Ford investit 1 milliard de dollars dans une usine allemande de véhicules électriques

GEORGES GOBET | AFP | Getty Images

Ford investit 1 milliard de dollars dans une usine de production de véhicules électriques à Cologne, en Allemagne, la branche européenne du géant de l’automobile s’engageant à «all-in» sur les véhicules électriques dans les années à venir.

Dans les plans annoncés mercredi matin, Ford a déclaré que l’ensemble de sa gamme de véhicules de tourisme en Europe serait « zéro émission, tout électrique ou hybride rechargeable » d’ici le milieu de 2026, avec une offre « entièrement électrique » d’ici 2030.

L’investissement à Cologne verra la société moderniser une usine d’assemblage existante, la transformant en une installation axée sur la production de véhicules électriques.

« Notre annonce aujourd’hui de transformer notre usine de Cologne, siège de nos opérations en Allemagne depuis 90 ans, est l’une des plus importantes que Ford ait faite depuis plus d’une génération », a déclaré Stuart Rowley, président de Ford Europe, dans un communiqué.

« Il souligne notre engagement en faveur de l’Europe et d’un avenir moderne avec les véhicules électriques au cœur de notre stratégie de croissance », a ajouté Rowley.

Ailleurs, l’entreprise souhaite que son segment de véhicules utilitaires en Europe soit capable d’émissions zéro, hybride rechargeable ou entièrement électrique d’ici 2024.

Une décennie «  transformatrice  »

Alors que les gouvernements du monde entier annoncent leur intention de s’éloigner des véhicules diesel et à essence, Ford, aux côtés de plusieurs autres grands constructeurs automobiles, tente d’augmenter son offre électrique et de défier des entreprises telles que Tesla d’Elon Musk.

Plus tôt cette semaine, Jaguar Land Rover a annoncé que sa marque Jaguar deviendrait entièrement électrique à partir de 2025. La société, qui appartient à Tata Motors, a également déclaré que son segment Land Rover déploierait six «variantes électriques pures» au cours de la prochaine cinq ans.

Ailleurs, le constructeur automobile sud-coréen Kia lancera son premier véhicule électrique dédié cette année, tandis que le groupe allemand Volkswagen investit environ 35 milliards d’euros (environ 42,27 milliards de dollars) dans des véhicules électriques à batterie et déclare vouloir déployer environ 70 modèles entièrement électriques d’ici 2030. .

Le mois dernier, le PDG de Daimler a déclaré à CNBC que l’industrie automobile était «au milieu d’une transformation».

«Outre les choses que nous savons bien – pour construire, franchement, les voitures les plus désirables au monde – il y a deux tendances technologiques sur lesquelles nous doublons: l’électrification et la numérisation», a déclaré Ola Källenius à Annette Weisbach de CNBC.

La société basée à Stuttgart «investissait des milliards dans ces nouvelles technologies», a-t-il ajouté, déclarant qu’elles «conduiraient notre chemin vers une conduite sans CO2». Cette décennie, a-t-il poursuivi, serait «transformatrice».