Skip to content

SAN SALVADOR (Reuters) – Le gouvernement salvadorien va déployer au moins 800 policiers à ses frontières avec le Honduras et le Guatemala, dans le but de contrecarrer les migrants en provenance des États-Unis, ont annoncé mercredi des responsables.

Selon un communiqué gouvernemental, le déploiement devrait commencer jeudi à La Hachadura, un poste frontalier avec le Guatemala situé près de la côte du Pacifique et où des centaines de migrants salvadoriens ont déjà tenté de traverser dans le cadre de grandes caravanes.

La police sera épaulée par 350 autres agents de l'immigration qui examineront les documents d'identification et de voyage des migrants cherchant à traverser, selon un responsable du gouvernement salvadorien.

Le ministre mexicain des Affaires étrangères, Marcelo Ebrard, a déclaré qu'après une réunion à la Maison-Blanche plus tôt cette semaine, l'immigration aux États-Unis en provenance du Mexique, notamment d'Amérique centrale, avait fortement diminué, et qu'il s'attendait à ce que cette tendance se maintienne.

Le nouveau président d'El Salvador, Nayib Bukele, et le secrétaire américain par intérim à la Sécurité intérieure, Kevin McAleenan, ont convenu, le mois dernier, de collaborer plus étroitement sur les questions de migration et de sécurité.

Reportage de Nelson Renteria; Écrit par David Alire Garcia; Édité par Paul Tait

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

Shein Many GEO's Shein Many GEO's

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *