GP de Mexico: Lewis Hamilton remet en question la stratégie de Mercedes alors que son coéquipier George Russell réfléchit à la bataille du premier tour

Veuillez utiliser le navigateur Chrome pour un lecteur vidéo plus accessible

Lewis Hamilton pense qu’il aurait pu offrir plus de défi à Max Verstappen pour la victoire s’il avait commencé avec les pneus tendres au début de la course au Mexique.

Lewis Hamilton pense qu’il aurait pu offrir plus de défi à Max Verstappen pour la victoire s’il avait commencé avec les pneus tendres au début de la course au Mexique.

Lewis Hamilton a déploré la décision de Mercedes de ne pas partager sa stratégie avec celle de son coéquipier George Russell, après avoir terminé deuxième derrière Max Verstappen au Grand Prix de Mexico.

Le poleman Verstappen et son coéquipier Perez, ainsi que la majeure partie de la grille, ont commencé dimanche sur des pneus tendres à l’Autodromo Hermanos Rodriguez, tandis que Hamilton et Russell ont commencé sur des médiums.

Hamilton, parti troisième, a dépassé son coéquipier Russell dans le premier tour pour augmenter ses chances d’une première victoire de la saison, mais la vie surprenante du pneu moyen Mercedes avait finalement joué entre les mains de Red Bull.

Verstappen, semblant être sur une stratégie à deux arrêts, s’est arrêté au 26e tour pour les médiums, mais les pneus ont mieux résisté que prévu et l’ont mené jusqu’à la fin de la course de 71 tours pour une victoire confortable.

Hamilton, quant à lui, ne pouvait pas se risquer à chausser des softs – qui n’auraient probablement pas duré jusqu’au bout – avec son unique arrêt au stand cinq tours plus tard, et mettre des pneus plus durs sur lesquels il ne pouvait pas rester près de Verstappen.

Faits saillants du Grand Prix de Mexico depuis l'Autodromo Hermanos Rodriguez

Veuillez utiliser le navigateur Chrome pour un lecteur vidéo plus accessible

Faits saillants du Grand Prix de Mexico depuis l’Autodromo Hermanos Rodriguez

Faits saillants du Grand Prix de Mexico depuis l’Autodromo Hermanos Rodriguez

Demandé par Sky Sports F1 si la course aurait pu se dérouler différemment s’il avait commencé en soft, Hamilton a déclaré : “Je pense que oui.

“Quand j’étais sur les pneus médiums, il n’y avait pas vraiment de dégradation quand ils m’ont attiré, donc je pense qu’en fin de compte, nous aurions dû être sur les tendres.

“C’est quelque chose que j’avais demandé et remis en question. Je pensais que peut-être l’un de nous, les deux Mercedes, devrait avoir un soft pour pouvoir attaquer.

“Quand les deux Red Bull, et tout le monde derrière, ont enlevé leurs pneus et ont eu des softs, j’ai pensé ‘tire’.”

Max Verstappen, Lewis Hamilton et Sergio Perez ont pris les trois premières places au Grand Prix de Mexico

Veuillez utiliser le navigateur Chrome pour un lecteur vidéo plus accessible

Max Verstappen, Lewis Hamilton et Sergio Perez ont pris les trois premières places au Grand Prix de Mexico

Max Verstappen, Lewis Hamilton et Sergio Perez ont pris les trois premières places au Grand Prix de Mexico

Malgré la déception d’avoir raté la victoire, le GP de Mexico a représenté le week-end le plus cohérent de Mercedes de la saison, car ils étaient compétitifs à toutes les étapes et ont confortablement surpassé Ferrari.

“C’est peut-être une défaite pour nous aujourd’hui, mais ce sont quand même de bons points”, a ajouté Hamilton.

“[There are] tant de points positifs [to take]. La mise à niveau a vraiment, vraiment fonctionné lors de la dernière course.

“Nous avons encore des améliorations à apporter, que nous n’apporterons probablement pas dans le reste de cette année, mais nous savons exactement où nous devons nous améliorer pour l’année prochaine.”

Russell : J’aurais chassé n’importe qui d’autre de la route

Max Verstappen de Red Bull est resté en tête lors du premier tour du Grand Prix de Mexico, tandis que Lewis Hamilton a dépassé son coéquipier Mercedes George Russell pour la deuxième place.

Veuillez utiliser le navigateur Chrome pour un lecteur vidéo plus accessible

Max Verstappen de Red Bull est resté en tête lors du premier tour du Grand Prix de Mexico, tandis que Lewis Hamilton a dépassé son coéquipier Mercedes George Russell pour la deuxième place.

Max Verstappen de Red Bull est resté en tête lors du premier tour du Grand Prix de Mexico, tandis que Lewis Hamilton a dépassé son coéquipier Mercedes George Russell pour la deuxième place.

Un premier tour frénétique a vu Russell passer de sa position de départ de la deuxième à la quatrième, alors qu’il était contraint de quitter la piste dans une bataille avec Hamilton, avant de perdre par conséquent une autre place au profit de Sergio Perez de Red Bull.

Le mauvais départ a anéanti les espoirs de podium de Russell, prolongeant sa séquence hors de la tribune à quatre courses.

Le joueur de 24 ans, qui a connu une première saison extrêmement impressionnante chez Mercedes, a suggéré qu’il aurait pu adopter une approche différente pour le premier tour s’il n’avait pas combattu Hamilton, qu’il mène de 15 points au championnat des pilotes.

“Je pense que les quatre dernières courses pour moi ont probablement été décousues et avant le premier virage, je savais que je ne serais pas capable de dépasser Max à l’extérieur”, a déclaré Russell.

Toto Wolff et George Russell se tournent vers le Brésil, où Mercedes espère combler l'écart de 40 points entre eux et Ferrari dans le championnat des constructeurs

Veuillez utiliser le navigateur Chrome pour un lecteur vidéo plus accessible

Toto Wolff et George Russell se tournent vers le Brésil, où Mercedes espère combler l’écart de 40 points entre eux et Ferrari dans le championnat des constructeurs

Toto Wolff et George Russell se tournent vers le Brésil, où Mercedes espère combler l’écart de 40 points entre eux et Ferrari dans le championnat des constructeurs

“Et puis quand j’ai eu Lewis là-bas, probablement si c’était quelqu’un d’autre que mon coéquipier, je l’aurais juste chassé de la route.”

Le chef de Mercedes, Toto Wolff, a déclaré plus tard que l’équipe s’était trompée dans sa stratégie de pneus, admettant que le plan de course éventuel de Red Bull “n’était même pas sur le radar”.

“Nous ne pensions pas que le médium irait jusqu’au bout”, a déclaré Wolff. “Alors on s’est juste trompé.

“Nous avons discuté de la question de savoir si le soft et le hard étaient une stratégie viable à guichet unique et nous pensions que cela n’irait jamais, donc le soft medium n’était même pas sur le radar.”