Sports

Euro 2024 : la Pologne « moment manqué » avec le retour de Lewandowski

L’entraîneur polonais Michal Probierz a déclaré que l’équipe avait raté son moment où elle était la meilleure buteuse de tous les temps. Robert Lewandowski est entré dans le match contre l’Autriche alors qu’il était déjà terminé aux deux tiers.

Une défaite 3-1 contre l’Autriche vendredi a éliminé la Pologne de l’Euro 2024 après le match nul de la France contre les Pays-Bas plus tard dans la journée dans le même groupe.

« Nous savions que ce serait un match très intense et nous avons décidé avec l’équipe médicale et Lewandowski lui-même qu’il ne serait pas titulaire dès les premières minutes », a-t-il déclaré après le match de vendredi à Berlin.

« Nous espérions pouvoir percer la défense autrichienne en seconde période, c’est dommage que nous n’ayons pas marqué », a-t-il ajouté.

« Nous avons raté ce moment. »

Lewandowski, qui a raté la défaite 2-1 contre les Pays-Bas lors de leur premier match de groupe en raison d’une blessure, a illuminé la foule lorsqu’il est arrivé à l’heure de jeu, au grand soulagement des supporters qui se demandaient s’il allait passer la totalité des 90 minutes. en marge.

Cependant, sa présence sur le terrain n’a pas permis à l’équipe de gagner. La Pologne était entrée à la mi-temps à égalité avec l’Autriche qui avait pris l’avantage avec un but à la neuf minutes, avant que l’attaquant Krzysztof Piatek nivelé à la demi-heure.

Il a fallu moins de sept minutes pour que Lewandowski, qui compte un nombre remarquable de 82 buts en plus de 150 matches internationaux, soit sur le terrain pour l’Autriche. Christophe Baumgartner pour marquer un deuxième but, suivi d’un Marko Arnautovic penalty 12 minutes plus tard.

La Pologne avait besoin d’une défaite de la France contre les Pays-Bas pour avoir une chance de se qualifier pour les huitièmes de finale, mais un match nul signifie qu’elle devient la première équipe éliminée de la compétition.

Cependant, avant que le sort de la Pologne ne soit confirmé, Probierz a promis que l’équipe pourrait jouer de manière plus agressive lorsqu’elle affrontera la France lors de son dernier match de groupe mardi à Dortmund.

« Pour nous, c’est encore un voyage et pour nous, nous jouons un très bon football », a-t-il déclaré.

L’homologue autrichien de Probierz, Ralf Rangnick, s’est quant à lui montré ravi de la prestation de son équipe, qui lui a permis de rester fermement en lice pour une place en huitièmes de finale.

« Les 20 premières minutes ont peut-être été parfaites de notre côté », a déclaré le joueur de 65 ans, ajoutant : « En seconde période, nous avons totalement contrôlé le match. »

Rangnick a particulièrement félicité Baumgartner, qui a couru directement vers son entraîneur pour le serrer dans ses bras après avoir marqué le deuxième but autrichien.

« Je lui ai dit à la mi-temps qu’il était un joueur très important et qu’il pouvait faire la différence », a déclaré Rangnick.

Les informations de Reuters ont contribué à ce rapport.


Source link