Dernières Nouvelles | News 24

Guerre Israël-Hamas : Liste des événements clés, jour 58 | Conflit israélo-palestinien Actualités

Israël continue d’ignorer les appels internationaux visant à mettre un terme à la guerre et aux morts civiles – voici les principales mises à jour.

Voici ce qu’il faut savoir sur la situation du dimanche 3 décembre 2023 :

Le bombardement israélien

  • L’armée israélienne a continué de bombarder sans relâche différentes zones de la bande de Gaza, tuant des centaines de Palestiniens depuis la fin de la trêve vendredi. Au moins 15 207 Palestiniens ont été tués jusqu’à présent, dont 6 150 enfants.
  • Rien que dimanche matin, plus de 30 Palestiniens ont été tués dans les villes du sud de Khan Younis et Rafah. Israël a mené plus de 600 raids aériens depuis vendredi. L’armée israélienne a appelé les habitants de certains quartiers de Khan Younis à évacuer vers d’autres zones. L’avertissement est venu grâce à un nouveau système d’évacuation qui divise Gaza en plusieurs petits blocs dans le but déclaré d’éviter des pertes civiles.
  • Israël semble envisager d’étendre son offensive terrestre au sud de Gaza également. Ceci et les raids aériens brutaux ont amené les Palestiniens à se demander où se réfugier.
  • Le Hamas a lancé le plus grand barrage de roquettes depuis la bande de Gaza depuis la fin du cessez-le-feu, touchant plusieurs endroits du territoire israélien dans le sud, à Tel Aviv et à Jérusalem. La plupart d’entre eux ont été interceptés.
  • Le Times of Israel a rapporté qu’un responsable israélien avait confirmé les intentions israéliennes de créer une zone tampon du côté palestinien de la frontière de Gaza pour empêcher de futures attaques après la guerre.

Diplomatie

  • Israël a rappelé samedi soir la délégation du Mossad qu’il avait envoyée au Qatar pour négocier, affirmant que les pourparlers étaient dans une « impasse ».
  • Un responsable du Hamas a déclaré à Al Jazeera que les négociations sur les échanges de prisonniers étaient terminées et ne reprendraient pas tant qu’Israël n’aurait pas arrêté ses attaques et remis tous les prisonniers palestiniens.
  • Le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, a déclaré qu’il avait appris de son expérience à la tête des forces contre l’EIIL (ISIS) que « vous ne pouvez gagner dans une guerre urbaine qu’en protégeant les civils ». Il a ajouté que Washington « restera l’ami le plus proche d’Israël dans le monde ».
  • Le président français Emmanuel Macron, qui est à Doha pour aider à négocier une trêve, a déclaré : « Il n’y a pas de sécurité durable pour Israël dans la région si sa sécurité est assurée au prix de vies palestiniennes. »
  • Karim Khan, le procureur en chef de la Cour pénale internationale (CPI), s’est rendu samedi en Israël et en Cisjordanie occupée. Les groupes de défense des droits palestiniens ont boycotté la visite de Khan et ont demandé pourquoi il ne s’était pas rendu dans les camps de réfugiés de Gaza sous les bombardements israéliens.

Aide humanitaire et Cisjordanie

  • L’aide humanitaire à Gaza a été « largement interrompue » après la reprise des attaques israéliennes vendredi, selon les Nations Unies. Il a également indiqué que les distributions de farine dans les zones situées au sud de Wadi Gaza étaient limitées ces derniers jours.
  • Partageant des données de la Société de distribution d’électricité de Gaza, l’ONU a également déclaré que l’enclave assiégée n’avait plus d’électricité depuis le 11 octobre. Les Palestiniens continuent également de lutter pour obtenir de l’eau.
  • Les raids israéliens n’ont pas non plus cessé en Cisjordanie. Un Palestinien de 21 ans a été abattu dimanche matin à Qalqilya, dans les territoires occupés, où plus de 250 personnes ont été tuées depuis le 7 octobre.