Skip to content

HONG KONG (Reuters) – Les projets de la société chinoise d'intelligence artificielle Megvii Technology visant à inscrire 500 millions de dollars à Hong Kong ont subi un revers. m'a dit.

Exclusif: introduction en bourse de HK de 500 millions de dollars par Megvii sur la liste noire frappée par un revers réglementaire – sources

PHOTO DE DOSSIER: Un panneau à l'extérieur des bourses de Hong Kong affiche les principaux titres actifs durant les négociations du matin à Hong Kong, Chine, le 11 octobre 2018. REUTERS / Bobby Yip / File Photo

Megvii, dont le siège est à Beijing, n’a pas obtenu l’approbation de son offre publique initiale (IPO) lors d’une audition devant le comité de la cotation de la Bourse de Hong Kong, jeudi, ont déclaré à Reuters les personnes au courant du problème.

Selon les sources, le comité a posé à Megvii des questions supplémentaires auxquelles le comité doit répondre. L'une d'entre elles a ajouté que la décision faisait suite à une longue discussion de la demande.

La réunion était une audience de comité régulière, au cours de laquelle les introductions en bourse de plusieurs autres sociétés ont été discutées et approuvées.

Le comité, composé de 27 membres, regroupe des banquiers, des avocats, des comptables et des investisseurs. Son approbation est essentielle pour tout candidat à l’introduction en bourse.

La Bourse de Hong Kong n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire. Megvii et les trois principales banques collaborant à l’introduction en bourse (Citigroup, Goldman Sachs et JPMorgan) ont refusé de commenter. Les sources ont parlé sous condition d'anonymat car les informations ne sont pas publiques.

Megvii était notamment préoccupée par son aptitude à solliciter un premier appel public à l'épargne, après que l'administration Trump ait interdit à la société d'acheter des pièces et composants américains sans l'autorisation du gouvernement américain.

Megvii a été inscrite sur la liste noire avec sept autres sociétés chinoises pour leur implication présumée dans des violations des droits de l’homme liées à la répression par Beijing des populations de minorités musulmanes dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang.

Megvii a déclaré à l'époque qu'elle s'opposait fermement à être inscrite sur la liste noire et que cette désignation était «sans fondement».

La société, soutenue par le géant du commerce électronique Alibaba, et ses conseillers bancaires sont en train de répondre aux questions du comité de la cotation, ont déclaré deux personnes.

Des sources distinctes ont précédemment indiqué à Reuters que la société avait envisagé de devenir une société cotée en bourse à Hong Kong au quatrième trimestre et prévoyait de collecter entre 500 millions et 1 milliard de dollars.

Hong Kong, le plus grand marché pour la levée de fonds lors des introductions en bourse en 2018, a connu un ralentissement cette année en raison de manifestations antigouvernementales, même si l'activité a augmenté depuis septembre.

Alibaba a réuni cette semaine 88 milliards de dollars de Hong Kong (11,3 milliards de dollars) dans une liste secondaire historique à Hong Kong.

Megvii, connue pour sa plate-forme de reconnaissance faciale Face ++, a été fondée en 2011 par le directeur général Yin Qi et deux amis de l'Université Tsinghua. Si l'introduction en bourse se poursuit, ce sera la première firme chinoise d'IA à entrer en bourse.

La société fournit une technologie d'intelligence artificielle à des gouvernements et à des sociétés, notamment Alibaba, Ant Financial et Huawei.

En mai, une levée de fonds de 750 millions de dollars a évalué la société à un peu plus de 4 milliards de dollars et a attiré des investisseurs, notamment le groupe Macquarie et l'Abou Dhabi Investment Authority.

Reportage de Scott Murdoch et Julie Zhu; Édité par Jennifer Hughes et Mark Potter

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *