Sports

Everton lié à une nouvelle offre publique d’achat menée par Vatche Manoukian, basé à Londres | Everton

Everton

  • Le consortium aurait fait une offre de 4000 £ pour le club
  • L’intérêt de plusieurs prétendants fait suite à l’échec de 777 Partners

Un consortium dirigé par l’homme d’affaires londonien Vatche Manoukian serait entré en lice pour racheter Everton après la effondrement du projet de rachat de 777 Partners.

Manoukian, associé de la société d’investissement technologique IMS Digital Ventures, a fait une offre de 400 millions de livres sterling pour acheter le club aux côtés d’investisseurs des États-Unis et du Golfe, selon l’Athlétisme.

L’intérêt de plusieurs parties intervient après l’expiration de la période d’exclusivité entre le propriétaire du club, Farhad Moshiri, et 777 Partners, un groupe d’investissement américain, expirée le 1er juin, avec Everton déclarant par la suite qu’ils « évalueraient toutes les options pour une propriété future ».

Parmi les autres propriétaires potentiels figurent les supporters d’Everton, Andy Bell et George Downing, qui avaient précédemment prêté au club 158 millions de livres sterling en partenariat avec MSP Sports Capital, qui aurait également lancé une offre distincte. John Textor a publiquement déclaré vouloir vendre sa participation de 45 % dans Crystal Palace à ouvrir la possibilité d’investir à Evertontandis que le propriétaire de la Roma, Dan Friedkin, a également été associé à l’achat du club.

Selon le site Internet IMS Digital Ventures, Manoukian a débuté sa carrière au Royaume-Uni en tant qu’avocat « avant de déménager aux États-Unis pour aider un family office privé à construire, développer et exploiter l’une des sociétés de jeux et de divertissement les plus importantes et les plus prospères au monde ». .

La tentative de 777 Partners de prendre le contrôle d’Everton a été confrontée à des problèmes après la conclusion d’un accord avec Moshiri en septembre, la société ayant du mal à remplir les conditions de la Premier League pour finaliser son rachat.

Sean Dyche, le manager d’Everton, a exprimé ses inquiétudes le mois dernier sur quelles affaires de transfert le club serait en mesure de mener son été sans nouveaux propriétaires, et compte tenu du risque potentiel d’entrer dans l’administration.

« Si la [777] Si une prise de contrôle n’a pas lieu, ou une prise de contrôle, alors il faudra probablement jongler avec la poussière et non avec le sable », a déclaré Dyche. « Si quelqu’un part, comment faire entrer le suivant qui est aussi bon que celui qui part ? »


Source link