan voulaient juste plus de flexibilité dans leur vie. Ils se sentaient contraints par l'institution et leur place dans la hiérarchie. Ils ont été déplacés quand ils étaient nécessaires, sinon leurs ailes étaient coupées.

«Maintenant, c'est à eux de prouver que ce nouveau modèle peut réussir. Harry veut pouvoir retourner voir la reine dans un an et dire: «Mamie, ça peut marcher».

Le Sommet UK-Afrique sur l'investissement a réuni des chefs d'État et de gouvernement et des représentants de haut niveau de pays, d'agences et d'entreprises africaines pour promouvoir l'investissement à travers l'Afrique.

Mais bien qu'Harry ait rencontré le Premier ministre du Maroc et les présidents du Malawi et du Mozambique, son rôle était en partie un peu différent.

Cela survient après que le prince a annoncé lundi soir sa déception de ne pas pouvoir continuer à exercer ses fonctions au nom de sa grand-mère. Il a dit: «Ce que je veux dire clairement, c'est que nous ne nous éloignons pas, et nous ne nous éloignons certainement pas de vous.

«Notre espoir était de continuer à servir la Reine, le Commonwealth et mes associations militaires, mais sans financement public. Malheureusement, ce n'était pas possible.

«J'ai accepté cela, sachant que cela ne change ni qui je suis ni mon engagement. Mais j'espère que cela vous aide à comprendre à quoi il fallait en venir, que je mettrais ma famille en retrait de tout ce que j'ai jamais connu, pour faire un pas en avant dans ce que j'espère être une vie plus paisible.

Il a été rapporté que la rupture du prince Harry avec William a été réparée, mais il est toujours en désaccord avec Charles après la sortie dramatique du duc de Sussex de la vie royale.

La querelle de deux ans s'est arrêtée après avoir réalisé que c'était «maintenant ou jamais», Harry s'envolant pour le Canada.

Une source a déclaré au Sun: «William et Harry ont passé du temps ensemble en privé, loin du sommet officiel de Sandringham, pour travailler sur leur relation et discuter de leur avenir.

Les pourparlers de paix secrets, aidés par la duchesse de Sussex et la duchesse de Cambridge, étaient séparés des conversations impliquant la reine sur le futur rôle de Harry.

«Cela a été révolutionnaire en termes de sauvegarde de leur lien en tant que frères et a été totalement motivé par eux.

«Mais Kate et Meghan, qui était au Canada, ont participé à plusieurs pourparlers à plusieurs reprises – ce qui est un autre signe d'un véritable dégel dans leur relation. Les choses vont mieux.

Ils ont ajouté: «Étant donné qu'Harry s'éloigne de façon permanente, il y a eu une réalisation s'ils ne triaient pas les choses maintenant, ils ne le feraient jamais.

Le prince Harry, duc de Sussex, s'entretient lundi avec le Premier ministre britannique Boris Johnson lors d'une réunion bilatérale au sommet UK-Africa Investment à Londres

Malgré le drame de la dernière quinzaine, William et Kate sont apparus sans souci dans le monde alors qu'ils recevaient une ligne de chefs d'État africains en visite au palais de Buckingham la nuit dernière lors d'un événement auquel Harry et Meghan auraient dû assister une fois

Le duc et la duchesse de Cambridge, la princesse royale et le comte et la comtesse de Wessex se joignent aux chefs de gouvernement, aux ministres et aux membres des ONG participant au Sommet d'investissement Royaume-Uni-Afrique pour une photo de groupe au Buckingham Palace de Londres. Le prince Harry, la reine et le prince Charles étaient absents de l'image

La nuit dernière, les responsables du palais ont été forcés d'admettre qu'ils avaient fait une erreur en annonçant que Meghan prendrait le titre de femme divorcée.

Après avoir confirmé qu'elle et Harry renonceraient à leurs titres de SAR – Son et Son Altesse Royale – les aides ont déclaré que le couple serait plutôt connu sous le nom de Harry, duc de Sussex et Meghan, duchesse de Sussex.

La reine et le prince Charles ont décidé de ne pas dépouiller le prince Harry de leurs titres en matière de RHS et du duc et de la duchesse de Sussex pour éviter d'avoir l'air «mesquins».

Sa Majesté aurait envisagé de refuser le couple de leurs titres les plus précieux et de les désigner plutôt comme le comte et la comtesse de Dumbarton – les plaçant au même niveau que Edward et Sophie, comte et comtesse de Wessex.

Cependant, la reine et le prince Charles auraient estimé que le fait d'empêcher le couple d'utiliser “ HRH '' en public et à des fins commerciales – tout en conservant officiellement le titre – était un changement suffisant.

Une source a déclaré au Evening Standard: “ Le titre Sussex est l'un des anciens duchés royaux qui lui ont été confiés avant son mariage avec Meghan, avec d'autres titres. Sa suppression a été sérieusement envisagée et discutée au plus haut niveau. »

Selon les termes de Megxit, Harry et Meghan conserveront leurs titres de duc et de duchesse de Sussex et la courtoisie de HRH – mais ils n'utiliseront pas les initiales.

On ne sait pas quand Harry reviendra au Royaume-Uni, mais une source du Sussex a déclaré à MailOnline qu'il y avait “ plus à venir '' en Grande-Bretagne pour le prince avant le printemps.

Lors d'une visite à Prospect House à Wroughton, Camilla, la duchesse de Cornouailles a rompu son silence sur le prince Harry et Meghan Markle démissionnant en tant que royals, s'arrêtant avant de dire que le couple serait manqué.

Camilla, 72 ans, a été invitée à faire part de sa réflexion sur Megxit lors d'une visite au Prospect Hospice à Wroughton, alors qu'elle aidait à célébrer le 40e anniversaire de l'établissement.

