Hamid Karzaï, l’ancien président afghan, a refait surface et est revenu au cœur de la politique afghane.

Leur liberté de mouvement a également été limitée. Pendant 12 jours, à partir de la nuit où les talibans sont descendus sur Kaboul, Karzai a vécu dans la résidence d’Abdullah, avec des gardes talibans postés à l’extérieur, selon Abdullah, l’ancien chef de l’exécutif du gouvernement afghan sous Ghani. Karzai est depuis rentré chez lui. Abdullah a déclaré qu’il n’avait pas quitté sa propre maison depuis le 15 août, le jour de la chute de Kaboul. Au milieu de la tension et de l’incertitude, les deux hommes sont en contact plusieurs fois par jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *