Sports

Euro 2024 – Belgique 0-1 Slovaquie : Romelu Lukaku refusé à deux reprises par le VAR alors que les Diables Rouges subissent une défaite choc lors du premier match du Groupe E | Actualités footballistiques

Reportage de l’Euro 2024 alors que la Slovaquie a surpris la Belgique pour remporter la victoire lors du premier match du Groupe E ; Romelu Lukaku a refusé à deux reprises l’égalisation après l’examen du VAR ; Ivan Schranz a marqué le seul but du match

Par Laura Hunter


13h30, Royaume-Uni, mardi 18 juin 2024

La Belgique, très appréciée, a connu un début de campagne décevant pour l’Euro 2024 après avoir perdu 1-0 contre la Slovaquie, moins bien classée, lors de son premier match du Groupe E.

Ivan Schranz était le héros slovaque, capitalisant sur une erreur de Jeremy Doku et récupérant la déviation de la frappe de Juraj Kucka, avant de guider le ballon de manière experte dans le coin le plus éloigné sous un angle serré – un mouvement qui a survécu à un examen approfondi du VAR.

Romelu Lukaku n’a pas eu autant de chance. Le meilleur buteur belge a mis le ballon au fond des filets à deux reprises en deuxième période et le VAR est intervenu à deux reprises pour marquer des buts.

Il s’agit d’une version limitée de l’histoire donc malheureusement ce contenu n’est pas disponible.

Ouvrir la version complète

Le numéro 9, qui tentait de rattraper une première mi-temps inutile, a été déclaré hors-jeu lorsqu’il a repoussé le centre d’Amadou Onana à la 56e minute, avant de compléter un mouvement intelligent pour planter le centre de Lois Openda devant Martin Dubravka dans la dernière minute de la 90e. .



Image:
Romelu Lukaku semble s’excuser auprès des fans après la défaite de la Belgique contre la Slovaquie

À première vue, il semblait y avoir très peu de problèmes avec ce dernier, mais VAR a rapidement repéré le ballon regardant par inadvertance la main d’Openda lors de la préparation, et a recommandé à l’arbitre Halil Umut Meler d’y jeter un deuxième coup d’œil. Il l’a fait et a dûment accepté les conseils du responsable de la vidéo, niant une fois de plus Lukaku de manière controversée.

Il s’agit d’une version limitée de l’histoire donc malheureusement ce contenu n’est pas disponible.

Ouvrir la version complète

L’équipe de Domenico Tedesco, plate et frustrante pour la plupart, s’est quand même créée quatre « grosses occasions » (la plus grande dans un match de l’Euro depuis 1980 contre l’Espagne), mais n’a pas réussi à briser l’obstination de la Slovaquie, qui domine le Groupe E aux côtés de la Roumanie.

La Slovaquie affrontera désormais l’Ukraine vendredi, sachant qu’une autre victoire la propulserait en huitièmes de finale.



Image:
Ivan Schranz célèbre le but vainqueur de la Slovaquie

Analyse : La Belgique sera-t-elle un jour à la hauteur du battage médiatique ?



Image:
Romelu Lukaku a été refusé à deux reprises par le VAR alors que la Belgique a subi une défaite choc lors de son premier match du Groupe E.

Laura Hunter de Sky Sport :

Peut-être que la Belgique est maudite. Peut-être pas de chance. Ou peut-être que cette « génération dorée » n’est tout simplement pas aussi bonne que le suggère le battage médiatique – ou la troisième place du classement FIFA. Quelle que soit la complexité ou le problème, ils ne semblent pas se comporter comme prévu sur la grande scène.

Lukaku a été inutile, Kevin de Bruyne décoloré, Leandro Trossard inefficace. En fait, sur tout le terrain, l’équipe de Domenico Tedesco a été décevante, et ce malgré quatre « grosses occasions » et un xG de 1,91.

Match après match, l’éclat efface ce qui reste de la réputation de la Belgique comme l’une des meilleures équipes d’Europe. Il s’agit d’une équipe d’individus, loin d’être une unité complète de vainqueurs de tournois.

Et pourtant, il y avait quelque chose d’injuste dans leur défaite lors du premier match. Malgré toutes les lacunes évidentes, Lukaku a réussi à mettre le ballon au fond des filets à deux reprises. Le premier a été déclaré hors-jeu et il y a donc peu d’arguments à faire valoir.

La deuxième décision, cependant, a été bien plus choquante. C’est le type d’arbitrage qui a suscité la suspicion et le scepticisme au sein de la Premier League, considéré par beaucoup comme du « ré-arbitrage » – il y a une justification pour les deux côtés.

Lois Openda a bien manipulé le ballon, mais cela veut-il dire que c’est du handball ? La règle est subjective, bien sûr, mais beaucoup pensent que cette sorte d’intervention du VAR est une tache sur le jeu. Le jury est sorti.

Quoi qu’il en soit, la Belgique doit s’améliorer si elle veut éviter une répétition de l’Euro 2022, s’effondrant lors de la phase de groupes de la compétition.

Il s’agit d’une version limitée de l’histoire donc malheureusement ce contenu n’est pas disponible.

Ouvrir la version complète

Statistiques : Récit du match

Il s’agit d’une version limitée de l’histoire donc malheureusement ce contenu n’est pas disponible.

Ouvrir la version complète

Il s’agit d’une version limitée de l’histoire donc malheureusement ce contenu n’est pas disponible.

Ouvrir la version complète

Il s’agit d’une version limitée de l’histoire donc malheureusement ce contenu n’est pas disponible.

Ouvrir la version complète

Il s’agit d’une version limitée de l’histoire donc malheureusement ce contenu n’est pas disponible.

Ouvrir la version complète

Il s’agit d’une version limitée de l’histoire donc malheureusement ce contenu n’est pas disponible.

Ouvrir la version complète

Tedesco : Nous faisons confiance aux fonctionnaires

Belgique l’entraîneur-chef Domenico Tedesco: « La seule chose que nous n’avons pas bien fait, c’est de prendre des risques. Nous en avons eu beaucoup. Cela fait partie du jeu. Bien sûr, les joueurs ont été déçus.

« Nous avons eu beaucoup d’occasions, nous avons appuyé haut. Normalement, on ne perd pas ce match. Ça fait mal. »

Parlant de deux décisions du VAR visant à refuser à la Belgique l’égalisation, il a ajouté : « Je veux être un perdant équitable – nous faisons confiance aux arbitres. »

Opta : les ratés de la Belgique punis

  • La Belgique a subi sa première défaite en phase de groupes au Championnat d’Europe depuis sa défaite 2-0 contre l’Italie en 2016 – elle en avait remporté cinq de suite en phase de groupes avant la défaite d’aujourd’hui.
  • La Slovaquie a remporté chacun de ses quatre derniers matches internationaux compétitifs, sa meilleure série de victoires en matchs compétitifs depuis une série de cinq entre 2016 et 2017.
  • Le but d’Ivan Schranz à la septième minute était le but le plus rapide que la Slovaquie ait marqué lors d’un tournoi majeur et son quatrième but en 23 sélections pour son équipe nationale.
  • La Belgique a raté quatre grosses occasions définies par Opta dans ce match, la première fois qu’elle le faisait lors d’un match de Championnat d’Europe depuis 1980 contre l’Espagne (quatre ratées également).

Jusqu’à présent dans le groupe E…

Il s’agit d’une version limitée de l’histoire donc malheureusement ce contenu n’est pas disponible.

Ouvrir la version complète


Source link