Dernières Nouvelles | News 24

Forces spéciales israéliennes habillées en réfugiés palestiniens pour le sauvetage des otages : sources

Ils étaient déguisés en réfugiés palestiniens à la recherche d’un endroit où vivre.

Les forces spéciales israéliennes étaient déguisées en réfugiés palestiniens à la recherche d’un endroit où vivre lorsqu’elles sont entrées dans les bâtiments où des otages étaient détenus lors de l’opération de sauvetage israélienne ce week-end, ont déclaré à ABC News deux sources de sécurité israéliennes.

Les forces spéciales étaient déjà en position à proximité des bâtiments où étaient retenus les otages avant que les forces israéliennes ne leur donnent l’ordre de partir, ont ajouté les sources.

L’ordre « go » a été donné samedi à 11 heures locales, ont indiqué des sources.

Les hélicoptères transportant les otages et les policiers blessés ont atterri au centre médical Sheba en Israël à partir de 12h15 heure locale et le dernier hélicoptère a atterri à 12h45 heure locale.

Le Shin Bet, les forces de sécurité intérieure israéliennes, les Forces de défense israéliennes et les membres de l’équipe SWAT israélienne, appelée YAMAM, ont participé à l’opération de sauvetage, désormais appelée « Opération Arnon » par l’armée israélienne. Le nom de l’opération a été donné en l’honneur du seul agent de sécurité tué au cours de l’opération.

Les otages sauvés : Almog Meir, 21 janvier ; Noa Argamani, 25 ans ; Andreï Kozlov, 27 ans ; et Shlomi Ziv, 40 ans, avaient tous été enlevés le 7 octobre lors du festival de musique Nova en Israël.

Ils étaient en « bon état médical » lorsqu’ils ont été secourus, ont indiqué des responsables de Tsahal.

Physiquement, les otages étaient « dans un état moins grave » que celui auquel l’hôpital israélien et les médecins traitant les otages « s’étaient préparés », a déclaré le professeur Itai Pessach, chef de l’équipe médicale qui a pris en charge les otages au centre médical Sheba près de Tel Aviv. Tom Soufi Burridge d’ABC News lundi.

« Ils ont subi des abus physiques. Tout au long de cette période », a déclaré Pessach à ABC News. « Ils ont subi des abus psychologiques continus. »

Les otages ont été secourus depuis deux endroits distincts à Nuseirat, dans le centre de Gaza, a indiqué l’armée israélienne. Les trois otages masculins ont été secourus à un endroit et Argamani à un autre endroit. Ce camp est devenu le foyer de milliers de réfugiés qui ont fui les combats à travers Gaza.

Des responsables du ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas, ont déclaré dimanche qu’au moins 274 Palestiniens avaient été tués lors de l’opération de Tsahal à Nuseirat et que 698 personnes avaient été blessées.

Note de l’éditeur : cette histoire a été mise à jour.


Source link