Facebook ne prendra pas une part des créateurs avant 2023, selon Zuckerberg

Le fondateur et PDG de Facebook Mark Zuckerberg prend la parole lors de la 56e Conférence de Munich sur la sécurité à Munich, dans le sud de l’Allemagne, le 15 février 2020.

Christof Stache | AFP | Getty Images

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a annoncé lundi que la société de médias sociaux attendrait au moins jusqu’en 2023 avant de réduire les revenus des créateurs qui utilisent le site pour diffuser leur travail ou promouvoir des événements.

Plus précisément, la société ne prendra aucune part des revenus générés par les événements en ligne payants, les abonnements de fans, les badges et le prochain produit d’information indépendant de Facebook, a déclaré Zuckerberg dans un communiqué. Publier sur Facebook.

Zuckerberg a également utilisé son poste pour attaquer Apple, qui lance lundi sa conférence annuelle des développeurs de la WWDC.

« Lorsque nous introduirons une part des revenus, ce sera moins que les 30% qu’Apple et d’autres prennent », a écrit Zuckerberg, se référant à la coupe qu’Apple prend sur tous les produits vendus via des applications que les utilisateurs ont téléchargées via son App Store.

« Nous lançons également une nouvelle interface de paiement afin que les créateurs puissent voir l’impact des frais et taxes des différentes entreprises sur leurs revenus. »

Le message de Zuckerberg est le dernier incident d’une longue querelle entre Facebook et Apple, qui a atteint un nouveau sommet au début du printemps lorsqu’Apple a introduit une mise à jour de la confidentialité qui pourrait nuire à l’activité publicitaire de Facebook en rendant plus difficile la personnalisation des publicités et le suivi de leurs performances. Plus généralement, Facebook et d’autres fabricants d’applications ont critiqué le contrôle étroit d’Apple sur l’App Store, tandis qu’Apple a critiqué les entreprises dont les modèles commerciaux reposent sur le suivi de l’activité des utilisateurs pour vendre des publicités pertinentes.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments