Extinction Des militants de la rébellion s’enchaînent aux portes du parlement français pour protester contre la portée du nouveau projet de loi sur le climat (VIDEOS)

Les législateurs de la chambre basse du parlement ont approuvé le projet de loi à une majorité de 332 voix contre 77 après plus de 200 heures de débat.

Avant le vote, Extinction Rebellion a décrit la législation comme un «Mensonge de l’État» et a appelé les législateurs à rejeter son adoption. Son objection au projet de loi est centrée sur la suppression de mesures clés avant qu’il ne soit présenté aux députés. Le groupe affirme que le secteur industriel français a fait pression pour que la plupart des propositions soient supprimées, il n’en reste que quelques-unes.

Des fusées éclairantes ont été déclenchées par certains manifestants enchaînés aux portes et d’autres rassemblés en dessous, tandis que des braseros étaient également allumés.

Dans des images partagées en ligne, des policiers ont pu être vus en train d’éteindre les incendies et d’entraîner les manifestants.

Certains journalistes auraient également été repoussés par la police.

Des membres de l’Assemblée nationale auraient également assisté aux manifestations, y compris de la gauche législateur Adrien Quatennens, qui a été filmé en train de parler à la police.

Le projet de loi a été approuvé mardi en première lecture, mais a encore besoin du soutien du Sénat.

Il retournera ensuite à la chambre basse, où il est susceptible de recevoir l’assentiment de la majorité centriste du président Emmanuel Macron.

Le projet de loi comprend une interdiction des vols intérieurs court-courriers pouvant être empruntés en train, des restrictions pour les propriétaires louant des propriétés mal isolées et l’interdiction des radiateurs extérieurs sur les terrasses des restaurants.

Parmi les autres mesures proposées, citons l’obligation d’obliger les écoles publiques à proposer des menus sans viande, de s’opposer à la construction de nouveaux aéroports et de restreindre l’utilisation du plastique dans les emballages des supermarchés.

Le gouvernement français s’est engagé à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40% d’ici 2030 par rapport à ses niveaux de 1990, mais cet objectif a été critiqué comme trop bas par les groupes environnementaux.

Le directeur exécutif de Greenpeace France, Jean-François Julliard, a déclaré mardi que le nouveau projet de loi «Ne suffira pas pour lutter efficacement contre le réchauffement climatique.»

Vous aimez cette histoire? Partagez le avec un ami!

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments