Skip to content
Facebook condamné à une amende par un chien de garde de la compétition après une enquête sur la confidentialité

PHOTO DE FICHIER: Un logo Facebook imprimé en 3D est vu placé sur un clavier dans cette illustration prise le 25 mars 2020. REUTERS / Dado Ruvic / File Photo

(Reuters) – Le chien de garde de la concurrence du Canada a déclaré mardi qu'il avait infligé une amende à Facebook Inc. (FB.O) 9 millions de dollars canadiens (6,5 millions de dollars) après qu'une enquête a révélé que le réseau social avait fait des déclarations «trompeuses» sur les renseignements personnels des Canadiens sur Facebook et Messenger.

Le Bureau de la concurrence a déclaré avoir constaté que les allégations de confidentialité de Facebook n'étaient pas conformes à la façon dont il partageait les données personnelles des utilisateurs avec certains développeurs tiers.

"Bien que nous ne soyons pas d'accord avec les conclusions du commissaire, nous résolvons ce problème en concluant un accord de consentement et en ne contestant pas les conclusions aux fins de cet accord", a déclaré un porte-parole de Facebook.

Le plus grand réseau social du monde a été largement critiqué par les législateurs et les régulateurs au sujet de ses pratiques en matière de confidentialité. Il a accepté de payer une amende record de 5 milliards de dollars l'année dernière pour régler une enquête sur la confidentialité des données de la Federal Trade Commission des États-Unis.

Reportage par Munsif Vengattil à Bengaluru; Montage par Maju Samuel

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.