Actualité people et divertissement | News 24

Février : La communauté se rassemble autour des aînés de la bande indienne d’Okanagan après qu’un incendie a détruit une maison

Lorsqu’une famille de la bande indienne d’Okanagan (OKIB) a perdu sa maison et ses biens dans un incendie en février, la communauté s’est ralliée à elle.

Les aînés de l’OKIB Wilma et James Paul et leur neveu ont tout perdu – y compris des artefacts familiaux et des reliques historiques – dans l’incendie du 22 février. La famille n’avait pas d’assurance, selon l’OKIB.

“Wilma et Jimmy ont travaillé dur pour construire leur maison, à partir de 1986. Depuis lors, ils ont passé d’innombrables heures à creuser des rochers et à enlever des souches d’arbres pour créer un espace vert autour de leur maison et ont finalement ajouté un jardin au fil du temps. Jimmy bricolait quotidiennement dans la cour et Wilma passait son temps à cuisiner dans la cuisine pour nourrir les amis et la famille qui leur rendaient visite. Tous ceux qui visitaient leur maison savaient que c’était une maison accueillante, mais savaient aussi à quel point son bannock était incroyable », a déclaré un porte-parole de l’OKIB à l’époque.

Un GoFundMe a été lancé et plus de 10 000 $ ont été collectés pour aider la famille.

“Après tout ce que nos membres et en fait tout le monde ont vécu au cours des dernières années, c’est une tragédie majeure pour la communauté”, a déclaré le chef de l’OKIB, Byron Louis, en février dernier.

«Les incendies de forêt, la pandémie, les inondations possibles, et maintenant une famille est assaillie par cet événement tragique. Dans le véritable esprit Syilx, je sais que de nombreux membres, la communauté élargie et la communauté des affaires dans son ensemble voudront aider.

Et, dans cet esprit, la communauté a entendu l’appel et est venue en aide et en soutien à Wilma et James Paul.

le feuAutochtones

Articles similaires