Erreurs et pénalités pour Doom Jets dans une défaite de 24 à 17 contre les dauphins

EAST RUTHERFORD, NJ : Robert Saleh était clairement agacé après la dernière défaite des Jets de New York, et il est difficile de lui en vouloir.

Son équipe a eu plusieurs chances de remporter une victoire contre un rival de l’AFC Est. Mais les erreurs, les pénalités et les occasions manquées étaient trop difficiles à surmonter dans une défaite 24-17 contre les Dolphins de Miami dimanche.

Quatre-vingt-dix pour cent des matchs de cette ligue sont perdus, pas gagnés, a déclaré Saleh. Et celui-ci était perdu.

Les Jets 2-8, qui ont rebondi défensivement après avoir accordé au moins 45 points dans trois de leurs quatre derniers matchs, n’ont pas pu effectuer des arrêts clés en retard. Et ils ne pouvaient pas non plus faire beaucoup de choses de manière cohérente en attaque.

Joe Flacco a effectué son premier départ à la place de Zach Wilson, blessé, qui a raté son quatrième match consécutif. New York a choisi d’aller avec Flacco, 36 ans, plutôt que Mike White, affirmant que le vétéran leur donnerait une meilleure chance contre la défense agressive de Miami.

Flacco n’était pas mal du tout, terminant 24 sur 39 pour 291 verges et des touchés à Elijah Moore et Jamison Crowder. Mais ce n’était pas assez.

Nous avons fait de bonnes choses, a déclaré Flacco. Mais nous avons fait trop d’erreurs pour gagner le match de football.

Deux pénalités en défense ont été les erreurs flagrantes, et elles sont toutes deux survenues au quatrième quart.

Avec le match à égalité à 14 et les Dolphins face à un tiers des Jets 6, la courte passe de Tua Tagovailoa à Myles Gaskin est tombée incomplète. Mais au lieu d’un quatrième essai et d’un probable essai sur le terrain, une pénalité de passeur brutale contre John Franklin-Myers a maintenu le drive en vie.

Miami en a profité et le lancer de TD de 5 verges de Tagovailoa à Gaskin a donné l’avance aux Dolphins 21-14 avec 10:15 à jouer.

Un penalty a de nouveau blessé les Jets lors de la possession suivante de Miamis, lorsque Tagovailoa a été limogé au troisième essai, mais il a été anéanti par un appel de retenue sur Jason Pinnock. Les Dolphins ont réussi le chrono et ont pris une avance de 24-14 avec 1:57 à jouer sur le field goal de 24 verges de Jason Sanders.

« Le Pinnock, il est agressif avec un gros bout serré », a déclaré Saleh. Je ne ferai jamais de faute sur des pénalités agressives. JFM… inacceptable.

Sur les unités spéciales, Matt Ammendola, qui a raté deux placements, s’alignait pour tenter une première possession de 56 verges des Jets après la mi-temps, mais Saleh a déclaré qu’il avait changé d’avis. New York a été appelé pour retard de jeu puis botté de dégagement.

Je ne voulais tout simplement pas prendre le risque, a déclaré Saleh.

Mais Miami a transformé cela en plus de points quelques instants plus tard lorsque Tagovailoa s’est connecté avec Mack Hollins pour un touché de 65 verges pour donner aux Dolphins une avance de 14-7.

Les Jets ont également commis deux erreurs de substitution au troisième quart, ce qui les a obligés à brûler des temps morts tôt et à n’en avoir qu’une pour le reste du chemin.

C’est du coaching, dit Saleh. C’est quelque chose que nous devons régler.

Pourtant, les Jets y étaient presque jusqu’à la fin, ce qui pourrait être considéré comme un progrès par certains.

Je vous le dis tout le temps : que vous perdiez par un ou par 50, cela n’a pas d’importance, a déclaré Saleh. Celui-ci, nous l’avons perdu.

Le point positif était le fait que la défense a eu une bien meilleure performance qu’elle ne l’avait fait le mois dernier, lorsque les Jets avaient accordé 175 points au total lors de leurs quatre derniers matchs.

Donc 24 points pour les Dolphins ne semblaient pas trop mal, n’est-ce pas ?

Nous n’avons pas obtenu le résultat que nous souhaitions, a déclaré Franklin-Myers. Nous avons mieux joué en défense. En tant que D-line, nous devons faire mieux et nous espérons faire mieux, et cela commence par moi. Cette pénalité nous a sans doute coûté le match. Quelque chose qui ne peut pas arriver de mon côté.

Il y avait aussi d’autres choses.

Flacco a perdu le ballon avec les Jets aux Dolphins 5 lorsqu’il a été limogé par Brandon Jones au deuxième quart. Il a également subi une pénalité intentionnelle au sol au troisième quart qui a fait passer les Jets des Dolphins 12 à 22, une possession qui a été plafonnée par un 40 verges manqué par Ammendola.

New York a terminé avec sept pénalités acceptées. Et les Jets n’étaient que 1 pour 4 lors de déplacements dans la zone rouge.

Nous étions à trois reprises dans le champ de tir, nous avons décidé de frapper à cause de la distance et à deux reprises, nous avons raté des tirs de terrain, a déclaré Saleh. « Je me fiche de la qualité de votre équipe de football. Je m’en fiche si vous êtes 10-0 ou 0-10, cela n’a pas d’importance.

Si vous perdez des points à cet égard, si vous ne faites que rendre des points et que vous ne marquez pas lorsque vous en avez l’occasion, vous ne gagnerez pas.

___

Plus de couverture AP NFL : https://apnews.com/hub/nfl et https://twitter.com/AP_NFL

Lisez toutes les dernières nouvelles, les dernières nouvelles et les nouvelles sur le coronavirus ici. Suivez-nous sur Facebook, Twitter et Télégramme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *