Sports

Euro 2024 – Pays-Bas 2-3 Autriche : l’équipe de Ralf Rangnick devance à juste titre le thriller de cinq buts pour remporter le groupe D | Actualités footballistiques

Reportage de l’Euro 2024 alors que l’Autriche bat les Pays-Bas pour se qualifier pour les huitièmes de finale en tant que vainqueur du Groupe D ; Marcel Sabitzer et Romano Schmid marquent pour l’Autriche après un but contre son camp de Donyell Malen ; Cody Gakpo et Memphis Depay butent pour les Pays-Bas, qui terminent troisièmes derrière la France, finaliste.

Par Dan Sansom, journaliste de football @DanSansom_


10h32, Royaume-Uni, mercredi 26 juin 2024

L’Autriche a remporté à juste titre un thriller de cinq buts contre les Pays-Bas pour se qualifier pour les huitièmes de finale de l’Euro 2024 en tant que vainqueur du Groupe D.

L’équipe bien organisée et impressionnante de Ralf Rangnick a été reléguée à deux reprises lors d’un match divertissant à Berlin, mais Marcel Sabitzer a eu le dernier mot à 10 minutes de la fin.

Un but contre son camp de Donyell Malen a donné à l’Autriche une avance rapide, Romano Schmid les remettant devant après un égaliseur de Cody Gakpo.

Memphis Depay a marqué le deuxième but égalisateur des Pays-Bas, mais cela n’a pas suffi puisque l’Autriche a fini par les devancer, ainsi que la France, deuxième, qui a été tenue en échec 1-1 par la Pologne à Dortmund.



Image:
Les Pays-Bas se sont qualifiés pour les huitièmes de finale en tant que l’une des meilleures équipes classées troisièmes

Il s’agit d’une version limitée de l’histoire, donc malheureusement ce contenu n’est pas disponible.

Ouvrir la version complète

Comment l’Autriche a bouleversé toutes les chances de remporter le Groupe D

Les deux nations savaient que leur progression vers les huitièmes de finale était pratiquement confirmée avant leur dernier match du Groupe D. La place des Pays-Bas au tour suivant était déjà garantie – du moins en tant qu’une des meilleures équipes classées troisièmes – tandis que l’Autriche savait que même une défaite les verrait se qualifier au troisième rang à moins qu’elle ne perde par cinq buts d’avance.

Mais alors que les deux premières places du groupe étaient encore à gagner, les deux équipes voulaient terminer par une victoire et c’est l’Autriche qui semblait prête à le faire lorsque Malen a détourné le centre dangereux d’Alexander Prass dans son propre filet à la 6e minute.



Image:
L’Autriche a pris l’avantage lorsque Donyell Malen a détourné un centre dans son propre filet à la 6e minute.

L’équipe de Rangnick a continué à impressionner tant avec la possession qu’avec la possession, mais les Pays-Bas ont bien répondu et auraient dû égaliser au milieu de la première mi-temps, seulement pour que Malen rate son tir sur une passe de Tijjani Reijnders, qui avait lui-même raté le cadre plus tôt.

L’Autriche est restée dangereuse et a presque doublé son avantage en fin de mi-temps, mais le gardien néerlandais Bart Verbruggen a empêché la frappe à longue distance de Sabitzer avant que Marko Arnautovic ne parvienne à entrer en contact avec le ballon à quelques mètres après que l’effort de Florian Grillitsch ait été dévié sur son chemin.



Image:
Cody Gakpo a égalisé pour les Pays-Bas immédiatement après la pause

Les Autrichiens ont mérité de mener à la pause, mais les Pays-Bas ont réagi immédiatement après la pause. L’excellent tacle de Lutsharel Geertruida a donné l’occasion à Xavi Simons, entré en cours de jeu, de se lancer vers l’avant et sa dernière passe a été reprise avec brio par l’attaquant de Liverpool. Gakpo (47).

Les Néerlandais avaient enfin pris un peu d’élan mais ils ne restèrent pas longtemps à égalité. L’égalisation n’a pas dérouté l’Autriche qui a repris l’avantage grâce à Schmid, qui a repris de la tête un centre précis de Grillitsch via une déviation de Stefan de Vrij (59e).



Image:
Romano Schmid a redonné l’avantage à l’Autriche à la 59e minute.



Image:
La belle finition de Memphis Depay a permis aux Pays-Bas d’égaliser pour la deuxième fois

Depay pensait avoir ramené les Pays-Bas à égalité lorsqu’il contrôlait et décochait une volée lors du renversement du remplaçant Wout Weghorst à la 75e minute, mais le but était immédiatement annulé pour cause de handball. Cependant, les rediffusions ont montré que ce n’était pas le cas et l’arbitre Ivan Kruzliak a annulé sa décision après avoir été invité par le VAR à examiner l’incident sur le moniteur au bord du terrain.

Alors que les Néerlandais espéraient trouver un vainqueur tardif, l’Autriche avait d’autres idées et prenait l’avantage pour la troisième fois du match cinq minutes plus tard grâce à Sabitzer, qui était superbement joué par le remplaçant Christoph Baumgartner avant de briser un tir devant Verbruggen du point le plus serré. d’angles.

Il était encore temps pour Baumgartner de voir un but refusé pour hors-jeu et pour Weghorst d’envoyer une tête plongeante au-dessus de la barre avant que le pays, classé 25e au monde, ne soit confirmé comme vainqueur du Groupe D, les Pays-Bas devant se classer parmi les meilleurs troisièmes. -qualificatifs placés.



Image:
Le but de Marcel Sabitzer à la 80e minute a fait la différence à Berlin

Il s’agit d’une version limitée de l’histoire, donc malheureusement ce contenu n’est pas disponible.

Ouvrir la version complète

Rangnick : Un exploit incroyable pour terminer premier

L’Autriche entraîneur Ralf Rangnick a déclaré : « Au final, nous méritions de gagner. Dans l’ensemble, nous avions une plus grande volonté de gagner et une énergie extrême sur le terrain, que l’on pouvait ressentir à chaque phase du match.

« La façon dont nous avons réagi aux buts que nous avons encaissés, le fait que nous n’avons pas plié, le fait que nous sommes restés fidèles à notre style de jeu et que nous avons constamment cherché nos chances pour aller de l’avant.

« C’est incroyable de terminer premier d’un groupe qui était le plus difficile possible selon les coefficients UEFA.

« Nous avons commencé avec un but contre notre camp malchanceux contre la France, nous avons fait face à toute la pression qui nous a été imposée pour gagner contre la Pologne, et terminer vainqueur du groupe est quelque chose de très spécial. »



Image:
Ralf Rangnick a mené l’Autriche à des victoires consécutives à l’Euro 2024

Koeman : Nous méritions de perdre

Pays-Bas chef Ronald Koeman « Nous avons très mal commencé sur de nombreux aspects. Il y avait beaucoup d’ouvertures pour l’adversaire. Nous n’avons pas été agressifs et il y a eu un manque de pression sur les adversaires », a déclaré le technicien.

« C’était très mauvais. Nous n’avons pas contrôlé le match en début de match. Plus tard, nous avons fait un peu mieux et nous avons eu quelques occasions, mais ils nous ont punis.

« Nous devons assumer nos responsabilités sur le terrain ; nous n’avons pas le droit d’obtenir un meilleur résultat.

« Nous savions avant le match que si nous terminions troisièmes, nous aurions une grande nation au prochain tour. Nous attendrons de voir ce qui se passera. »

Il s’agit d’une version limitée de l’histoire, donc malheureusement ce contenu n’est pas disponible.

Ouvrir la version complète

Analyse : l’Autriche dangereuse ne craindra personne

Dan Sansom de Sky Sports :

Ralf Rangnick a admis qu’il y avait des doutes parmi les joueurs lorsqu’il a été embauché comme manager de l’Autriche en 2022, mais le joueur de 65 ans a désormais mené la nation à deux victoires consécutives dans un tournoi majeur pour la première fois depuis la Coupe du monde 1982 – et il l’a fait avec style.

Connu comme l’un des parrains du « gegenpressing », l’Allemand a laissé une marque permanente sur le football moderne et l’équipe autrichienne actuelle excelle sous sa direction.

Leur approche agressive et avant-pied leur a permis de bien performer lors d’une défaite serrée contre la France et de performances plus accrocheuses ont suivi lors de victoires méritées contre la Pologne et les Pays-Bas.



Image:
L’Autriche a atteint la phase à élimination directe de l’Euro 2024 en tant que vainqueur du groupe D

Alors que la course infatigable et la fluidité des mouvements de l’Autriche ont causé des problèmes constants aux Néerlandais à Berlin, leur attitude de ne jamais dire – inculquée par Rangnick – était tout aussi impressionnante.

Beaucoup considéreront un pays classé 25e au monde comme une surprise lors de ce tournoi, mais l’Autriche n’a perdu que deux fois en 19 matches.

L’équipe de Rangnick est une force avec laquelle il faudra compter. Elle n’aura peur de personne lors de la phase à élimination directe.

Qui affronte qui en huitièmes de finale ?

L’Autriche affrontera les finalistes du groupe F (actuellement Turquie) en huitièmes de finale, la France affrontant la deuxième place du groupe E (actuellement Belgique).

Les prochains adversaires des Pays-Bas ne sont pas encore confirmés. Ils pourraient affronter les vainqueurs du Groupe B Espagnevainqueurs du Groupe C Angleterre ou vainqueurs du Groupe E (actuellement Roumanie).

Une fois les quatre meilleures équipes classées troisièmes déterminées, l’UEFA attribue ensuite à chaque nation un huitième de finale en fonction de ses règlements.

Il s’agit d’une version limitée de l’histoire, donc malheureusement ce contenu n’est pas disponible.

Ouvrir la version complète

Comment fonctionne le classement des équipes classées troisièmes ?

Les deux meilleures équipes de chacun des six groupes accéderont aux huitièmes de finale.

Ces 12 équipes seront rejointes par quatre des six troisièmes des groupes. Les équipes terminant troisièmes seront placées dans un classement, les quatre meilleures équipes se qualifiant pour les huitièmes de finale.

Il s’agit d’une version limitée de l’histoire, donc malheureusement ce contenu n’est pas disponible.

Ouvrir la version complète

Les équipes qui terminent troisièmes de leur groupe respectif sont classées selon les critères suivants, en commençant par :

  1. Points
  2. Différence de buts
  3. Buts marqués
  4. Victoires
  5. Total de points disciplinaires inférieur
  6. Classement général des Éliminatoires Européens

Le tournoi passe ensuite à un format à élimination directe, avec des matchs aller simple – incluant prolongations et pénalités si nécessaire – jusqu’à ce que deux équipes atteignent la finale le 14 juillet à Berlin.

Statistiques Opta : Sabitzer entre dans l’histoire de l’Autriche

  • Marcel Sabitzer est devenu le premier Autrichien à disputer 10 matches aux Championnats d’Europe, marquant son premier but dans la compétition sur son 22e tir.
  • L’Autriche a mis fin à une série de sept défaites consécutives contre les Pays-Bas toutes compétitions confondues, avec cette première victoire depuis une victoire amicale 3-2 en 1990.
  • L’Autriche a marqué son sixième but à l’Euro 2024, son plus grand nombre dans toutes les éditions des Championnats d’Europe et son plus grand nombre dans un tournoi majeur depuis la Coupe du monde 1978.
  • Cody Gakpo a marqué cinq des huit derniers buts des Pays-Bas en phase de groupes lors de tournois majeurs, aucun autre joueur néerlandais n’ayant marqué plus d’une fois lors de ces matches.

Statistiques : Récit du match

Il s’agit d’une version limitée de l’histoire, donc malheureusement ce contenu n’est pas disponible.

Ouvrir la version complète

Il s’agit d’une version limitée de l’histoire, donc malheureusement ce contenu n’est pas disponible.

Ouvrir la version complète

Il s’agit d’une version limitée de l’histoire, donc malheureusement ce contenu n’est pas disponible.

Ouvrir la version complète

Il s’agit d’une version limitée de l’histoire, donc malheureusement ce contenu n’est pas disponible.

Ouvrir la version complète

Il s’agit d’une version limitée de l’histoire, donc malheureusement ce contenu n’est pas disponible.

Ouvrir la version complète

Résultats finaux du groupe D…

Il s’agit d’une version limitée de l’histoire, donc malheureusement ce contenu n’est pas disponible.

Ouvrir la version complète




Source link