Échapper à Dunkerque ?  La police française FIRE sur des coureurs de bateaux migrants avec des balles en caoutchouc, des os brisés et en envoyant deux à l’hôpital

Une patrouille nocturne sur la plage de Dunkerque la semaine dernière est tombée sur huit hommes kurdes iraniens portant un canot vers le rivage et a ouvert le feu sur eux, a rapporté samedi le Daily Mail. Deux des hommes ont été transportés à l’hôpital, un avec une jambe fracturée et un autre avec une blessure à la main.

En attendant le bateau, 40 migrants espéraient faire le périlleux voyage vers la Grande-Bretagne, à environ 21 miles (33 km). Les hommes ont nié travailler comme trafiquants pour ces migrants, insistant sur le fait qu’ils espéraient eux-mêmes demander l’asile au Royaume-Uni.

« Nous étions huit à tenir le bateau près de la plage. Nous nous préparions à le lancer pour 40 personnes qui voulaient traverser dans votre pays », a déclaré l’un des hommes à un journaliste du Daily Mail dans un camp de migrants à Dunkerque. « Quand la police nous a vus, ils ont crié : ‘Arrêtez !’ Nous nous sommes arrêtés et ils nous ont quand même tiré dessus. Ensuite, nous nous sommes enfuis du mieux que nous avons pu.

La porte-parole du HCR Laura Padoan a qualifié l’incident « horrible et inutile ». Cependant, malgré leurs blessures, le sort des hommes n’a pas trouvé beaucoup de sympathie parmi les conservateurs britanniques.

«                                                                                               , a tweeté Kelvin MacKenzie, ancien rédacteur en chef de The Sun. « Les coups de feu seront un bon moyen de dissuasion » il ajouta.

L’incident est la première rencontre connue au cours de laquelle la police française a utilisé des balles en caoutchouc pour arrêter une rampe de mise à l’eau de migrants. Cela est intervenu après que le gouvernement britannique a offert à la France 54 millions de livres sterling (73 millions de dollars) en juillet pour réprimer plus durement de tels lancements – une offre que le ministre de l’Intérieur Priti Patel a menacé de retirer le mois dernier alors que les bateaux continuaient d’atterrir sur les côtes britanniques.

Jusqu’à présent, au moins 17 063 personnes ont traversé la Manche dans de petits bateaux cette année, selon les chiffres récemment publiés par le ministère de l’Intérieur – plus du double des 8 460 qui ont traversé l’année dernière. Rien qu’en septembre, 60 bateaux avec 4 638 personnes à bord ont fait le voyage avec succès.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés ? Partagez cette histoire !

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments