Google et Facebook ordonnent au personnel de se faire vacciner tandis que l’épidémie de Covid balaie le siège d’Uber et Twitter FERME les bureaux de San Fran et de NY

Les sociétés de médias SOCIAUX comme Google et Facebook ordonnent à leurs employés d’obtenir le coup après que Twitter a dû fermer ses bureaux de San Francisco et de New York grâce à une légère augmentation des cas de Covid-19.

Le même phénomène a envahi les plateformes de covoiturage Uber et Lyft, où une épidémie de coronavirus au siège d’Uber a contraint Lyft à exiger la vaccination obligatoire de ses employés.

Twitter a fermé ses bureaux de New York et de San Francisco en raison de l’augmentation des cas de Covid-19Crédit : Getty – Contributeur

« Toute personne venant travailler sur nos campus devra être vaccinée. Nous déployons cette politique aux États-Unis dans les semaines à venir et nous l’étendrons à d’autres régions dans les mois à venir », a déclaré le PDG de Google, Sundar Pichai, dans une note.

Il a ajouté que « se faire vacciner est l’un des moyens les plus importants de nous maintenir, ainsi que nos communautés, en bonne santé dans les mois à venir ».

Pichai a déclaré que la société de technologie prolongerait sa politique de travail à domicile jusqu’au 18 octobre.

À peine quelques heures plus tard, Facebook a fait une annonce similaire exhortant ses employés à obtenir le jab.

« Lorsque nos bureaux rouvriront, nous exigerons que toute personne venant travailler sur l’un de nos campus américains soit vaccinée », a déclaré Lori Goler, vice-présidente des personnes de Facebook. « La façon dont nous mettons en œuvre cette politique dépendra des conditions et des réglementations locales. »

« Nous aurons un processus pour ceux qui ne peuvent pas être vaccinés pour des raisons médicales ou autres et évaluerons notre approche dans d’autres régions à mesure que la situation évolue. Nous continuons de travailler avec des experts pour garantir que nos plans de retour au bureau donnent la priorité à la santé et à la sécurité de tous. « 

L’avertissement des deux géants de la technologie intervient après que leur homologue Twitter a annoncé la fermeture des bureaux de l’entreprise à San Francisco et à New York en raison de l’augmentation des cas de coronavirus.

« Après un examen attentif des directives mises à jour du CDC, et à la lumière des conditions actuelles, Twitter a pris la décision de fermer nos bureaux ouverts à New York et San Francisco ainsi que de suspendre les futures réouvertures des bureaux, avec effet immédiat », a déclaré un porte-parole de Twitter dans un communiqué mercredi.

L’entreprise venait d’ouvrir ses bureaux aux employés, le communiqué indiquant qu’ils « donneraient la priorité à la santé et à la sécurité de nos Tweeps ».

La même chose s’est produite à Uber, où un participant à une réunion au siège s’est avéré avoir le coronavirus, forçant tout le monde à se mettre en quarantaine.

Cela a contraint Lyft, qui rendait déjà les vaccinations obligatoires pour les employés retournant au bureau, à reporter l’ouverture de son bureau de septembre à février

« Nous prévoyons que la situation COVID restera fluide au cours des prochains mois, ce qui nous empêchera d’obtenir une date de retour claire sans possibilité de la déplacer à nouveau », a déclaré Logan Green, PDG de Lyft.

Facebook a ordonné à ses employés de se faire vacciner pour arrêter la propagation

Facebook a ordonné à ses employés de se faire vacciner pour arrêter la propagationCrédit : Getty
Google étendra son travail de politique à domicile jusqu'à la chute des cas de Covid

Google étendra son travail de politique à domicile jusqu’à la chute des cas de CovidCrédit : Reuters

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments