Sports

GdS : les revenus commerciaux, de match et TV en hausse

Même si l’on peut penser que la Serie A continue de perdre de son attrait auprès du public mondial et qu’un fossé se creuse entre la ligue et les autres ligues européennes, les données suggèrent le contraire.

La Gazzetta du Sport pose la question : la Serie A a-t-elle perdu son charme ? Non, cela reste attractif et les chiffres de la 33e édition de l’Annual Review of Football Finance publié par Deloitte Sports Business Group le prouvent.

Les revenus des clubs de Serie A ont totalisé 2,9 milliards d’euros pour la saison 2022-23, ce qui constitue un record pour la ligue et une augmentation de 22 % par rapport à la saison précédente.

Les revenus des droits télévisuels ont enregistré une hausse de 15% pour un total de 1,5 Md€ (194 M€ de plus que la saison précédente, une hausse due en grande partie aux excellentes performances des clubs italiens dans les compétitions européennes).

Il s’agit d’un chiffre qui comprend à la fois les revenus garantis par les titulaires de licences nationales et par les radiodiffuseurs qui disposent de droits de diffusion à l’étranger. Le monde regarde la Serie A et semble avoir la ferme intention de continuer à le faire.

L’assemblée de la Lega d’hier a décidé de céder les droits de la A 2024-2027 dans la zone Afrique subsaharienne tout en poursuivant avec divers interlocuteurs les négociations pour la vente des droits de la ligue aux États-Unis.

Les clubs de Serie A se plaignaient de budgets alourdis par le Covid et du peu d’aide du gouvernement mais le retour des supporters au stade et la levée des restrictions imposées par la pandémie ont finalement redonné de l’élan.

Les revenus des journées de match ont augmenté de 88 % (434 millions d’euros, contre seulement 231 millions d’euros en 2021-2022), les revenus commerciaux ont augmenté de 14 % (109 millions d’euros de plus) à 0,9 milliard d’euros. Le premier groupe comprend les frais de billets et, en général, tout ce que le supporter est prêt à dépenser pendant le match. Les revenus commerciaux sont essentiellement liés au merchandising.

La Serie A grandit donc sous tous ses aspects : les supporters qui remplissent les stades, qui achètent des produits originaux de leur équipe et qui, même à distance, via téléphone, tablette et télévision, ne veulent pas manquer le spectacle.

En résumé, c’est un signe positif pour les trois principales sources de revenus (droits TV, recettes des jours de match et recettes commerciales), la part des billets de stade représentant la part la plus importante de la croissance globale. La Serie A a également été le seul des cinq grands championnats à enregistrer une réduction (61 millions d’euros) de ses coûts salariaux à 1,9 milliard d’euros.


Source link