Facebook en Australie mène une «  bataille par procuration  » pour le monde qui cherche à réglementer les entreprises technologiques – Trésorier fédéral

Josh Frydenberg a averti que le conflit entre l’Australie et Facebook ces dernières semaines est une «bataille par procuration» pour le reste du monde, alors que d’autres pays cherchent à se joindre à Canberra pour introduire une réglementation pour les entreprises de médias sociaux.

Le trésorier australien a fait cette remarque après que Facebook a annulé sa décision d’interdire tout contenu d’actualité de ses pages dans le pays après une dispute sur le nouveau code de négociation des médias qui devrait y devenir loi dans les prochains jours.

Aussi sur rt.com

Facebook va lever l’interdiction des actualités australiennes après l’impasse alors que Canberra accepte de modifier la loi obligeant les Big Tech à payer les médias

Frydenberg, qui a dirigé les discussions avec Facebook, a expliqué comment il considérait les dernières semaines comme un « Bataille par procuration » pour d’autres pays du monde qui pourraient chercher à imposer une forme de réglementation sur Facebook, Google ou d’autres entreprises technologiques.

Facebook et Google n’ont pas caché le fait qu’ils savent que les yeux du monde sont tournés vers l’Australie, et c’est pourquoi ils ont cherché à obtenir un code ici qui soit réalisable.

Les tensions montaient entre l’Australie et Facebook avant les réunions qui se sont déroulées tout au long du week-end, après que la société de médias sociaux ait pris la décision drastique de limiter l’accès au contenu d’actualités afin de contourner la législation proposée, qui obligera les entreprises de technologie à payer. organisations de médias pour utiliser leur contenu.

Le Canada a déjà soutenu la proposition médiatique de l’Australie, affirmant qu’il vise à devenir le prochain pays à imposer la politique aux géants de la technologie. Le gouvernement britannique a également indiqué son soutien pour obliger Facebook et Google à payer pour les informations. On ne sait pas encore quand d’autres pays chercheront à introduire une législation sur cette question ou si d’autres pays suivront le Canada et le Royaume-Uni, bien que le secrétaire britannique à la Culture, Oliver Dowden, ait demandé une réunion avec les responsables des médias sociaux cette semaine.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cette histoire!