Lors d'une rencontre avec le personnel de l'hospice, l'épouse du prince Charles a été interrogée par un journaliste: “ Harry et Meghan vous manqueront-ils? ''. Camilla sourit et répondit: «Bien sûr».

Dimanche soir, Harry a parlé de sa «grande tristesse» de quitter la famille royale et a affirmé que Meghan et lui «ne partaient pas simplement».

«Une fois que Meghan et moi nous sommes mariés, nous étions excités. Nous avions bon espoir et nous étions ici pour servir. Pour ces raisons, cela m'attriste de constater que cela est arrivé '', a-t-il déclaré à Londres lors d'une réunion de Sentebale, une association caritative sur le sida et le VIH qu'il a fondée en 2006.

«La décision que j'ai prise pour ma femme et moi de prendre du recul n'est pas une décision que j'ai prise à la légère. Il y a eu tellement de mois de discussions après tant d'années de défis et je sais que je n'ai pas toujours réussi, mais pour ce qui est du problème, il n'y avait vraiment pas d'autre option.

Harry a dit qu'il voulait que son public entende “ la vérité '' de sa part “ pas en tant que prince ou duc, mais en tant que Harry, la même personne que beaucoup d'entre vous ont vu grandir au cours des 35 dernières années – mais avec une perspective plus claire. "

Il a ajouté: «Nous faisons tous les deux tout notre possible pour battre le drapeau et remplir nos rôles avec fierté pour ce pays.

«Je continuerai d'être le même homme qui tient à cœur son pays», a-t-il dit, «et consacre sa vie à soutenir les causes, les œuvres caritatives et les communautés militaires qui sont si importantes pour moi… Le Royaume-Uni est ma maison et un endroit que je l'amour. Cela ne changera jamais.

Harry a défié un organisme de bienfaisance de l'armée au milieu des affirmations selon lesquelles il est en deuil après que la reine et le prince Charles aient insisté sur le fait qu'il était déchu de ses rôles militaires officiels pour avoir démissionné.

Il a utilisé le compte Instagram de Sussex Royal pour célébrer le 10e anniversaire de l'association caritative Walking With The Wounded et a partagé une série de photos de lui les soutenant dans le monde entier.

Harry doit s'éloigner de ses trois rôles militaires officiels mais a promis de toujours maintenir ses liens avec ses camarades et a salué aujourd'hui “ la résilience et la force '' de ceux “ blessés au service de leur pays ''.

Le post Instagram émotif a déclaré: “ Le duc a travaillé dur pour sensibiliser au fil des ans, y compris une expédition au pôle Nord en 2011, en traversant le pôle Sud avec 12 militaires blessés du Royaume-Uni, des États-Unis et du Commonwealth en 2013, et rejoindre les vétérans blessés pour leur incroyable marche de 1 000 miles en Grande-Bretagne en 2015!

Ils rembourseront également au contribuable britannique 2,4 millions de livres sterling (3,1 millions de dollars) pour d'importantes rénovations à Frogmore House à Windsor, qu'ils continueront d'utiliser comme base lorsqu'ils seront en Grande-Bretagne.

“ Royal Peter '' à louer en Chine: alors que le prince Harry s'envole vers le Canada pour gagner des millions, le petit-fils aîné de la reine, Peter Phillips, révèle son statut royal en annonçant du lait à la télévision

Le petit-fils de la reine utilise ses relations royales pour vendre du lait à la télévision chinoise.

Dans une nouvelle tournure au sujet de Harry et Meghan à la recherche de «l'indépendance financière», Peter Phillips apparaît dans deux publicités pour une entreprise laitière d'État.

Le fils de la princesse Anne, âgé de 42 ans, est vu tenant un verre de lait devant une demeure seigneuriale, avec la légende: “ Peter Phillips, membre de la famille royale britannique ''.

“ Peter Phillips, membre de la famille royale britannique '' – Comment le fils d'Anne est présenté sur l'annonce qu'il signe

Travail assoiffé: Phillips prend une gorgée de lait

Boire, monsieur: Un valet de pied «Palace» sert sa boisson à Phillips sur un plateau d'argent

M. Phillips, qui a grandi sur le domaine de sa mère dans le Gloucestershire, se vante de l'annonce d'être élevé avec du lait de Jersey du troupeau de Windsor.

Un porte-parole de Longleat House, la propriété du Wiltshire utilisée dans la publicité, a déclaré que l'autorisation n'avait pas été accordée.

La révélation va intensifier la dispute sur les «royals à louer», alors que le duc et la duchesse de Sussex entament leur nouvelle vie.

Harry et Meghan ont dû promettre de ne pas utiliser leurs titres de RHS pour encaisser alors qu'ils se préparaient à devenir «financièrement indépendants».

M. Phillips et sa sœur Zara n'ont jamais eu le statut de RHS, et tous deux ont été examinés par le passé pour leur façon de gagner de l'argent.

Demeure seigneuriale: L'énorme tas de campagne vu dans l'annonce semble être Longleat House dans le Wiltshire, avec une voiture royale (encerclée)

Lui et sa femme canadienne Autumn Kelly ont vendu leur mariage de 2008 à Hello! magazine.

Et l'année dernière, il a tenu des réunions avec l'entrepreneur chinois haut en couleur, le Dr Johnny Hon, à propos d'un éventuel lancement d'un club privé de courses de chevaux à Hong Kong.

Hier, il est apparu que le dernier plan pour M. Phillips – un cousin germain de William et Harry – consistait à promouvoir «Jersey Fresh Milk» dans des publicités diffusées à la télévision à Shanghai.

La promotion potentiellement lucrative pourrait valoir des dizaines de milliers de livres. Hier soir, M. Phillips n'a pas répondu aux questions, notamment quant à savoir s'il était payé.

Deux vidéos ont été montrées sur Dragon TV. Le tournage semble avoir été l'année dernière. Les créateurs ont assemblé des images de Longleat House avec une réplique de l'entraîneur de l'État utilisé par la Reine à des occasions d'État, donnant au film une impression royale.

Des doutes persistants: une vidéo en coulisses révèle que l'annonce a en fait été filmée à l'aide d'une supercherie sur écran vert – mais le cheval est réel, au moins

Le lait de Jersey est vendu par une société multinationale appelée Bright Dairies, qui appartient finalement au gouvernement municipal de Shanghai.

Dans son annonce, M. Phillips jaillit: "Bright Dairies a une réputation fantastique dans toute la Chine et en dehors de la Chine, pour la production de produits laitiers de haute qualité."

L'annonce de 30 secondes en chinois s'ouvre sur un ensemble de portes complexes en fer forgé s'ouvrant sur une route panoramique vers une somptueuse maison de campagne anglaise.

Un instant plus tard, les téléspectateurs voient Peter Phillips, vêtu d'un noeud papillon noir et d'une veste de dîner, regardant par une fenêtre haute.

Ensuite, la caméra bascule à nouveau vers une vue extérieure, montrant un landau tiré par des chevaux ressemblant à l'entraîneur de l'État s'approchant du grand escalier en pierre.

Souvenirs: Phillips – présenté ici avec un baratte à lait – raconte comment «il y avait un troupeau de bovins Jersey à Windsor … nous avons été élevés»

La scène dorée suggère que M. Phillips regarde l'arrivée du monarque dans un palais royal.

Le clip suivant montre un salon opulent avec un majordome s'approchant de M. Phillips portant une bouteille de lait et de verre sur un plateau d'argent.

Une voix chinoise, doublant apparemment M. Phillips, dit: «J'adore boire du lait de Jersey». Alors que le majordome hoche la tête, M. Phillips prend une longue gorgée de lait dans un verre.

Avec de la musique classique, la scène se transforme en une vue aérienne de collines verdoyantes, avec la légende en chinois: «Le domaine royal de Grande-Bretagne – Jersey Island».

Although the Channel Island of Jersey is a Crown dependency, it is not usually described as part of the royal 'estate'.

Idyllic: The advert cuts to a grazing herd of cattle

Then follows a tranquil scene of five Jersey cows munching on grass in what appears to be a mountainous terrain with snowy peaks, with the Chinese voice saying: 'For centuries, the Jersey cows are protected by British law.'

The advert introduces the Chinese version of Jersey milk, named Guangming Zhiyou. It appears this is produced from a herd of 'pure breed' Jersey cows in China.

Mr Phillips next appears, in an expensive-looking three-piece suit, opening the door of a fridge filled with bottles of 'Jersey Cattle' milk. 'Fresh is what I want,' says the voice. 'Indulge in freshness and richness.'

The Chinese captions on the screen translate as: 'Quality British product' and 'This is the fresh milk I love to drink.'

Accompanying the advert is a one-and-a-half-minute video in English, which appears to show Mr Phillips making the ad and explaining his role.

'Hello, my name is Peter Phillips,' he begins. If Chinese viewers do not recognise him, the next scene shows the Queen's golden landau trundling into view.

Mr Phillips waxes lyrical about his love of 'sampling other cultures', before telling viewers: 'As children, we used to spend a lot of time down at the dairy. There was a herd of Jersey cattle at Windsor and we were brought up on it.

'And it was always much fuller of flavour, much creamier, than other milks that we had growing up. That has something to do with the way the cows are bred.'

He says the 'well looked after' cows 'do produce fantastic milk', as the camera shows him taking appreciative sips from a glass and nodding contentedly.

Mr Phillips says: 'It's a privilege for me to be able to represent Bright Dairies in this exciting new project to bring jersey milk to China. Hopefully it will be a huge success.' There is a huge market for quality milk in China and Bright Dairy & Food Co Ltd is one of the leading companies there.

Taking a break: Phillips enjoys a drink while looking out at the Shanghai skyline

Last night Buckingham Palace declined to comment. A source said the royal landau in the film was a 'replica' of the Queen's coach and pointed out that Mr Phillips had never held a royal title nor been a working member of the royal family.

The source said he was a private individual, and suggested it would not be for the palace to comment on his private business.

Sources insisted Mr Phillips was not trading on his royal connections, saying the word 'royal' was not used.

However the Chinese advert prominently describes him as 'British royal family member Peter Phillips'.

Mr Phillips did not respond to requests for comment.

Pour l'amour de la reine, quand Harry commencera-t-il à réfléchir avant d'agir? Le duc de Sussex déchire brusquement l'unité royale à nouveau en disant que l'accord n'est PAS ce qu'il voulait, écrit RICHARD KAY

S'agit-il des premières fissures dans l'extérieur hautement poli, une explosion émotionnelle indubitable déchirant le script royal soigneusement chorégraphié et, pour la première fois, semblant remettre en question directement l'accord conclu avec sa grand-mère la Reine?

En privé, des amis ont insisté sur le fait qu'il ne faisait rien d'autre que clarifier sa position lorsqu'il a franchement parlé de son avenir lors d'un dîner dans un restaurant à la mode.

Mais d'autres autour du prince Harry craignent que ce soit le signe de quelque chose de plus fragile, quelque chose qui fait écho à sa défunte mère, la princesse Diana.

Avec l'encre à peine sèche sur l'accord qui lui permet d'échapper à la camisole de force d'être un royal ouvrier, la décision soudaine d'Harry d'utiliser un événement privé pour porter un jugement très public à ce sujet n'a pas seulement été décourageante pour la famille royale, mais a également été considérablement sapée l'accord harmonieux qu'il avait été présenté quelques heures plus tôt.

Par-dessus tout, le discours de Harry a montré à quel point le drame était brut et imprévisible sur sa séparation avec Royhan de Meghan.

Pas étonnant qu'il y ait eu de la consternation au Palais hier.

Par-dessus tout, le discours de Harry a montré à quel point le drame était brut et imprévisible sur sa séparation avec Meghan de la famille royale.

L'intervention de Harry a été comparée à celle d'une fusion entre deux sociétés lorsque, après qu'elle a été conclue avec succès, le PDG de l'une des sociétés annonce soudain “ ce n'est pas ce que je voulais '', aveuglant les administrateurs, les actionnaires et les travailleurs.

Ses remarques – incluses dans un discours qu'il a prononcé dimanche soir lors d'un événement brillant au Ivy Garden de Chelsea au profit de l'association caritative Sentebale, qu'il a fondée pour honorer l'héritage de sa mère en faveur des personnes touchées par le sida et le VIH dans le royaume africain du Lesotho – ont été adressées la crise sur son avenir de front.

Le Harry que je connais sera désespérément déchiré par les répercussions de sa décision de s'éloigner

Arrivé juste 24 heures après avoir apparemment signé l'accord conclu entre lui, la reine et son père le prince Charles, l'angoisse de Harry ne pouvait pas être plus claire: il disait au monde que ce n'était pas ce qu'il voulait.

Il avait, dit-il, espéré continuer à servir la Reine et le Commonwealth et, surtout, conserver ses associations militaires.

"Malheureusement, cela n'a pas été possible", a-t-il déclaré.

Malgré tout son optimisme quant aux sauts dans le futur, ce fut un discours teinté de regret. "Cela m'apporte une grande tristesse que cela soit arrivé", a-t-il déclaré à un moment donné.

Quelque chose, sûrement, avec lequel la Reine serait de tout cœur d'accord.

Sa Majesté peut cependant être moins heureuse que son petit-fils ait décidé de s'exprimer. Dans sa propre déclaration mesurée et généreuse de la veille, la reine a délibérément parlé chaleureusement de Meghan, décrivant sa fierté de la rapidité avec laquelle la duchesse de 38 ans est devenue “ une de la famille ''.

Et en promettant qu'Harry, Meghan et leur fils Archie seraient toujours des membres “ très aimés '' de la famille royale, elle préparait un avenir dans lequel ils ne seraient pas exilés. Ces paroles étaient destinées à être conciliantes, un geste de paix.

Harry a-t-il délibérément mal interprété cette gentillesse ou était-il simplement déterminé à montrer que son exclusion de ces aspects de sa vie royale qui comptent le plus pour lui n'était pas son fait?

En tant que personne qui a suivi la fortune du prince Harry pour ce journal depuis son premier jour à l'école maternelle, je voudrais penser que c'est ce dernier.

Les voix moins charitables au sein du foyer de la reine ne sont pas aussi sûres. Une figure suggérait qu'au moins Harry avait démontré un acte d'incivilité à la fois à son père et à sa grand-mère.

Ce n'était pas la première fois qu'Harry intervenait si brusquement alors que la crise se déroulait d'une manière qui ne lui plaisait pas.

This was hardly the first time Harry has so brusquely intervened as the crisis unfolded in ways not to his liking

Il y a près de deux semaines, il a annoncé avec sensation que Meghan et lui quittaient leur rôle royal de première ligne – sans avertir la Reine, le prince Charles ou le prince William. En effet, la première fois que la reine en a été informée, c'était dans un bulletin télévisé du soir.

La réaction de la reine – et de Charles – depuis a été informée par leur désir d'éviter de répéter les erreurs survenues avec la mère de Harry lors de sa séparation d'avec le prince de Galles.

Il y a presque exactement 24 ans, les discussions à long terme sur l'avenir de Diana ont également éclaté dans la conscience publique, la princesse accusant le Palais de jouer au ping-pong avec elle.

Elle concernait son statut de femme divorcée en dehors de la famille royale et pivotait également sur un titre, dans son cas le style Son Altesse Royale. Comme Harry, elle voyait la gestion de son problème très différemment du Palais.

Les autorités royales ont affirmé qu'elle avait proposé de renoncer au titre de HRH sans contrainte. Diana n'était pas du tout d'accord pour dire que cela avait été une "condition préalable à toute négociation de divorce".

Le Palais a riposté avec une déclaration de châtiment débordante de dédain, qui a précisé qu'il n'a pas «dit quelque chose de spécifique sur un point comme celui-ci, à moins que nous ne soyons absolument sûrs de nos faits».

Bouleversée par la férocité des négociations, Diana n'a pas combattu la question du titre et, à la fin, cela a aidé à obtenir son règlement de divorce de 17,5 millions de livres sterling, une somme qui, selon le conseiller financier de Charles, l'avait “ emmené chez les nettoyeurs '', le forçant à vendre l'ensemble de son portefeuille d'investissement. Mais Diana a regretté amèrement d'avoir perdu le style des RHS et a donc renoncé à la patronne de 100 organisations caritatives.

Elle pensait passionnément que des organisations comme Help the Aged et British Red Cross Youth méritaient un parrain royal et que la perte de son statut en raison de la déchéance de son titre serait de les diminuer.

La réaction de la reine – et de Charles – depuis a été informée par leur désir d'éviter de répéter les erreurs survenues avec la mère de Harry lors de sa séparation du prince de Galles

Sa seule consolation était la promesse du prince William, alors âgé de 14 ans, de le restaurer quand il deviendrait roi.

