Skip to content

SYDNEY (Reuters) – Sydneysider Matt Jones a remporté son deuxième titre de l'Open d'Australie en quatre ans dimanche, après un 69 à deux sous la normale dans la ronde finale qui s'est avéré juste suffisant pour une victoire en un coup sur le grand vainqueur Louis Oosthuizen.

Golf: Jones sort de peur pour remporter le deuxième Open d'Australie

PHOTO DE DOSSIER: l'Australien Matt Jones abandonne son club après son coup de départ sur le deuxième trou lors du premier tour du tournoi de golf Masters 2014 au Augusta National Golf Club à Augusta, Géorgie le 10 avril 2014. REUTERS / Jim Young

Il y a eu un drame tardif quand Oosthuizen a terminé avec un aigle pour tirer à un tir de la tête mais Jones, malgré la recherche d'un bunker du 18e tee, a gardé son sang-froid pour clouer un putt de cinq pieds sur le green final et sécuriser le titre.

Jones, le leader du jour au lendemain, a terminé avec un score de 15-moins de 269 pour le tournoi afin de soulever la Stonehaven Cup pour la deuxième fois au Australian Golf Club, dont il est membre et a également obtenu son triomphe en 2015.

Les joueurs se sont plaints de problèmes de visibilité et de picotements lorsque la fumée des feux de brousse qui faisaient rage autour de Sydney a recouvert le parcours au cours des deux premiers tours du tournoi, mais des vents venteux ont dégagé le ciel ce week-end.

Le vent apporte ses propres problèmes à l'agencement de la banlieue, mais il semble que peu de joueurs soient mieux équipés pour y faire face que Jones, qui a terminé premier-deuxième-premier lors de ses trois dernières visites à domicile pour l'Open d'Australie.

Le joueur de 39 ans, basé en Arizona, avait décroché au moins trois tirs au-dessus des neuf derniers dans les trois premiers tours et aurait donc été confiant de la victoire quand il se serait retourné au niveau pair avec son avance de trois tirs pendant la nuit intacte.

Il a marché main dans la main avec une de ses filles à un moment donné et les neuf birdies sont arrivés aux 13e et 14e trous, l'Australien cherchant à sceller le titre en clouant un putt de 30 pieds pour un autre au 17e.

Cela n'allait pas être aussi simple, cependant, et Oosthuizen, qui avait également ramassé trois birdies sur le neuf de retour, a déclenché une peur tardive avec un aigle trois au dernier, ce qui a laissé Jones devant parer le dernier trou pour la victoire.

La balle de Jones était dans un bunker lorsque le rugissement a grimpé pour le putt d'aigle d'Oosthuizen et le deuxième coup de l'Australien s'est retrouvé dans une écorce rugueuse.

Cependant, son troisième tir l'a ramené sur le fairway et un coup d'approche judicieux lui a donné un putt court pour décrocher son troisième titre professionnel.

Le Sud-Africain Oosthuizen, utilisant le tournoi pour se réchauffer pour la Coupe des Présidents la semaine prochaine à Melbourne, a tiré un 66 pour la deuxième place avec Aaron Pike (69) et le Japonais Takumi Kanaya (71) en troisième place, cinq autres tirs en arrière sur neuf sous.

Jones, Queenslander Pike et le numéro un mondial amateur Kanaya ont également gagné des places lors du British Open de l'année prochaine, Oosthuizen bénéficiant d'une exemption à vie après son triomphe en 2010 au tournoi majeur.

L'Anglais Paul Casey, le joueur le mieux classé dans le peloton au 14e rang mondial, a terminé avec une part de cinquième sur huit sous après une ronde finale de 72.

Reportage de Nick Mulvenney, édité par Himani Sarkar

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *