Ford demande aux employés syndiqués et salariés de soumettre leur statut vaccinal

Le PDG de Ford, Jim Farley, au nouveau Rouge Electric Vehicle Center de l’entreprise, le 18 mai 2021, avant les remarques du président Joe Biden.

Michael Wayland / CNBC

DETROIT – Ford Motor demande à ses employés horaires et salariés aux États-Unis de soumettre leur statut de vaccination Covid-19 d’ici vendredi prochain, alors que le constructeur automobile se prépare à se conformer aux tests obligatoires ou aux plans de vaccination annoncés plus tôt ce mois-ci par le président Joe Biden.

Le processus de soumission est obligatoire pour les employés salariés, mais volontaire pour les employés du constructeur automobile représentés par le syndicat United Auto Workers. C’est également obligatoire pour les agences ou autres sous-traitants Ford, a confirmé la société à CNBC.

« Cela facilitera nos efforts pour nous conformer aux exigences fédérales en matière de vaccination contre le COVID-19 et évaluera le niveau de vaccination global de notre population d’employés afin de déterminer les mesures appropriées pour soutenir la sécurité des employés », a déclaré la porte-parole de Ford, Monique Brentley, dans un communiqué envoyé par courrier électronique.

Le porte-parole de l’UAW, Brian Rothenberg, a confirmé que le processus de soumission est volontaire pour les membres de son syndicat.

Le PDG de Ford, Jim Farley, a déclaré que l’entreprise pensait que les vaccinations étaient « critiques pour la mission » pour la sécurité de ses travailleurs. Farley a déclaré que toute l’équipe de direction et le personnel médical de l’entreprise étaient vaccinés.

« Nous sommes vraiment enthousiasmés par le mandat », a déclaré Farley mardi sur « Squawk Box » de CNBC. « Nous allons travailler avec nos partenaires syndicaux, cela nécessite des négociations collectives dans certains cas … Nous allons nous en sortir. »

Farley a déclaré qu’il s’était entretenu avec le nouveau président de l’UAW, Ray Curry, des plans de l’entreprise.

Avant que Biden n’annonce les exigences de vaccination, Curry a déclaré que l’organisation n’avait pas l’intention d’imposer les vaccins Covid-19 à ses 400 000 membres. Il a déclaré que toute entreprise qui souhaite imposer les vaccinations devrait le faire par le biais de la négociation collective. Biden a lancé un plan le 9 septembre exigeant des vaccins pour les employés pour les sous-traitants gouvernementaux et exigeant des vaccins ou des tests pour les entreprises de 100 employés ou plus.

Dans une lettre adressée lundi aux membres par CNBC, Curry a déclaré que le syndicat attendait les directives de l’Occupational Safety and Health Administration concernant les nouvelles règles. Il a déclaré que les directives « s’appliqueront probablement à de nombreux, sinon à la plupart des employeurs privés » avec des employés représentés par l’UAW.

La demande de Ford fait suite à General Motors, qui a commencé le mois dernier à obliger tous les salariés américains à déclarer leur statut de vaccination contre le Covid-19.

Les constructeurs automobiles tels que GM et Ford n’ont pas exigé que les travailleurs se fassent vacciner, mais ils ont mis en place des protocoles et des procédures de sécurité dans des installations à travers le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *