Enquête sur le sirop contre la toux après la mort de 66 enfants en Gambie |  Nouvelles du monde

L’Organisation mondiale de la santé a émis une alerte concernant un sirop contre la toux fabriqué en Inde après la mort de 66 enfants en Gambie.

Les autorités indiennes enquêtent après que l’OMS a déclaré que le médicament pourrait causer des lésions rénales potentiellement mortelles.

Le personnel du ministère de la Santé à Inde a déclaré à Reuters qu’une “enquête urgente sur la question a déjà été ouverte”.

Ils ont ajouté que “toutes les mesures requises” seraient prises dans l’enquête mais ils attendaient toujours un rapport établissant “un lien de causalité avec le décès avec les produits médicaux en question”.

Mercredi, l’OMS a révélé cette analyse en laboratoire du sirop contre la toux fabriqué par la société Maiden Pharmaceuticals basée à New Delhi.

Le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré qu’une enquête était en cours sur le décès d’enfants à la suite de lésions rénales aiguës dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Il a confirmé que les produits qu’ils étudiaient étaient la solution orale de prométhazine, le sirop contre la toux pour bébé Kofexmalin, le sirop contre la toux pour bébé Makoff et le sirop contre le rhume Magrip N.

Les tests de l’OMS ont révélé que tous les sirops contenaient des “quantités inacceptables” de diéthylène glycol et d’éthylène glycol, qui peuvent tous deux provoquer une insuffisance rénale potentiellement mortelle.

Jusqu’à présent, les produits n’ont été identifiés que comme étant exportés vers La Gambie mais auraient pu être distribués par des canaux informels sur d’autres marchés.

L’agence des Nations Unies a ajouté : “Tous les lots de ces produits doivent être considérés comme dangereux jusqu’à ce qu’ils puissent être analysés par les autorités nationales de régulation compétentes”.

En savoir plus sur Sky News :
Au moins 16 migrants meurent et 30 autres sont portés disparus après le naufrage de deux bateaux au large des îles grecques
L’Ukraine revendique une “terrible chambre de torture” découverte dans une ville récemment libérée des forces russes

Coup à la ‘pharmacie du monde’

La mort de 66 enfants porte un sérieux coup aux efforts de l’Inde pour se présenter comme la “pharmacie du monde”.

L’Inde fabrique un tiers des médicaments du monde et fournit la plupart des médicaments achetés par les pays africains.

Maiden indique sur son site Web qu’elle possède deux usines de fabrication, à Kundli et à Panipat, toutes deux près de New Delhi dans l’État d’Haryana, et qu’elle en a récemment créé une autre.

Elle a une capacité de production annuelle de 2,2 millions de flacons de sirop, 600 millions de gélules, 18 millions d’injections, 300 000 tubes de pommade et 1,2 milliard de comprimés, et exporte vers des pays d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine.

Sky News a envoyé un e-mail à Maiden Pharmaceuticals pour commentaires.