Il existe également d'autres parallèles avec la crise du Sussex. Diana était constamment liée à des accords commerciaux, d'un parfum nommé d'après elle par une maison de parfum française à être le visage d'une marque de mode de la grande rue.

Ils lui ont offert des méga-dollars, mais elle les a tous refusés – tout comme elle l'a fait pour Kevin Costner qui voulait qu'elle joue avec lui dans un remake de The Bodyguard. Elle aurait pu gagner des millions mais ne l'a pas fait.

De manière significative, elle a également résisté aux flatteries constantes des réseaux de télévision américains riches en argent. Dans son cas, elle a été poursuivie par la vétéran Barbara Walters.

Est-ce que toutes ces turbulences dans la vie de sa mère ont résonné avec le prince Harry au Ivy dimanche soir?

Certes, il a fait pas moins de quatre références à sa mère lors de son bref discours, dont une référence poignante à sa mort. "Quand j'ai perdu ma mère il y a 23 ans, vous m'avez pris sous votre aile", a-t-il déclaré.

Et pour être honnête, il y avait aussi de l'humilité dans ses paroles alors qu'il parlait de son «plus grand respect pour ma grand-mère, mon commandant en chef».

Il a également reconnu à quel point il était reconnaissant envers la reine et «le reste de ma famille» pour le soutien qu'ils ont montré à Meghan.

Mais cette gratitude est quelque peu mise à l'épreuve par les remarques faites alors qu'il tentait de mettre son côté de l'histoire.

"Ce que je veux dire clairement, c'est que nous ne nous éloignons pas", a-t-il déclaré. «Notre espoir était de continuer à servir la Reine, le Commonwealth et mes associations militaires, mais sans financement public. Malheureusement, cela n'a pas été possible.

En tant qu'ancien soldat, avec des services distingués en Afghanistan, indépendamment de son travail avec les anciens combattants et les Jeux Invictus qu'il a fondé pour les anciens combattants blessés, blessés et handicapés, la perte de ces liens avec l'armée fait clairement mal.

Ailleurs dans le discours, si ce n'était pas l'influence de sa mère, c'était celle de sa femme, qu'il était fier de dire «défend les mêmes valeurs que moi».

Ailleurs dans le discours, si ce n'était pas l'influence de sa mère, c'était celle de sa femme, qu'il était fier de dire «défend les mêmes valeurs que moi».

Il a insisté sur le fait que la décision de «prendre du recul» n'était pas celle qu'il avait prise à la légère. Et en utilisant un américanisme, il a ajouté: “ Je sais que je n'ai pas toujours bien compris, mais en ce qui concerne cela, il n'y avait vraiment pas d'autre option. ''

Vraiment? Certains pourraient dire qu'après moins de deux ans en tant que couple royal travaillant, Harry et Meghan avaient à peine commencé.

Après tout, il souligne son engagement envers le devoir et le service. Vous pouvez presque entendre l'angoisse dans sa voix quand il dit à un moment donné: «Nous étions ici pour servir.

Alors pourquoi pas? Et qu'est-ce qui ne va pas dans son esprit qui les empêche de faire exactement cela?

Lorsque les couples royaux dans le passé ont lutté matrimonialement ou avec le fardeau de leur rôle, la Reine a toujours été une oreille attentive.

Mais elle a également le «test de cinq ans». Ne faites rien à la hâte, voyons comment les choses fonctionnent sur cinq ans, est sa réponse mesurée. Ces dernières années, la duchesse de Cambridge et la comtesse de Wessex ont été confrontées à des critiques publiques et sont devenues deux des membres les plus fiables et les plus populaires de la famille royale.

Et qu'en est-il de Camilla, la belle-mère de Harry? Aucune figure royale n'a pris plus de coups dans la vie publique, mais elle a été transformée en tant que duchesse de Cornouailles en jouant un rôle vital en tant qu'épouse du prince Charles.

Même Charles et Diana ont retardé leur séparation à sa demande pour tenter de faire fonctionner le mariage.

Plus on regarde l'ensemble de la triste situation, il semble que la décision des Sussex de s'en aller soit prise à la hâte. Mais alors tout s'est passé à leur sujet.

De cette première réunion – un rendez-vous à l'aveugle dans un restaurant londonien – à Harry qui a presque immédiatement emmené Meghan pour camper dans la brousse du Botswana à son installation dans le confortable Nottingham Cottage, sa maison londonienne à Kensington Palace, tout a été au rythme. Tout se déroulait comme une romance de vacances – lui au Canada, tous deux allant en Afrique, elle visitant l'Angleterre – mais avec du drame à chaque tournant. Et en un clin d'œil, ils étaient fiancés, mariés et entreprenaient de grandes tournées à l'étranger.

Était-il étonnant qu'après ce voyage haletant en Afrique – son éclat éclipsé par la décision spectaculairement mal jugée de se plaindre de leur vie sous les projecteurs dans une interview télévisée – ils avaient besoin d'une pause.

Sept semaines d'introspection plus tard, ils ont semblé faire leur annonce sans vraiment réfléchir à son impact et se retrouvent maintenant à combattre la colère et la déception du public face à leur traitement de la reine de 93 ans.

C'était peut-être vraiment la raison pour laquelle Harry parlait comme il le faisait.

Le Harry que je connais sera désespérément déchiré par les répercussions de sa décision de s'éloigner. Une chose qu'il pourrait faire pour apaiser les critiques du public concerne sa promesse de rembourser les 2,4 millions de livres sterling des contribuables dépensés pour Frogmore Cottage.

Plutôt que de le transférer dans un fonds anonyme où il sera utilisé pour les coûts de réparation des propriétés royales, un ami du prince a suggéré de le réserver à un projet spécifique tel qu'une école ou un hospice.

Diana aurait certainement approuvé. Lorsqu'elle a appris l'argent utilisé pour construire le Millennium Dome en 1997, elle a supplié les ministres de dépenser les 750 millions de livres sterling pour un nouvel hôpital régional. Ses souhaits, hélas, ont été ignorés.

How WILL Prince Harry and Meghan Markle fund their new life? Couple will rake in cash from Diana's inheritance and mega-million-dollar deals with Netflix and Apple… but taxpayers could STILL have to pick up £3m security bill

Prince Harry and Meghan Markle are expected to amass a billion dollar fortune from Diana's inheritance, eight-figure deals with TV giants and their Sussex Royal brand following their departure from official royal duties – but taxpayers could still be picking up the couple's £3million bodyguard bill because of fears they won't be kept safe in Canada.

The abdication agreement with Her Majesty has cost the Sussexes their HRH titles – but it will allow them 'complete and absolute' freedom to secure tie-ups with Silicon Valley giants such as Apple and Netflix or US TV networks while avoiding 'dodgy' commercial deals that would upset the Queen.

Experts have claimed that US TV networks could be willing to pay the couple £38million ($50million) book deals, £20million for US TV interviews and £470,000 ($600,000) based on the amounts secured by the Obamas since they left the White House.

And Prince Charles is expected to pay his £2.3million annual payment to his son for at least another year while they set up in Canada, despite the couple having an estimated joint net worth of £34million ($44million).

Harry has his own wealth, including an estimated £20million inheritance from Princess Diana and £7million from the Queen Mother. Meghan is thought to be worth £4million, accumulated mainly from her seven years on Suits.

The couple are predicted to have such incredible earning power they could build a $1billion brand having spent part of 2019 secretly trademarking the Sussex brand on items such as pyjamas, hats and hoodies – but this is expected to be impossible without angering Harry's grandmother and father.

But despite the Megxit deal being hammered out at the Sandringham summit hosted by the Queen this month, there are still a number of unanswered questions about who will fund the couple once they settle abroad – and how they will make money.

There is a row brewing because the British taxpayer could pick up the couple's estimated £3million security bill because an American private firm would be 'woefully ill-equipped' to protect the high profile couple.

Harry and Meghan have significant personal wealth but their decision to quit as frontline royals and move to Canada will increase the earning potential for them and their charities. But  it is inevitable they will become richer themselves

Who pays for Meghan and Harry's lifestyle, where does their cash come from and how much could they make in North America?

Who pays for Harry and Meghan now and will this continue when they move to Canada?

Home Office

The government department covers Harry, Meghan and Archie's 24/7 Met police security – estimated at £600,000-a-year. With overtime, travel and accommodation expenses this would likely reach £1million.

However experts have said that this could reach £3million – with British taxpayers expected to pick up some or all of the bill despite the couple living in Canada.

The details have not yet been agreed but sources expect the Home Office to pick up some or all of the bill when their royal duties end in the spring.

Prince Charles

Harry receives up to £2.3million annually from his father's royal estate, the Duchy of Cornwall.

Il est entendu que Charles continuera à financer son fils pour la première année au moins, soit par le biais du duché de Cornouailles, la succession qui lui fournit un financement privé, soit plus probablement à partir de ses propres investissements personnels à partir de revenus tels que son legs de la feu la reine mère. Aucun fonds public ne sera utilisé.

Personal wealth

Harry inherited around £20million from his mother, Princess Diana, who died when he was 12.

The Queen Mother also left him up to £7million.

Much of his cash is tied up in trust funds with some of the money kept from him until his 40th birthday

Meghan has a personal fortune of £4million, mainly from her acting work and property in Canada.

She also earned six-figures each year from blogging, fashion and modelling.

Where could they make money from and how much?

Harry and Meghan are expected to walk in the footsteps of Barack and Michelle Obama, who agreed a production deal with Netflix to make TV and film projects.

The path taken by Mrs Obama after her time as First Lady – and indeed the career Hillary Clinton has carved out – may well be an inspiration to Meghan as she looks to her future.

The former Suits actress is likely to be highly sought after by publishing houses who would see dollar signs at the prospect of a revealing memoir.

Recent books written by Mrs Obama and Mrs Clinton topped bestseller lists and were accompanied by tours where they filled venues like rock stars.

Experts have claimed that US TV networks could be willing to pay the Sussexes £38million ($50million) book deals, £20million ($25million) for US TV interviews and £470,000 ($600,000) based on the amounts secured by the Obamas since they left the White House.

As a former lifestyle blogger, another option would be for Meghan to resurrect The Tig blog and become an a-list influencer, perhaps teaming up with brands, signing sponsorship deals, and getting paid in return for posting about brands on her blog and social media.

It is thought that this route may be unlikely as it could be argued that it does not fit in with upholding the values of the Queen.

Another possibility for Meghan would be to return to her role as paralegal Rachel Zane in Suits, which was filmed in Toronto, and would therefore be convenient if the couple settled in the Canadian city.

The show has ended now but executives may be tempted to bring it back if they were to have a duchess among the cast.

In April 2019, Kensington Palace announced that Harry was working with US chat show queen Oprah Winfrey on a mental health documentary series.

Harry and Oprah will be co-creators and executive producers of the project for Apple, with the multi-part documentary series focusing on both mental illness and mental wellness.

Away from TV, Harry could turn to the well-paid lecture circuit where he could depend on his confidence and charisma to bring in big bucks.

With his Army training in leading others and experience of appearing on stages across the world, Harry could well become an in-demand motivational speaker.

Dai Davies, who led the Metropolitan Police's royalty protection unit, said: 'Ultimately I think the British public will still be paying for it.

'The private security firms simply cannot cope with the professional demands that protecting Harry and Meghan would put on them.

'By moving abroad they are making it harder to set up adequate protection.'

Buckingham Palace has delayed the final decision over whether to ban the couple's use of the 'Sussex Royal' brand on Instagram and on their personal website until later in the year – but the Queen has warned them not to use it as a trade name in business deals.

A final ruling on what is allowed will be made after further negotiations, but the brand would refer to the couple's soon-to-be announced charitable foundation and not commercial activities, an insider has said, adding: 'They have promised they will not bring the Royal Family into disrepute through any dodgy deals'.

Harry and Meghan want to use their Sussex brand to make huge amounts of money for the charities and good causes they support in the UK and around the world – but is inevitable they will become richer themselves.

Aides are said to have warned the couple they could be forced to change the name of their ­charitable foundation and social media profile if it damages the Royal Family.

But sources have suggested something this 'extreme' is unlikely with the couple losing the HRH title, perks and having top pay back the £2.4million of taxpayers' money spent on Frogmore Cottage.

And with Harry set to fly out to Canada imminently after completing some of his final royal duties, the couple are able to continue building their brand and business opportunities with their Sussex Royal brand intact.

Talent manager Jonathan Shalit, who has struck commercial deals with a host of stars, tweeted last night: 'Meghan and Harry will become a billion dollar brand', adding cash would roll in from 'Fashion and consumer product ranges, ­endorsements and ­advertising. Books, TV and film, paid public ­appearances, company directorships in return for shares.'

He added in an interview with LBC: 'The Duchess of Sussex is one of the most famous people in the world. The phone is going to be off the hook. Never before has someone that close to the queen been available for commercial opportunity.

'My guess is (an Oprah Winfrey interview would pay) around $25 million. Imagine how many people are going to watch that. Let's say it goes out on Apple or Amazon, imagine the advertising around that. The commercial opportunity is extraordinary.

'The Obamas book deal in the US was around $50m. The real value when it comes to fashion is Meghan. She's been on the front cover of glossy magazines all over the world. Any brand in the world. It would be phenomenal in terms of her income.

'You mention wellness, there's a TV actress in America… Jessica Alba had a company called The Honest Company that's worth over a billion dollars. (Meghan) could in theory make billions of dollars if she got involved with the right company in terms of being a shareholder.'

Netflix's chief content officer Ted Sarandos said at the Screen Actors Guild Awards in LA yesterday the streaming giant would like to work with Harry and Meghan, adding: 'Who wouldn't be interested?'

Harry has also worked with Apple – and US TV networks are ready to work with the Sussexes, who are close to Oprah Winfrey.

Harry and Meghan need an income to replace the estimated £2million a year from the taxpayer-funded Sovereign Grant, which supports most senior royals.

It is understood that Charles will pay either via the Duchy of Cornwall, the estate which provides him with private funding, or more likely from his own personal investments from income such as his bequest from the late Queen Mother. Palace sources insist no public funds will be used.

Although an abdication deal was announced on Saturday following days of discussions at Sandringham, the question of who will pay for Harry and Meghan's security once they split their time between the UK and Canada has yet to be answered.

Currently their bodyguards cost around £1million-a-year – but experts claim this could reach £3million if they spend most of their time in Canada.

Canadian Prime Minister Justin Trudeau had intimated that his country would pick up some of the expense – but a poll of 1,154 Canadian adults found last week that 73 per cent do not want their government to pay for the couple's security costs.

The Queen and Prince Charles decided not to strip Prince Harry of their HRH titles and Duke and Duchess of Sussex rank to avoid looking 'petty', it was claimed today.

Sa Majesté aurait envisagé de retirer le couple de leurs titres les plus prisés et de les désigner plutôt comme le comte et la comtesse de Dumbarton – les plaçant au même niveau que Edward et Sophie, comte et comtesse de Wessex.

Cependant, la reine et le prince Charles auraient estimé que le fait d'empêcher le couple d'utiliser “ HRH '' en public et à des fins commerciales – tout en conservant officiellement le titre – était un changement suffisant.

Une source a déclaré au Evening Standard: “ Le titre Sussex est l'un des anciens duchés royaux qui lui ont été confiés avant son mariage avec Meghan, avec d'autres titres. Sa suppression a été sérieusement envisagée et discutée au plus haut niveau. »

Hier, le responsable du contenu de Netflix, Ted Sarandos, photographié aux Screen Actors Guild Awards à Los Angeles, a déclaré que le géant du streaming aimerait travailler avec Harry et Meghan.

As part of their independence deal agreed by the Queen, they will keep their HRH titles but will not use them once they cease to be working royals.

They will not be addressed as His or Her Royal Highness, but will be Harry, Duke of Sussex, and Meghan, Duchess of Sussex.

Their decision to step back from royal duties had led to speculation they could be stripped of their HRH titles, and may no longer be able to use Sussex Royal.

But a source said such a move was considered too extreme, and could have been problematic for the Royal Family in the future.

Had Harry and Meghan been stripped of their titles completely, they would have been considered junior to other members of the family, such as Prince Andrew's daughters Beatrice and Eugenie. That could have led to the embarrassing prospect of Meghan having to curtsey to the princesses.

The HRH title was taken from Harry's mother Diana and his aunt Sarah Ferguson after they divorced, but he was born a royal, so the Queen would have had to issue a Letters Patent to remove it.

Applications have already been made to trademark the Sussex Royal brand, which is at the centre of the couple's social media presence, including their website and Twitter and Instagram accounts. They will be free to make commercial deals without the involvement of Buckingham Palace, but aides have insisted such arrangements will be 'respectful' of the Queen.

The source close to the couple said: 'There are still a lot of details to be worked out, but if it's the use of the word 'royal' in a charitable sense, then what is the problem?'

They have not yet signed any contracts and have agreed not to become brand ambassadors for any big companies. Instead, they are expected to seek commercial deals that complement causes close to their charitable interests.

Harry has signed up as co-creator and executive producer on an Apple TV documentary on mental health with US broadcaster Oprah Winfrey, due to be screened this year. He is understood to have asked for his fee to be donated to mental health organisations.

Harry (left today) says he and Meghan (right in Vancouver last week) feel they have no choice but quit for Canada

Meghan has also agreed to provide a voiceover for a Disney film in exchange for a donation to a conservation charity.

In future, they could be paid for such agreements, although they will inevitably face accusations that they are cashing in on Harry's royal background. Meghan's father Thomas Markle has already voiced concerns that they will 'cheapen' the Royal Family.

In a documentary for Channel 5, Mr Markle will say his daughter had lived every girl's princess dream when she married Harry.

But he added: 'Now… it looks like she's tossing that away for money. Apparently $3million and a 26-bedroom home isn't enough for them. C'est un peu gênant pour moi. This is like one of the greatest long-living institutions ever. They are destroying it… cheapening it, making it shabby… turning it into a Walmart with a crown on it.'

Harry and Meghan need an income to replace the estimated £2million a year from the taxpayer-funded Sovereign Grant, which supports the most senior royals.

Prince Charles is expected to support Harry financially for at least a year. Harry also has his own wealth, including an estimated £20million inheritance from Princess Diana and £7million from the Queen Mother.  Meghan is thought to be worth £4million.

Megxit: The unanswered questions about Harry and Meghan's personal and financial future

With the Duke and Duchess of Sussex quitting royal life completely, there are many issues that remain unanswered or that are still to be decided upon.

– When will the changes take place?

There is no exact date for Megxit yet.

Buckingham Palace said it will be in the spring of 2020, following a period of transition, so Harry and Meghan's final days as working royals could be in March, April or as late as May.

The couple, who will in the future be known as Harry, Duke of Sussex, and Meghan, Duchess of Sussex, are, as such, still using their HRH styles and the titles the Duke and Duchess of Sussex.

– Who will pay for their security?

This is one of the most problematic areas. Buckingham Palace is not commenting on the couple's security arrangements.

But it has said: 'There are well-established independent processes to determine the need for publicly-funded security.'

The Duchess of Sussex is escorted through a market in Suva, Fiji, during an official tour (Ian Vogler/PA)

It is not known whether taxpayers will continue to fund Harry and Meghan's personal protection officers, or whether the couple will eventually finance their own security and what Canada will have to pay.

– Where will they live in Canada?

Meghan has been staying on Vancouver Island, but the family will be looking for a permanent home.

They could remain in British Colombia or head to Toronto where Meghan lived while filming Suits, but their exit plan means they have the freedom to live wherever they want.

– What about Meghan's citizenship?

This is still unclear. At the time of their engagement, Kensington Palace said Meghan would be applying for British citizenship.

At the time of their engagement, it was announced that Meghan would be applying for British citizenship (Dominic Lipinski/PA)

But it was not specified whether she would hold dual American citizenship.

It is not known what stage the process was at or what will happen now.

– How will they make money?

Quitting royal life means the couple are free to seek employment.

No commercial deals have been signed so far, but their financial independence means they could seek out fashion lines, sponsorship, become involved with Netflix or Disney, write books, or Meghan could resurrect her lifestyle blog or acting career.

But the Palace said the couple have vowed that 'everything they do will continue to uphold the values' of the Queen.

The Sussexes have pledged to uphold the Queen´s values in their new life (Joe Giddens/PA)

– What about the Sussex Royal Foundation and can they still use the Sussex Royal name?

This has not been decided yet. It is difficult to see how Harry and Meghan could continue to use the word Royal after their departure from royal life.

A date for the Foundation's launch is still to be confirmed.

– How much will they pay back for Frogmore Cottage?

The total amount of taxpayers' money Harry and Meghan will pay back for the renovation of their Windsor home is not yet known.

Harry and Meghan´s UK home, Frogmore Cottage (Steve Parsons/PA)

It will include the £2.4 million of Sovereign Grant money spent on Frogmore Cottage listed in the 2018-2019 royal accounts.

But this did not include the cost of exterior painting and landscaping which will appear in this year's accounts, so the final amount will be higher.

– When will we next see Harry and Meghan together at an official royal engagement in the UK before the changes take place?

Qui sait? No engagements have been announced so far.

The royals at the Commonwealth Day service in Westminster Abbey in 2019 (Kirsty Wigglesworth/PA)

The Commonwealth Day service at Westminster Abbey on March 10 is a big royal event so royal watchers will be waiting to see if Harry and Meghan attend this alongside the Windsors.

– Where will Archie go to school?

The family will be spending most of their time in North America.

If this continues, it is more than likely that Archie Mountbatten-Windsor will not have a British education, but nothing has been confirmed.

– How much will the Prince of Wales give Harry and Meghan?

This is unlikely ever to be revealed. Charles will continue to offer private financial support to his youngest son and Meghan.

It could come from his £21 million-a-year private income from the Duchy of Cornwall landed estate, or from his own private investments.

The Prince of Wales with his youngest son, Harry (Paul Edwards/The Sun)

– What will happen in 12 months' time?

Impossible to tell. There is scope for the Queen, Charles, Harry and the Duke of Cambridge to review the arrangements in a year.

But they might decide there is no need for a meeting if all is going well.

Topics up for discussions might range from security and whether Charles's financial help will continue, to whether Harry and Meghan still retain Frogmore Cottage as a UK base or whether they make a complete move to North America.

aprèsavecavoirCanadacharitécommencedesévénementsHarryMeghannouvellepourquitteRoyaumeUnisidaunevievoir
Comments (0)
Add Comment