Lors d’une visite de trois jours, le président français a déclaré qu’il recherchait “la vérité et la reconnaissance” sur la guerre et le colonialisme.