Finale de la Coupe d’Écosse: Callum Davidson, manager de St Johnstone, préoccupé par la situation de Covid-19 |  Actualités du football

Le manager de St Johnstone, Callum Davidson, admet qu’il est très préoccupé par ses projets de finale de la Coupe écossaise après avoir perdu plus de joueurs à cause de problèmes liés à Covid.

Déjà sans quatre joueurs auto-isolants avant la victoire en demi-finale de dimanche contre St Mirren, Davidson n’avait qu’une équipe de 16 joueurs pour leur défaite 4-0 au Celtic Park avec Zander Clark, Liam Gordon, Michael O’Halloran et Ali McCann abandonnant. .

Davidson cherchera désormais plus de conseils pour s’assurer qu’ils ne subissent plus de coups avant d’affronter Hibernian le 22 mai.

«C’est très inquiétant», a-t-il dit. « Je pense que le monde entier est préoccupé par Covid, donc ce n’est pas seulement moi, mais ce n’est pas une situation agréable dans laquelle se trouver.

«Nous faisons de notre mieux avec tout le monde, nous ne sommes pas des experts en la matière, nous essayons donc d’obtenir autant d’aide que possible pour nous assurer que nous sommes tous en sécurité.

Image:
Scott Brown a fait sa dernière apparition à domicile pour le Celtic lors de la victoire contre St Johnstone

«Nous avons suivi les directives du gouvernement et il est primordial de les protéger.

« Nous récupérerons trois ou quatre joueurs demain (jeudi), ce qui est génial, et la bonne nouvelle est qu’ils sont tous asymptomatiques, donc ils ne souffrent pas du tout.

« Nous devons essayer de l’éliminer et nous ne pouvons pas le laisser s’envenimer avant la semaine prochaine. »

Davidson espère toujours qu’il aura une équipe complète pour Hampden moins le blessé Scott Tanser.

« C’est pourquoi nous essayons de fermer le lieu autant que possible et de tester les gens aussi souvent que possible pour nous assurer que tout le monde est en sécurité », a déclaré Davidson, dont l’équipe reste cinquième de la Premiership écossaise, devant Livingston au but. différence, avant leur rencontre de samedi.

« Croisons les doigts. Mais ce que la semaine dernière nous a appris, c’est que c’est un virus difficile, et c’est pourquoi nous sommes tous dans cette pandémie. »

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.