Skip to content
Football: un gardien de Leeds suspendu pour huit matchs après une accusation de racisme

PHOTO DE DOSSIER: Football Football – Championnat – Brentford v Leeds United – Griffin Park, Londres, Grande-Bretagne – 11 février 2020 Kiko Casilla Action Images de Leeds United / Peter Cziborra

(Reuters) – La gardienne de Leeds United, Kiko Casilla, a été bannie de huit matches et condamnée à une amende de 60000 livres (77964,00 $) vendredi après avoir été reconnue coupable d'abus racistes lors d'un match de championnat contre Charlton Athletic en septembre dernier.

La FA a déclaré que l'Espagnol de 33 ans, qui avait rejoint Leeds depuis le Real Madrid l'année dernière, devait également suivre une formation en face à face après la violation de la règle E3 (2) qui couvre les abus discriminatoires.

Casilla avait nié avoir utilisé des mots racistes abusifs ou insultants. Selon les médias, l'incident a impliqué l'attaquant de Charlton Jonathan Leko, né en République démocratique du Congo, mais qui a représenté l'Angleterre à différents niveaux d'âge.

L'Espagnol a déclaré dans un communiqué sur les réseaux sociaux qu'il était «triste et dévasté» d'être accusé et croyait fermement que le racisme ne devait être toléré dans aucun domaine de la vie.

"Je ne pense pas du tout que le verdict de culpabilité reflète clairement l'incident", a-t-il déclaré.

"Je suis sûr que ma famille, mes amis, mes collègues et les différentes équipes techniques avec qui je travaille depuis toutes ces années dans ma carrière professionnelle savent que je n'utiliserais jamais mes mots avec un sens raciste", a-t-il ajouté.

"Mon comportement respectueux envers mes adversaires depuis le début de ma carrière a été honnête et avec le maximum de fair-play."

Leeds a reconnu la décision dans une déclaration ici mais a observé que le panel de la FA "avait basé sa décision sur la balance des probabilités plutôt que de prouver que Kiko était coupable hors de tout doute raisonnable".

Reportage par Alan Baldwin, édité par Ken Ferris

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.