Enseignant suspendu pour avoir dénoncé la politique des pronoms de l’école vient d’être réintégré par un juge [VIDEO] – Le bon scoop

Un enseignant qui a été suspendu par une école du comté de Loudoun pour avoir dénoncé la nouvelle «politique des pronoms» de genre du comté vient d’être réintégré par un juge.

Avant d’expliquer ce qui s’est passé, voici le court discours qui a fait suspendre Byron « Tanner » Cross :

Quel discours fantastique. Cross non seulement s’oppose à la politique ridicule, mais il le fait parce que cela « endommagez les enfants et souillez la sainte image de Dieu ». Il ajoute également qu’il ne mentira pas aux enfants sur leur sexe, affirmant « c’est de la maltraitance envers un enfant, et c’est un péché contre notre Dieu. »

Ci-dessous la transcription complète de ses commentaires :

Je m’appelle Tanner Cross et je parle par amour pour ceux qui souffrent de dysphorie de genre. ’60 Minutes’ dimanche dernier a interviewé plus de 30 jeunes qui ont fait la transition, mais ils se sont sentis égarés en raison du manque de recul ou de la facilité d’apporter des changements physiques à leur corps en seulement trois mois. Ils sont maintenant en détransition. Je n’ai pas l’intention de blesser qui que ce soit, mais il y a certaines vérités auxquelles nous devons faire face lorsque nous sommes prêts. Nous condamnons les politiques scolaires, comme les 8040 et 8035, car cela nuirait aux enfants et souillerait la sainte image de Dieu. J’aime tous mes élèves, mais je ne leur mentirai jamais quelles qu’en soient les conséquences. Je suis enseignant, mais je sers Dieu d’abord et je n’affirmerai pas qu’un garçon biologique peut être une fille, et vice versa, car c’est contre ma religion, c’est mentir à un enfant, c’est abuser d’un enfant, et c’est pèche contre notre Dieu.

Wow. Parlez de bravoure !

L’école pour laquelle il travaille n’a pas tardé à suspendre Cross, mais un juge n’a pas tardé à revenir sur cette décision :

NOUVELLES NBC – Un juge de Virginie a ordonné à une école du comté de Loudoun de réintégrer un enseignant qui avait été suspendu après s’être prononcé contre une proposition de politique exigeant que les éducateurs s’adressent aux élèves par leurs pronoms préférés.

Dans une décision rendue mardi, le juge du tribunal de circuit du comté de Loudoun, James Plowman, a déclaré que l’enseignant, Byron « Tanner » Cross, exerçait sa liberté d’expression et a ordonné à l’école de « réintégrer immédiatement le plaignant à son poste tel qu’il était avant la délivrance de son suspension. »

La décision de Ploughman demeure jusqu’à ce qu’un procès complet puisse avoir lieu.

L’avocat de Cross, Tyson Langhofer, a célébré la nouvelle et a déclaré que la suspension de l’école n’était « ni légale ni constitutionnelle ».

« Les éducateurs sont comme tout le monde – ils ont des idées et des opinions qu’ils devraient être libres d’exprimer », a-t-il déclaré dans un communiqué. « Plaider pour des solutions auxquelles ils croient ne devrait pas leur coûter leur emploi. Les responsables de l’école ont qualifié son discours, prononcé à titre privé lors d’une réunion publique, de « perturbateur », puis l’ont suspendu pour avoir exprimé son opinion.

Cross, spécialiste de l’éducation physique à l’école primaire de Leesburg, a été mis en congé administratif payé le 27 mai, deux jours après avoir déclaré lors d’une réunion du conseil scolaire que suivre la politique proposée irait à l’encontre de ses croyances religieuses.

Deux jours après la réunion, Cross a reçu une lettre de l’école disant qu’il avait été mis en congé pour s’être prétendument engagé « dans une conduite qui a eu un impact perturbateur sur les opérations de l’école primaire de Leesburg ».

La commission scolaire n’a fait aucun commentaire, comme vous pouvez l’imaginer. Je suis content que cela ait fonctionné pour Cross et qu’il soit maintenant réintégré. Mais même si le juge avait confirmé la suspension, je suis sûr qu’il y a beaucoup d’écoles qui auraient embauché Cross en une seconde.

Question de sortie : qu’est-ce qui se passe avec les écoles du comté de Loudoun ? C’est le deuxième enseignant à dénoncer cette commission scolaire en moins de deux semaines!

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments