Exclusivité ADN !  Même après ‘The Family Man’, j’auditionne, je me fais rejeter : Shahab Ali aka Sajid

Cela fait quelques semaines que « The Family Man 2 » est sorti sur Amazon Prime Video. Mais il y a plusieurs moments et personnages qui ont gravé dans le cœur des fans. Parmi eux se trouve le méchant Sajid joué par Shahab Ali. Le personnage était totalement négatif et les gens ont félicité l’acteur pour avoir joué le rôle avec la plus grande conviction et détermination.

Maintenant, lors d’une interaction exclusive avec DNA India, Shahab a longuement parlé des éloges qu’il a reçus. L’acteur a également révélé comment il avait réussi l’audition et décroché le rôle dans « The Family Man ». Shahab a ensuite parlé de son expérience de tournage avec Manoj Bajpayee et Samantha Akkineni avec qui il avait un angle d’amour subtil.

Extraits…

Dans les deux saisons de The Family Man, les fans ont-ils adoré détester votre personnage Sajid ? Qu’est-ce que vous avez à dire à ce sujet?

C’est fantastique. Ce que tu viens de dire. J’ai reçu tellement de messages où les gens me disent : « Je déteste Sajid ». Donc, au départ, ils m’ont envoyé un message «Je te déteste» après la première saison. J’avais l’habitude de leur répondre : ‘Merci, je prends ça comme un compliment’. Mais cette fois, les choses se sont vraiment améliorées pour moi, car cette fois, les gens me disent « Je déteste Sajid mais j’aime Shahab ». Je pense que c’est encore mieux s’ils peuvent faire la différence entre l’acteur et le personnage, c’est merveilleux. Le public est vraiment intelligent et il comprend la différence. Ils comprennent que c’est une performance finalement, ce n’est pas la vraie personne. C’est une œuvre de fiction. Je suis vraiment content car, après la saison deux, la réponse de Sajid est énorme. Je suis tellement content que les gens aiment tellement c’est comme s’il y en avait tellement que ma boîte de réception est inondée de messages.

Tant de gens disent « maintenant la saison trois est incomplète sans Sajid, reviens, trouve un moyen de faire une entrée dans la saison trois ». Donc c’est vraiment écrasant pour moi.

Comment avez-vous trouvé le rôle de Sajid ?

C’était aléatoire comme j’avais l’habitude de donner des auditions et j’ai reçu un appel de Mukesh Chhabra Casting Company. Comme n’importe quel autre jour, c’était donc un appel d’audition aléatoire. Ils ont dit : « Vous n’êtes pas à Mumbai, alors envoyez un auto-test. J’ai donc fait une vidéo à la maison et je leur ai envoyé. Puis ils m’ont demandé de venir à Mumbai. Je suis allé à Mumbai et j’ai passé l’audition, puis j’ai rencontré les réalisateurs. J’ai rencontré Krishna DK monsieur et la réunion s’est très bien passée, puis j’ai eu le script. Donc, c’était un processus de près d’un mois. Pendant ce mois, j’avais vraiment peur de savoir si je devais décrocher ce rôle ou non.

Je me souviens de ma rencontre avec DK Sir et il me faisait continuellement l’éloge. J’étais comme ‘il va définitivement me rejeter’. C’est un si grand réalisateur, il ne peut pas me féliciter autant. Mais il m’aimait vraiment peut-être qu’il m’aimait vraiment. Mais c’est arrivé et je suis si heureux parce que jouer un rôle comme Sajid dans une audition, c’est, il faut être très chanceux. Ce n’est pas seulement la chance, la chance vient lorsque vous travaillez dur.

Pendant le processus d’audition, avez-vous eu l’idée de jouer un antagoniste face à Manoj Bajpayee ?

Ils m’ont dit que vous serez l’antagoniste face à Manoj Bajpayee. Ils viennent de me dire que Manoj Bajpayee joue au flic. J’étais si heureux, j’ai lu ma scène. Donc, dans la première saison, on ne m’a pas donné le script complet, on ne m’a donné que ma scène. J’ai donc lu mes scènes et j’ai beaucoup aimé ce personnage. Je ne connaissais pas tout le spectacle, mais j’étais heureux. L’USP était Manoj Bajpayee et bien sûr Raj & DK. Mais oui, ils ont aimé le travail, le public comme Sajid aussi, alors ils ont décidé d’augmenter le rôle dans la saison deux. Heureusement, comme les choses ont été vraiment bien pour moi, c’est bien.

Bien que les deux saisons aient eu comme principal antagoniste Moosa et Raji, votre personnage s’est démarqué en créant une prémisse pour eux. Quand on vous a proposé le rôle, à quoi avez-vous pensé ?

Avant la saison deux, ils m’ont dit : ‘cette fois, ton rôle va être vraiment important parce que tu vas être là de l’épisode 1 jusqu’à la fin. Nous vous présentons une actrice du Grand Sud de l’Inde, elle sera en face de vous, vous aurez un angle romantique’. Alors ils m’ont dit toutes ces choses, et j’étais vraiment excité. J’étais vraiment intrigué de pouvoir travailler avec Samantha parce que je l’ai vue travailler. J’ai vu ses films et elle est tellement bonne. J’attendais donc vraiment tout ça avec impatience. Je savais donc que dans la saison deux, mon rôle serait bien meilleur que dans la saison un.

Jouer un personnage sombre n’est pas facile et cela trop consécutivement pendant deux saisons, comment vous êtes-vous déconnecté du personnage après le tournage ?

Donc ça m’a touché, c’est vrai. Après avoir terminé mon tournage pour la première saison, je suis rentré à la maison et je me souviens que les membres de ma famille m’ont dit : ‘Tu es devenu plus sérieux. Tu étais si amusant et si léger’ Je sais que c’est à cause de ce personnage que je joue et c’est lourd c’est pourquoi je suis devenu si sérieux mais je m’en sortirai. Maintenant, je sens que je suis sorti du rôle de Sajid après la deuxième saison. Vous ne le croirez pas jusqu’au moment où je tournais pour Sajid, je n’avais jamais dansé. Je n’ai jamais eu envie de danser. J’ai toujours été cette personne isolée parce que le personnage est un loup solitaire.

A-t-il été difficile pour vous de réintégrer le personnage après la première saison ?

Pour moi, ce n’était pas une grosse tâche car je suis un acteur de formation. Je joue depuis 10 ans maintenant et je suis nouveau à la caméra mais je joue au théâtre depuis très longtemps. J’ai donc un processus. Je sais comment je vais aborder mon personnage, je sais comment je dois me transformer en personnage et comment je vais devoir en revenir. Je prends du temps une fois, une fois que j’en ai fini avec le personnage, je me détends, je passe du temps avec ma famille.

Avez-vous rencontré des difficultés et des rejets au cours de ces années avant de décrocher un rôle dans « The Family Man » ?

J’avais l’habitude de faire deux spectacles musicaux, j’étais le principal là-bas et en même temps je donnais des auditions. J’avais l’habitude de recevoir des appels de casting principalement de Mukesh Chhabra Casting Company. Après ‘The Family Man’, j’ai déménagé à Mumbai, avant ça, j’étais à Delhi, dans ma ville natale. Heureusement, lors de ma première audition, j’ai vraiment craqué. C’était pour la compagnie de Mukesh Chhabra. J’ai eu le rôle mais je n’ai pas pu jouer ce rôle parce que les choses n’ont pas fonctionné. Mais après ça, j’ai donné des auditions en continu, j’ai été rejeté tous les jours, c’est comme une vie normale pour les acteurs. Après ‘The Family Man 2’, je donne toujours des auditions et je me fais rejeter, cela fait partie de la vie de chaque acteur. Sajid vient d’arriver même si je ne sais pas comment c’est arrivé. J’ai juste fait de mon mieux lors de l’audition et peut-être que les réalisateurs, les producteurs et les directeurs de casting ont aimé ça. Ils m’ont sélectionné et je sens personnellement que je suis une sorte d’acteur, si si on me donne un rôle, si je fais mes devoirs alors je le jouerai et je pourrai le faire. Mais les processus d’audition sont vraiment fatiguants, cela vous affecte vraiment quand vous recevez autant de rejet. Mais il faut faire avec, il faut passer l’audition et se dire d’oublier. C’est ce que nous faisons tous, acteurs.

Quelles ont été les scènes les plus difficiles à tourner pour vous ?

Dans la première saison, le dernier combat avec Moosa a été la scène la plus difficile. Toute la séquence de combat a été faite par nous, Neeraj (Madhav) et moi. Il n’y avait pas de doublures utilisées dans cette séquence. Cela nous a donc pris toute la nuit, nous étions sur une route de tournage et des reprises se produisaient. Nous avons même été grièvement blessés comme si nous étions tous les deux vraiment blessés après cette séquence de combat.

Dans la saison deux, je me souviens de cette dernière séquence de rencontre avec Sajid où nous fuyons la maison. Nous avons en fait utilisé un harnais et c’était le quatrième étage, nous avons dû sauter du balcon et redescendre. Je me suis blessé aussi dans cette séquence parce que j’ai fait le mauvais saut et je me suis blessé. Mais quand même, nous avons terminé cela et puis ma scène de mort s’est produite, c’était vraiment difficile émotionnellement.

Le commissariat séquence une séquence one-shot et nous avons fait beaucoup de répétitions. Nous tournions à Chennai et le climat était vraiment chaud. La plupart des membres de l’unité étaient malades. Donc c’était vraiment difficile et dur.

Comment résumez-vous votre parcours avec The Family Man ?

Je pense que le voyage a commencé avec un mot « loup solitaire ». En fin de compte, je ne suis pas seul, j’ai tellement d’expériences merveilleuses. Tant de gens sont entrés dans ma vie de ‘The Family Man’, Manoj Bajpayee Sir, Sharib Hashmi, Sunny Hinduja, Shreya Dhanwantry, il y a tellement de ces gens, ils sont devenus comme une famille. Je pense avoir été la personne la plus chanceuse de toute cette équipe. Je faisais mon premier concert et cela aussi avec ces nombreux acteurs expérimentés. J’ai eu l’opportunité de tourner à Londres, au Cachemire. Je suis allé à chaque endroit.

Vous avez eu le maximum de scènes avec Samantha Akkineni dans ‘The Family Man 2’. Comment s’est passée l’expérience de tournage ?

C’était tellement professionnel. Je préparais ma scène, elle venait avec sa préparation. Nous avions l’habitude d’y aller et d’explorer. Nous savions juste qu’il y avait un angle d’amour entre eux comme s’il y avait une chimie romantique qui devait être là. Mais le caractère de Raji était tel qu’elle ne peut pas montrer grand-chose car elle a traversé des moments si difficiles dans son enfance. Nous savions ce que nous avions à faire et nous avions l’habitude d’y aller et d’explorer uniquement la scène. Je pense que c’est pourquoi les scènes sont devenues si réelles et si naturelles. Nous ne répétons jamais trop ou ne discutons jamais trop. Ce n’était même pas obligatoire, c’était une subtile histoire d’amour.

Il y a une raison à cela parce que la situation et les circonstances sont si difficiles, vous êtes dans une mission si dangereuse où n’importe qui peut mourir à tout moment. Alors cette fois, l’amour n’est pas quelque chose que nous recherchons. Nous cherchons à nous venger et dans ce voyage, ils se rencontrent et développent toujours des sentiments. Je pense que c’est la beauté de leur relation.

Récemment, Raj of Raj & DK a déclaré que vous ne devriez pas être catalogué car vous avez le potentiel de retirer facilement n’importe quel personnage. Qu’est-ce que vous avez à dire à ce sujet?

Raj Sir me dit toujours ‘Shahab, tu es polyvalent, tu peux faire différents types de projets avec différents types de rôles, différents genres, tu devrais essayer. Je me souviens de la première fois que j’ai tourné avec lui, il m’a dit : ‘J’aime ta photo, un bon acteur ne peut jamais être caché’. C’était mon premier coup avec Raj Sir pendant la séquence du poste de police de la première saison. Il a de grands espoirs pour moi, il me dit toujours : « Tu dois essayer différentes choses et faire tes preuves ».

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments