Fédération polonaise de natation en ligne de mire après Goof-up

L’équipe polonaise arrive pour Tokyo 2020 à l’aéroport international de Narita (AP)

Alicja Tchorz, Aleksandra Polanska, Mateusz Chowaniec, Dominika Kossakowska, Jan Holub et Bartosz Piszczorowicz ont été contraints de revenir de Tokyo car ils ne se sont pas qualifiés pour les Jeux olympiques.

  • IANS
  • Dernière mise à jour:21 juillet 2021, 23:02 IST
  • SUIVEZ-NOUS SUR:

Six nageurs polonais ont été renvoyés chez eux après les Jeux olympiques après que la fédération de natation du pays (PZP) a commis une erreur administrative et les a renvoyés à Tokyo alors qu’ils ne s’étaient pas qualifiés pour les Jeux.

L’affaire a été révélée dimanche lorsque les six nageurs, avec 16 autres nageurs polonais, ont publié une lettre ouverte accusant le PZP de ne pas comprendre les règlements de la FINA, l’instance dirigeante mondiale de la natation.

L’équipe polonaise qui a atteint Tokyo comprenait 23 nageurs alors que la fédération n’a été autorisée à en envoyer que 17.

Alicja Tchorz, Aleksandra Polanska, Mateusz Chowaniec, Dominika Kossakowska, Jan Holub et Bartosz Piszczorowicz ont été contraints de rentrer de Tokyo et ont demandé à l’ensemble du conseil d’administration de l’organisation de démissionner immédiatement suite à l’incident dans une lettre ouverte adressée au directeur de PZP Pawel Slominski.

Pour sa part, Slominski a exprimé ses regrets sur l’incident. « Je voudrais exprimer mon grand regret, ma tristesse et mon amertume face à la situation », a déclaré Slominski dans un communiqué, rapporte CNN.

« Plusieurs d’entre nous ont dû rentrer en Pologne à cause de la négligence, et notre rêve de devenir olympiens nous a été retiré », ont déclaré les nageurs dans la lettre ouverte.

Lisez toutes les dernières nouvelles, les dernières nouvelles et les nouvelles sur le coronavirus ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments