GM manque les attentes de bénéfices de Wall Street pour le deuxième trimestre et relève ses prévisions pour 2021

General Motors a raté les attentes de bénéfices de Wall Street pour le deuxième trimestre malgré un bénéfice solide et une augmentation de ses prévisions pour l’année.

Les bénéfices de GM au deuxième trimestre ont été tirés vers le bas en raison d’environ 1,3 milliard de dollars de frais de rappel de garantie, dont 800 millions de dollars liés à la Chevrolet Bolt EV. Le véhicule électrique a été rappelé à deux reprises au cours de la dernière année en raison de risques d’incendie.

Voici comment GM a fait par rapport à ce que Wall Street attendait sur la base des estimations moyennes compilées par Refinitiv.

  • BPA ajusté : 1,97 $ contre 2,23 $ attendus
  • Chiffre d’affaires : 34,17 milliards de dollars contre 30,9 milliards de dollars attendus

Le constructeur automobile a relevé mercredi ses prévisions ajustées pour l’année entière entre 11,5 et 13,5 milliards de dollars, soit 5,40 à 6,40 dollars par action, en hausse de 10 à 11 milliards de dollars, ou de 4,50 à 5,25 dollars par action.

Les actions de GM ont baissé d’environ 3% lors des échanges avant commercialisation à 56,35 $ par action.

Sur une base non ajustée, le bénéfice net s’est établi à 2,8 milliards de dollars pour le deuxième trimestre, contre une perte de 758 millions de dollars au deuxième trimestre 2020 en raison de la pandémie de coronavirus provoquant des fermetures progressives de ses usines. Le constructeur automobile a déclaré un bénéfice ajusté avant impôts de 4,1 milliards de dollars pour le deuxième trimestre, contre une perte de 536 millions de dollars un an plus tôt.

GM a surmonté les défis d’une pénurie mondiale de puces semi-conductrices, qui a provoqué des fermetures d’usines et devrait réduire de plusieurs milliards les bénéfices de l’industrie en 2021.

En juin, GM a prévu des résultats meilleurs que prévu au deuxième trimestre malgré l’impact de la pénurie sur l’ensemble du secteur, qui entraîne également des prix et des bénéfices records pour les véhicules.

GM a confirmé mardi que ses trois usines nord-américaines d’assemblage de camionnettes pleine grandeur seront fermées la semaine prochaine en raison de la pénurie.

La société a déclaré qu’elle s’attendait à ce que son EBIT ajusté au premier semestre se situe entre 8,5 milliards de dollars et 9,5 milliards de dollars en raison de la forte demande continue, des résultats meilleurs que prévu chez GM Financial et de l’amélioration de la production à court terme. Il s’agit d’une augmentation par rapport aux prévisions de 5,5 milliards de dollars plus tôt cette année.

Le directeur financier Paul Jacobson a déclaré aux investisseurs en juin que la société mettrait à jour ses prévisions de bénéfices pour l’année complète lors de la publication de ses résultats du deuxième trimestre.

Les prévisions de bénéfices de GM pour l’année étaient initialement de 10 à 11 milliards de dollars, soit 4,50 à 5,25 dollars par action en bénéfices ajustés avant impôts, et un cash-flow libre automobile ajusté de 1 à 2 milliards de dollars. Les prévisions ont pris en compte l’impact potentiel de la pénurie de puces, notamment un impact de 1,5 à 2 milliards de dollars sur les bénéfices et une diminution de 1,5 à 2,5 milliards de dollars de ses flux de trésorerie disponibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *