Skip to content
Ghislaine Maxwell «  maltraitée physiquement  » par un agent correctionnel lors d’une fouille de routine en prison

Ghislaine Maxwell a été «physiquement maltraitée» par des gardiens de prison, perd ses cheveux et «dépérit jusqu’à une coquille d’elle-même», a déclaré son avocat dans une lettre adressée à un juge de New York.

L’ancienne partenaire du pédophile milliardaire Jeffrey Epstein, âgée de 59 ans, attend son procès pour trafic sexuel, mais ses avocats demandent sa libération sous caution, invoquant des conditions de prison intolérables.

«Récemment, hors de la vue de la caméra de sécurité, Mme Maxwell a été placée dans sa cellule d’isolement et a été physiquement maltraitée lors d’une fouille par palpation», a écrit Bobbi Sternheim.

«Lorsque Mme Maxwell a reculé de douleur et qu’elle a dit qu’elle dénoncerait les mauvais traitements, elle a été menacée de mesures disciplinaires», a-t-elle ajouté.

Une semaine plus tard, la même équipe de gardes « a ordonné » à Maxwell de prendre une douche « pour nettoyer, désinfecter et frotter les murs avec un balai », a déclaré l’avocat.

«Elle dépérit à une coquille de son ancien moi – perdre du poids, perdre des cheveux et perdre sa capacité de concentration», a écrit Mme Sternheim, dans la lettre adressée à la juge de New York Alison Nathan.