Sports

El Shaarawy : « Aucune équipe n’est contente de jouer contre l’Italie »



Stephan El Shaarawy a souligné que l’Italie « ne meurt jamais » après son but tardif contre la Croatie et a souligné la faim de l’équipe avant son huitième de finale de l’Euro 2024 avec la Suisse.

Mattia Zaccagni a trouvé le chemin des filets à la 98ème minute du dernier match des Azzurri dans le Groupe B lundi, en obtenant un point crucial qui a permis aux hommes de Luciano Spalletti de décrocher la deuxième place et de se qualifier pour les huitièmes de finale contre les Suisses.

La Suisse a impressionné lors de sa campagne de groupe au Championnat d’Europe, battant la Hongrie avant d’être tenue en échec contre l’Écosse et l’Allemagne. Ils seront confiants dans leurs chances contre l’Italie en huitièmes de finale.

Conférence de presse d’El Shaarawy

S’exprimant lors d’une conférence de presse via TMWEl Shaarawy a d’abord évoqué les émotions après le match nul tardif de l’Italie contre la Croatie.

« C’est vraiment une sensation géniale, un but à la 98e donne une grande joie. Cela nous a fait prendre conscience que cette équipe ne meurt jamais, que marquer en seconde période n’est pas une chance, mais c’est la qualité d’une équipe qui croit jusqu’au bout.

« Le match de lundi n’était pas un match exceptionnel du point de vue de la qualité, contrairement à celui contre l’Albanie, mais il y avait un grand engagement et la qualification est à mon avis méritée. »

El Shaarawy a été interrogé sur l’idée selon laquelle cette équipe italienne est sous-estimée.

« Je pense qu’il y a de grandes attentes et de la pression parce que nous sommes une équipe forte qui peut aller jusqu’au bout, l’Italie est championne en titre et il y a de grandes attentes et de la pression.

« Cette équipe est composée de grands joueurs et de grands hommes, qui savent faire équipe, souffrir et célébrer ensemble. Nous sommes une équipe de grande qualité qui peut bien faire.

« Nous l’avons montré lors du premier match, dans les deux autres, nous aurions pu faire mieux en termes de qualité et de courage, mais cette équipe peut bien faire. Nous devons avoir l’ambition d’avoir notre mot à dire dans ce tournoi.

El Shaarawy a commenté les luttes de l’Italie contre l’Espagne et la Croatie.

« À mon avis, nous avions peu d’ambition de jouer dans certaines circonstances. Mais c’est une équipe de grande qualité, il nous a manqué un peu de courage et d’ambition pour aller faire mal aux adversaires. Spalletti nous demande de jouer un football offensif et proactif, nous manquions de ces aspects et nous devons nous améliorer un peu là-dessus.

El Shaarawy a donné son avis sur le type d’équipe que représente cette équipe d’Italie.

« Ce que l’entraîneur nous demande de faire, c’est de rechercher beaucoup de dribbles, de passes avec les milieux de terrain puis d’aller dans les zones larges.

« Contre la Croatie, cela manquait un peu et peut-être qu’avec une passe de moins, nous aurions pu chercher les grands espaces tout de suite. On essaie de faire ce qu’il nous demande, parfois ça manquait mais c’est l’idée.

« Je suis toujours prêt à tout, l’entraîneur m’a essayé à gauche et à droite. Je m’adapte à ses besoins mais je sais que même en jouant peu, je peux être décisif comme ce qui est arrivé à Zaccagni. Nous devons être prêts et en toute conscience, je fais de mon mieux.

El Shaarawy a été interrogé sur la suggestion de Luciano Spalletti selon laquelle trop d’attachement à l’équipe pourrait provoquer des erreurs.

« D’un côté, c’est aussi positif, quand un joueur porte ce maillot, il veut en faire trop et faire de son mieux pour cette équipe nationale.

« Parfois, on tombe dans le sentiment de vouloir trop en faire et on n’est pas très concentré, sur le plan qualitatif ce n’est même pas facile, mais du point de vue de l’engagement et de la disponibilité, il y a tout.

« Alors il est clair que nous pouvons nous améliorer, c’est une équipe de joueurs sérieux qui s’entraînent dur. »

El Shaarawy a également reçu la citation de l’entraîneur suisse Murat Yakin qui a souligné à quel point son équipe ne s’inquiète pas pour l’Italie.

« Aucune équipe n’est heureuse de jouer contre l’Italie, nous avons une grande histoire de football et ce n’est jamais facile de jouer contre nous. Nous l’avons également montré contre la Croatie, c’est une équipe qui n’abandonne pas et qui essaie de marquer des buts.

« Même avec l’Espagne, nous avons essayé de jouer ouvertement, et ils étaient meilleurs, mais l’ambition doit être celle-là, nous avons la capacité de le faire. Nous allons essayer de proposer un football offensif et proactif également avec la Suisse, nous voulons aller au bout car gagner est notre objectif.

El Shaarawy a parlé de jouer avec une défense à trois et si Spalletti semble plus tendu que d’habitude.

« Un trois ou un quatre change peu pour moi. Étant né joueur large, je suis meilleur en 4-3-3. Plus que la formation, nous devons parler de la façon dont nous abordons le match, à mon avis nous pouvons beaucoup nous améliorer dans les duels, en un contre un.

« Je vois Spalletti chargé de la bonne manière, exigeant certes parce qu’il exige, mais positif sur quel est notre chemin. Il a confiance en ce qu’est l’équipe et en ce que nous pouvons lui apporter.

Il a commenté le nouveau contrat de Daniele De Rossi à la Roma et s’il s’attendait à jouer un peu plus.

« Je suis très content du renouvellement de De Rossi, nous nous sommes tout de suite bien entendus avec lui et en tant qu’entraîneur, il s’est immédiatement montré très compétent et capable. On le vit bien, on est vraiment un bon groupe qui s’amuse et sait rester soudé.

« Ce sont des choix que fait l’entraîneur, Mancini a été habitué à jouer tout le temps avec la Roma, tout comme Bryan et Lorenzo, et tout le monde s’entraîne dur. Les choix appartiennent au coach, nous nous entraînons dur en attendant l’appel. C’est un groupe très sérieux et professionnel.

El Shaarawy a partagé ses réflexions sur la qualité et l’approche de la Suisse.

« Je m’attends à un rythme très élevé, ils l’ont montré contre l’Allemagne. Ils étaient très forts, ils ont de bons joueurs et une grande qualité.

« Ensuite, c’est les huitièmes de finale, c’est toujours un match difficile et il faudra faire attention aux détails. Dans les vidéos, nous voyons que les détails, la montée et les mètres que vous faites pour récupérer le ballon font beaucoup de différence. Nous sommes prêts pour cela.

Il s’est tourné vers le côté des Azzurri.

« Oui intéressant, mais difficile. Même les équipes les moins appréciées ont montré qu’elles étaient très organisées, qu’elles pouvaient faire mal aux favoris. Il n’y a pas de matchs faciles, à commencer par le match contre la Suisse.

« L’Albanie était dans le groupe jusqu’à quelques minutes de la fin, ce n’est jamais facile à ce niveau car il y a toujours des rythmes très élevés. Mais c’est comme ça que nous sommes prêts à affronter n’importe quel type de compétition. »

Enfin, El Shaarawy est revenu sur son passage avec l’Italie et s’il a des regrets.

« Tout le monde vise toujours le sommet. J’ai quelques regrets, j’aurais pu faire un peu plus, mais j’ai toujours essayé de faire de mon mieux dans la mesure de mes possibilités.

« Être ici aujourd’hui est définitivement un grand privilège, je voulais être ici et j’ai réussi, même si je ne joue pas. C’est une grande satisfaction de faire partie de l’équipe et j’en suis heureux.


Source link