Gardez les frontières ouvertes alors que nous nous attaquons à la nouvelle variante de Covid: OMS

Le chef de l’Organisation mondiale de la santé en Afrique a exhorté dimanche les pays à suivre la science plutôt que d’imposer des interdictions de vol dans le but de contenir la nouvelle variante du coronavirus Omicron.

« Avec la variante Omicron désormais détectée dans plusieurs régions du monde, mettre en place des interdictions de voyager qui ciblent l’Afrique attaque la solidarité mondiale », a déclaré le directeur général régional de l’OMS, Matshidiso Moeti.

« Les restrictions de voyage peuvent jouer un rôle dans la légère réduction de la propagation de Covid-19, mais font peser un lourd fardeau sur la vie et les moyens de subsistance », a déclaré l’OMS dans un communiqué.

« Si des restrictions sont mises en œuvre, elles ne devraient pas être inutilement invasives ou intrusives, et devraient être fondées sur des bases scientifiques », a déclaré l’organisme des Nations Unies.

La souche Omicron a mis en doute les efforts mondiaux pour lutter contre la pandémie de coronavirus en raison des craintes qu’elle soit hautement infectieuse, forçant les pays à réimposer des mesures que beaucoup espéraient appartenir au passé.

Alors que les scientifiques se précipitent pour déterminer le niveau de menace posé par la nouvelle souche – en particulier si elle peut échapper aux vaccins existants – un médecin sud-africain a déclaré que des dizaines de ses patients soupçonnés d’infection à Omicron n’avaient présenté que des symptômes bénins tels que la fatigue.

Une longue liste de pays ont déjà imposé des restrictions de voyage en Afrique australe, notamment le Qatar, la principale plaque tournante des voyages, les États-Unis, la Grande-Bretagne, l’Arabie saoudite, le Koweït et les Pays-Bas.

Nous voulons entendre votre point de vue sur l’actualité. Abonnez-vous à News24 faire partie de la conversation dans la section commentaires de cet article.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.