Actualité technologie | News 24

Faits saillants du deuxième jour du jubilé de platine de la reine Elizabeth II

Le crédit…Collection Hulton-Deutsch/Corbis, via Getty Images

LONDRES – L’histoire de Great Paul, la cloche de la cathédrale Saint-Paul qui a sonné pour un service commémorant la célébration du jubilé de platine de la reine Elizabeth II vendredi, est une histoire de labeur et de grandeur.

C’est aussi une histoire qui implique une fournaise géante, plus de 16 tonnes et demie de métal et maintenant, de muscles et de sueur.

La plus grande cloche jamais coulée dans les îles britanniques, et la plus grande qui y sonne encore, Great Paul a été commandée en Grande-Bretagne au XIXe siècle, lorsqu’un penchant pour les objets ambitieux et monumentaux s’est traduit par une forte demande de grandes cloches aux tons profonds.

Plusieurs villes du pays en ont obtenu un, mais Great Paul “était destiné à surpasser tous les concurrents en taille, en poids et en popularité”, a écrit Trevor S. Jennings, un auteur spécialisé dans les cloches, dans son livre “The Story of Great Paul”. ”

La cloche, en bronze, était destinée à ressembler à celles des cathédrales d’Europe continentale. Mais la fonderie qui l’a créée – dirigée par John Taylor à Loughborough, une ville au nord de Londres – a clairement indiqué que pour atteindre la note recherchée par la cathédrale, la cloche devrait peser au moins 15 tonnes.

La fonderie a donc construit un nouveau four plus grand pour faire fondre le cuivre, l’étain et les vieilles cloches d’autres églises britanniques, et les ouvriers ont mis quatre jours pour charger plus de 40 000 livres de métal dans les fours.

Le crédit…Oli Scarff/Agence France-Presse — Getty Images

Lorsque la cloche a été terminée, M. Taylor a invité les habitants et les travailleurs à un déjeuner de fête, et des centaines de visiteurs venus de plusieurs kilomètres sont venus voir la cloche.

Mais le travail n’était pas terminé. Pour transporter l’énorme cloche à Londres, à environ 140 miles de là, des options comme les trains et les bateaux ont été rejetées, en raison d’une logistique trop complexe, tout comme les éléphants – parce qu’ils n’étaient pas vraiment abondants en Grande-Bretagne.

La cloche fut finalement chargée sur un chariot tiré par une machine à vapeur. Il a fallu 11 jours pour atteindre Londres, dans un grand convoi fréquenté par des journalistes mais aussi des vandales essayant d’inscrire leurs initiales sur la cloche avec des craies et des burins. En mai 1882, le Grand Paul arriva dans la tour sud-ouest de la cathédrale, où elle est toujours suspendue.

Sa primauté a été mise à l’épreuve en 2012 par la cloche olympique britannique, qui pèse environ 23 tonnes mais a été coulée aux Pays-Bas et est maintenant exposée, en silence, dans le parc olympique de Londres.

Great Paul est également resté largement silencieux pendant plus de quatre décennies après la panne de son moteur électronique quelques années après son installation dans les années 1970. Après la restauration de la cloche l’année dernière, les sonneries de l’église ont commencé à la faire retentir manuellement afin que son carillon puissant et grave puisse résonner dans son quartier du centre de Londres.

C’est un travail pour deux personnes, a déclaré Simon Read, 26 ans, membre de la guilde des sonneurs de cloches de la cathédrale Saint-Paul qui sonnera le Grand Paul avant le service de vendredi célébrant les 70 ans de la reine en tant que monarque. Et il faut s’attaquer à la corde de tout leur corps pour balancer la cloche de 16 tonnes.

C’est, a dit M. Read, un mélange de musique et d’exercice. “Je vais faire des biceps,” dit-il.

Le crédit…Grant Smith/Universal Images Group, via Getty Images

M. Read, qui a fait retentir les cloches des centaines de fois au cours des 12 dernières années, a déclaré que vendredi était la performance la plus importante de sa carrière. Ses collègues membres de la guilde ont également aidé la Grande-Bretagne à commémorer des événements notables : l’un, âgé de 90 ans, a sonné les cloches de la cathédrale pour les funérailles de Winston Churchill en 1965, et un autre les a sonnées pour le mariage du prince Charles et de Diana, princesse de Galles, en 1981.

Vendredi, les cloches des églises de toute la Grande-Bretagne ont sonné alors que le Grand Paul sonnait avant le service. Les cloches de Saint-Paul sonneront également pendant quatre heures après l’événement, qui comprend des lectures bibliques, des hymnes, des prières et des hymnes pour honorer la reine pour sa foi et son service.

M. Read a déclaré qu’il prévoyait de passer une bonne nuit de sommeil et de boire du Gatorade avant de monter les escaliers étroits menant à la pièce sombre et poussiéreuse au-dessus de l’horloge de la cathédrale pour sonner le Grand Paul pour la reine.

“Je me sens très fier et spécial de pouvoir sonner la plus grosse cloche du pays”, a déclaré M. Read, ajoutant : “J’espère qu’elle remarquera que les cloches sonnent”.