Skip to content

Dubaï, Émirats Arabes Unis

Jorg Greuel | Pierre | Getty Images

DUBAI, Émirats arabes unis – La police de Dubaï a infligé une amende à plus de 100 personnes qui ont visité ses plages publiques récemment rouvertes ces derniers jours pour ne pas avoir respecté les règles de sécurité contre les coronavirus, car l'excitation suscitée par les mesures d'assouplissement assouplies a conduit les résidents à affluer en masse dans les zones riveraines.

Ceux qui ne portent pas de masques sur la plage et qui ne respectent pas les exigences du pays en matière de distance sociale de 2 mètres ont été condamnés à une amende sur place, a indiqué la police.

"Les gens ne respectaient pas les mesures de précaution et au cours des trois premiers jours de réouverture des plages, une centaine d'amendes ont été infligées aux contrevenants", a déclaré aux médias locaux le lieutenant-colonel Ahmad Al Marzouqi, de la section de la sécurité des plages de la police de Dubaï. "Mais lorsque nous avons commencé à appliquer des amendes, les gens ont commencé à respecter les règles."

Et les amendes sont lourdes. Les lois décrites par les Émirats arabes unis en mai imposent une sanction de 3 000 dirhams (817 $) à toute personne ne portant pas de masque en public ou ne respectant pas la distance sociale. Les groupes de plus de cinq personnes sont interdits.

Les plages publiques de Dubaï ont rouvert le 30 mai, après plus de deux mois de fermeture. La réouverture a fait suite à plusieurs semaines d'assouplissement progressif de l'emprisonnement qui a fait suite à une période de trois semaines en avril de certaines des mesures de verrouillage les plus strictes au monde, au cours de laquelle les résidents ne pouvaient pas quitter leur domicile sans demander un permis de police.

Maintenant, presque tous les lieux publics – y compris les gymnases, les cinémas, les attractions de loisirs, les centres commerciaux et les restaurants – ont rouvert, bien qu'à une capacité limitée et liés par des exigences strictes de sécurité et d'assainissement.

Les plages du week-end étaient bondées, avec une mosaïque de conformité aux mesures de sécurité, malgré des panneaux et des avis omniprésents rappelant aux gens les réglementations de sécurité en cours.

"C'est comme si les gens avaient oublié l'existence de Covid", a déclaré un habitant de Dubaï. "Les routes sont comme elles étaient avant le verrouillage", a déclaré un chauffeur de taxi à CNBC, coincé dans une circulation dense quittant la plage au coucher du soleil samedi.

Les Émirats arabes unis ont enregistré plus de 36 300 cas confirmés de coronavirus, avec 270 décès et plus de 19 000 guérisons.

Pourtant, tant que les gens respectent les règles – et les amendes semblent y avoir contribué – le fait que tant de personnes soient prêtes à sortir de chez elles peut être un signe prometteur pour l'activité économique, qui a plongé pendant le verrouillage de Dubaï, comme dans le reste du monde.

L'application des règles s'est intensifiée, avec des patrouilles accrues, l'utilisation de drones sur les plages pour attraper les contrevenants et des visites d'inspecteurs de la municipalité de Dubaï.