Goldman Sachs lèvera la vaccination et les exigences de Covid-19 dans la plupart des bureaux le mois prochain

Pavlo Gonchar | Fusée lumineuse | Getty Images

Goldman Sachs lèvera toutes ses exigences Covid-19 dans la plupart des bureaux à partir du 6 septembre dans le but d’inciter ses employés à retourner au bureau plus de deux ans après le début de la pandémie.

Selon une note envoyée mardi et obtenue par CNBC, la banque n’exigera plus que ses employés soient vaccinés pour entrer dans ses bureaux ou pour tester et porter des couvre-visages. La politique s’applique à la plupart des bureaux à l’exception de ceux de Lima et de New York.

Les employés non vaccinés à New York auront toujours besoin d’une exemption religieuse ou médicale approuvée pour entrer dans les bureaux de la banque, selon le mémo.

Les nouvelles de Goldman Sachs surviennent alors que les entreprises du monde entier se demandent comment équilibrer les restrictions de Covid-19 et le désir de ramener les travailleurs en personne plus de deux ans après le début des fermetures.

Il convient de noter que la note de service n’exigeait pas spécifiquement que les travailleurs se présentent au bureau. Au lieu de cela, il a encouragé les employés qui ne sont pas venus au bureau à parler avec leurs responsables pour s’assurer qu’ils se conforment aux «attentes actuelles de retour au bureau».

La banque a également déclaré qu’elle poursuivrait ses efforts de recherche des contacts, mais prévoit de mettre fin à son programme de distribution de kits de test d’antigène gratuits dans ses bureaux d’ici la fin de 2022, selon le mémo.

— Leslie Picker a contribué au reportage