Skip to content

Comme tout le monde, la vie normale de la famille Mosley est suspendue depuis fin mars. Mais cela est sur le point de changer. Ou au moins partiellement.

Nous ne pourrons peut-être pas réserver une table dans un restaurant pour célébrer notre anniversaire de mariage la semaine prochaine ou planifier une soirée avec des amis dans le pub de si tôt. Mais nous pourrons enfin avoir une petite réunion de famille dans notre jardin.

Nos plus jeunes enfants, Dan, 25 ans, et Kate, 20 ans, sont à la maison avec nous, mais nous n'avons pas pu voir nos deux fils aînés depuis bien trop longtemps. Alex, 29 ans, vit et travaille à Londres, il pourra donc passer facilement, tandis que Jack, 28 ans, prévoit de faire une excursion d'une journée au départ de Manchester.

Après des mois enfermés à la maison, cela semble être un grand pas vers une sorte de normalité, donc je suis ravi, mais je suis aussi nerveux.

Ma mère, Joan, a 91 ans et s'isole d'elle-même chez elle dans le Dorset, et bien que nous souhaitons lui rendre visite, elle est vulnérable, et je ne sais pas comment nous allons gérer toutes les modalités pratiques de l'éloignement social et de la protection de sa sécurité.

Parce que peu importe à quel point cet assouplissement des restrictions ressemble à la liberté, la menace de Covid-19 est toujours bien réelle – elle est toujours là.

FAITES DÉFILER LE RÉGIME DE MICHAEL MOSLEY POUR COMBATTRE LE CORONAVIRUS

DR MICHAEL MOSLEY lance une révolution de la santé avec un régime qui pourrait vraiment vous sauver la vie

Parce que peu importe à quel point cet assouplissement des restrictions ressemble à de la liberté, la menace de Covid-19 est toujours bien réelle

C’est pourquoi, à partir d’aujourd’hui et toute la semaine prochaine, je partagerai avec vous, dans des extraits exclusifs de mon nouveau livre, tout ce que j’ai appris sur le virus et comment le combattre alors que nous entrons dans cette prochaine phase.

Dès le début, j'ai lu avidement tout ce que je pouvais trouver sur le virus et comment il se propage. J'ai été consterné par ce que j'ai découvert.

Ce virus est un hybride mutant monstrueux d'autres coronavirus qui l'ont précédé: il peut se propager, sans être détecté, à travers des communautés entières, infecter presque tout le monde qu'il rencontre, puis éclater et tuer d'une manière apparemment aléatoire.

Sauf que, comme il est vite devenu clair, le modèle Covid n'est pas du tout aléatoire. On sait maintenant que les personnes les plus à risque de complications et de décès par Covid-19 sont celles de plus de 60 ans, en particulier celles qui présentent un excès de poids significatif et qui ont d'autres problèmes de santé, notamment des maladies cardiaques et du diabète.

Il a été choquant de découvrir qu’une personne sur quatre décédée au cours de cette épidémie souffrait de diabète de type 2. Depuis huit ans, depuis que j'ai reçu un diagnostic de diabète de type 2, j'écris sur l'importance de perdre du poids si vous avez une grande taille et une augmentation de la glycémie.

Outre la perte de poids, j’ai également écrit sur la bonne santé intestinale, le jeûne intermittent, les moyens de réduire le stress et de mieux dormir. Et l'un des fils qui relie tout mon travail a été la façon dont ces changements de style de vie vont non seulement réduire votre tour de taille, mais aussi renforcer votre immunité.

Réunissant toutes mes années de recherche, j'ai élaboré un plan de lutte contre la couronne, afin que vous et votre famille puissiez vous remettre en forme maintenant que le verrouillage est en train de se relâcher.

Soyez sans aucun doute – ce virus reste un réel danger pour nous, mais je crois que nous pouvons le battre.

Je soupçonne que ma femme, Clare (médecin généraliste) et moi l'avons peut-être déjà fait. Début mars, nous avons tous deux eu une toux Covid classique et persistante. Bien que nous ne soyons pas exactement jeunes (j’ai 63 ans et Clare a 58 ans), nous mangeons sainement, dormons bien et faisons de l’exercice, c’est pourquoi je pense que nous ne l’avons que légèrement. Nos fils, Jack, qui est médecin, et Dan, l'ont aussi eu, et étant jeunes et en bonne santé, ils se sont échappés indemnes.

Nous avons eu de la chance. Un ami plus âgé avait Covid-19, et il l'a mal compris. Il a passé deux semaines au lit, toussant, transpirant, essoufflé et endolori partout. Sa femme craignait de ne pas s'en sortir. Heureusement, il l'a fait.

Jusqu'à présent, personne que nous connaissons n'est arrivé à l'hôpital. Mais il ne fait aucun doute que ce virus peut être un tueur terriblement efficace. Il est certainement difficile de croire qu’il y a quelques mois à peine, notre gouvernement nous avait assuré que la menace qu’il représentait était «faible».

DR MICHAEL MOSLEY lance une révolution de la santé avec un régime qui pourrait vraiment vous sauver la vie

Mais nous pourrons enfin avoir une petite réunion de famille dans notre jardin

En février, alors que Covid-19 commençait à ramper ses sinistres tentacules à travers le monde, je faisais la promotion d'un livre que j'avais écrit, intitulé Fast Asleep, et je me préparais pour un voyage de tournage en Australie.

En tant que journaliste scientifique, j'ai, au fil des ans, réalisé un certain nombre de documentaires sur les dangers d'un microbe passant des animaux aux humains et créant une pandémie mondiale dévastatrice.

J'ai également écrit à quel point nous sommes vulnérables à l'émergence d'un nouveau pathogène sournois.

Mais je n'ai jamais pensé que ce serait aussi mauvais que ça. J'ai supposé, comme tant d'autres l'ont fait, que lorsqu'un nouvel agent infectieux apparaîtrait, nous serions en mesure d'utiliser les outils de haute technologie à notre disposition pour l'éteindre. Ce n'est que lorsque l'horreur a atteint l'Europe, en traversant l'Italie puis l'Espagne, que nous avons tous réalisé que c'était un problème bien plus grave que nous ne l'avions imaginé.

Lorsque Covid-19 a commencé à se propager à travers le Royaume-Uni, j'étais principalement préoccupé par ma mère et Jack, un médecin junior. Il travaillait dans des services avec des patients de Covid-19 et devait commencer les soins intensifs quand il a commencé à ressentir des signes du virus début mars.

Il a développé une toux, de la fièvre et a ensuite remarqué qu'il avait perdu son odorat – un signe révélateur. Après sept jours d'auto-isolement réglementaire, il s'est rétabli et est retourné au travail. On ne lui a pas proposé de test, mais il semble probable qu'il avait eu Covid-19.

Son frère cadet, Dan, a vécu une expérience similaire. Dan vivait et travaillait à Melbourne depuis un an, mais lorsque des pays du monde entier ont commencé à fermer leurs frontières à cause du virus, il a décidé de rentrer chez lui.

Le lendemain de son arrivée à la maison, il a reçu un appel d'un de ses anciens colocataires, un médecin, lui disant que lui et cinq amis avaient développé une toux et de la fièvre et avaient été testés positifs pour Covid-19.

Le lendemain, Dan a commencé à développer des symptômes: il se sentait endolori, froid et fatigué, avait l'air en sueur et rougissait avec des yeux rouges et une toux légère. Il a été malade pendant quelques jours et s'est rapidement rétabli, à part son odorat, qui n'est toujours pas complètement revenu.

Le fait que ce virus puisse être porté par des personnes qui présentent peu, voire aucun symptôme, signifiait que, dans les premiers temps, il pouvait facilement voyager à travers le monde. Il a peut-être tué des millions de personnes dans le monde et amené le NHS au bord du gouffre, mais il y a des points positifs à avoir.

L'effort scientifique a été phénoménal, et après avoir parlé à d'éminents chercheurs, je pense que de meilleurs traitements, et même un vaccin, sont à nos portes.

Mais nous ne pouvons pas attendre que les scientifiques nous sauvent. Si vous voulez réduire vos chances d'obtenir Covid-19, vous devez continuer à vous laver les mains, maintenir une distance sociale et appliquer une dose libérale de bon sens.

En plus de cela, je crois que nous pouvons réduire notre risque de se retrouver en soins intensifs en prenant des mesures – dès maintenant – pour protéger et renforcer le système immunitaire de notre corps.

Cela n'a jamais été aussi important, car si vous êtes exposé au virus, vous compterez sur votre système immunitaire pour le combattre.

La raison pour laquelle ce virus est mortel pour certains, mais pas pour d'autres, est que certaines personnes, en particulier celles qui sont plus âgées ou en mauvaise santé, subissent une soi-disant «tempête de cytokines» alors que leur système immunitaire lutte contre l'invasion virale.

Au lieu d'attaquer simplement le virus, leur système immunitaire se met en surcharge et attaque également les tissus sains. Il en résulte des dommages importants aux poumons, au cœur, aux reins et même au cerveau.

Une façon de minimiser les risques que cela se produise et de vous assurer que votre système immunitaire fonctionne est de perdre un excès de poids. Dans le magazine Week-end d'aujourd'hui, je vous montre comment utiliser les recettes de mon régime Fast 800.

Il est également essentiel d'augmenter les niveaux de «bonnes» bactéries dans votre intestin, de commencer à faire de l'exercice régulièrement et de passer une bonne nuit de sommeil.

Pendant que nous sommes à la maison, Clare, Dan, Kate et moi avons fait ce que nous pouvions pour renforcer notre système immunitaire. Nous cuisinons à tour de rôle des plats sains de style méditerranéen, avec beaucoup de poissons gras, de noix, de légumes et de légumineuses.

Clare a fait beaucoup de nourriture fermentée, y compris la choucroute et le kimchi à partir d'ingrédients tels que le chou, le gingembre et le sel, tandis que je produisais du yaourt fait maison, riche en bactéries.

Les aliments fermentés regorgent de bactéries vivantes (probiotiques) qui maintiennent votre microbiome intestinal en bon état, et un microbiome sain constitue une partie essentielle de vos défenses immunitaires.

Pour garder notre corps, notre cerveau et notre système immunitaire en bonne santé, nous partons pour une course ou une marche tous les jours, et nous faisons beaucoup d'exercices de résistance, comme des pompes et des squats. Ceux-ci sont importants pour maintenir le muscle et aident également à augmenter le sommeil profond. Clare et moi avons également pris l'habitude de passer 15 minutes par jour à pratiquer la pleine conscience.

Bien que le nombre de morts au Royaume-Uni diminue enfin, cette crise est loin d'être terminée. Pour gagner cette guerre, il est essentiel d'apprendre tout ce que nous pouvons sur l'ennemi. Il est également essentiel de soutenir les soldats de notre système immunitaire, qui pourraient bientôt se battre en notre nom.

Dans cette série qui change la vie, je vais vous montrer comment.

  • Covid-19 du Dr Michael Mosley est publié par Short Books à 6,99 £. © 2020 Michael Mosley

Connais ton ennemi!

JOUR 1: l'invasion commence

Vous êtes au supermarché lorsque quelqu'un à proximité tousse ou éternue. Les virus voyagent dans des gouttelettes de liquide, et une seule toux ou éternuement peut produire environ 3000 gouttelettes, qui voyagent de votre bouche à près de 50 mph et libèrent au moins deux cent millions de particules virales dans l'air.

Les gouttelettes plus lourdes tomberont sur le sol ou sur des étagères de nourriture à proximité, mais les très petites peuvent rester suspendues jusqu'à 30 minutes ou voyager dans les airs tout comme la fumée de cigarette pendant jusqu'à trois heures.

En théorie, vous pouvez inhaler facilement des particules virales en traversant une zone où quelqu'un vient de tousser, bien que ce soit peu probable.

Vous êtes plus susceptible de détecter des virus sur vos mains à partir des gouttelettes tombées sur la poignée du chariot ou des aliments que vous êtes sur le point d'acheter.

Avant d'arriver à la caisse, et sans réfléchir, vous vous frottez les yeux ou touchez l'intérieur de votre nez.

Le virus est maintenant entré et il commencera immédiatement à «chercher» les cellules à envahir.

La bonne nouvelle est que votre corps a développé de nombreuses défenses pour vous protéger contre une telle menace. La mauvaise nouvelle est que votre corps a une faille fatale.

À la surface de plusieurs de vos cellules, il y a des récepteurs pour une enzyme appelée ACE2. Ces récepteurs se trouvent dans tout votre corps, y compris la gorge, les poumons, les yeux et l'intérieur du nez. Les pointes à la surface du virus SARS-CoV-2 sont juste la bonne forme pour se verrouiller sur ces récepteurs ACE2 et se lier étroitement.

Une fois que cela se produit, c'est comme insérer une clé dans une serrure et la tourner. La cellule humaine s'ouvre et le virus s'introduit.

C'est pourquoi il est si important de se laver les mains chaque fois que vous êtes sorti de chez vous pour vous débarrasser de toute trace de virus que vous auriez pu détecter et pour résister à l'envie de vous toucher le nez ou de vous frotter les yeux avant de le faire.

Le premier endroit où le virus est susceptible d'infecter est les cellules qui tapissent le nez et l'arrière de la gorge.

Certaines particules virales descendent dans votre intestin, où elles se verrouillent sur les récepteurs ACE2 dans vos intestins et peuvent provoquer des diarrhées.

D'autres peuvent descendre votre trachée et pénétrer dans vos poumons, qui sont remplis de récepteurs ACE2, ce qui en fait un formidable terreau pour ce virus.

Une fois que le virus pénètre dans une cellule humaine, il libère immédiatement son matériel génétique (ARN) et se met au travail pour détourner la machinerie de la cellule.

Vos cellules sont comme des mini usines, conçues pour fabriquer les morceaux dont votre corps a besoin pour fonctionner, mais le virus prend le contrôle de toutes ces machines et l'utilise pour produire des copies sans fin de lui-même, qu'il libère dans votre corps prêt à infecter plus cellules.

Il le fait à une vitesse phénoménale. En une seule journée, le virus peut se multiplier par un million.

Lorsque vos cellules sont envahies par un microbe étranger, elles sont censées envoyer des signaux de détresse, avertissant votre corps qu'il est attaqué.

Mais ce virus a trouvé un moyen de faire taire efficacement les alarmes. De cette façon, il peut se cacher de votre système de défense pendant qu'il continue de se multiplier.

Une autre astuce que le virus utilise consiste à couvrir les pointes qui dépassent de sa surface avec des sucres (appelés glycanes) comme une sorte de déguisement qui les aide à voyager à travers le corps en évitant votre système immunitaire.

Normalement, si vous attrapez la grippe, vous développez rapidement une toux ou de la fièvre comme signe que votre corps a été attaqué et que votre système immunitaire essaie de riposter. C'est également un avertissement très utile aux autres personnes dont elles ont besoin pour se tenir à l'écart de vous.

Mais parce que ce virus peut se multiplier sans être détecté, il peut s'écouler cinq jours avant que vous ne commenciez à montrer des symptômes – et certaines personnes ne le font jamais.

Ces «porteurs asymptomatiques» continuent leur vie quotidienne, parfaitement inconscients qu’ils sont maintenant en train de répandre des virus potentiellement mortels partout où ils vont.

JOUR 2: croissance furtive

Vous vous sentez probablement très bien, complètement inconscient du virus qui se propage dans votre corps, sautant rapidement de cellule en cellule, envahissant votre circulation sanguine et inondant votre système digestif. Avant le verrouillage, vous avez peut-être sauté dans un avion, allé à un match de football ou à une fête, en éliminant les virus à chaque fois que vous parliez, toussiez ou éternuiez.

JOUR 3 ou 4: le combat est en cours

Maintenant, vous éliminez tellement de virus que vous pourriez infecter quelqu'un en vous serrant la main ou simplement en vous asseyant à la même table dans une cantine de travail.

Votre système immunitaire se rend compte que quelque chose ne va vraiment pas et votre corps se prépare à lancer sa première ligne de défense: libérer des protéines appelées interférons. Celles-ci «interfèrent» avec la capacité du virus à se répliquer et à se propager. En plus d'essayer d'arrêter la reproduction du virus, les interférons recrutent des neutrophiles qui sont un type de globule blanc. Alertés, ces combattants se dirigent vers l'infection, déterminés à neutraliser l'ennemi.

Une autre partie intelligente de votre système immunitaire sont les «macrophages», qui sont des cellules piégeuses dont le travail consiste à se déplacer et à manger tout ce qu’elles rencontrent qui semble suspect (macrophage signifie «gros mangeur»).

À ce stade précoce, votre corps est engagé dans une course entre la capacité du virus à se multiplier et la tentative de votre corps de le combattre.

Vous remarquerez peut-être une toux légère, un peu de température ou rien du tout. Si votre système immunitaire est efficace, tous les symptômes seront légers et disparaîtront progressivement.

Vous resterez contagieux pendant environ une semaine. Mais vous avez eu une évasion très chanceuse.

JOUR 5: les symptômes apparaissent et peuvent s'aggraver

À présent, vous présenterez probablement des symptômes. Vous pourriez avoir une toux, un mal de gorge, de la fièvre, une perte d'appétit, de la fatigue, un essoufflement, des muscles endoloris et vous pourriez remarquer que vous avez perdu votre sens du goût et de l'odorat.

Ces symptômes sont causés non seulement par le virus, mais aussi par la tentative de votre corps de le combattre.

Si votre système immunitaire est fort et fonctionne correctement, ces symptômes seront légers et disparaîtront progressivement.

Si vous n'êtes pas aussi chanceux, le virus voyagera de votre gorge vers vos poumons, aggravant ainsi la toux sèche. Vous pouvez avoir du mal à respirer, développer une fièvre (généralement supérieure à 38 ° C) et commencer à ressentir une véritable douleur osseuse.

À ce stade, votre corps lance une nouvelle vague de défense qui vise spécifiquement à cibler l'envahisseur à l'origine du problème. Des «cellules T-killer» spéciales sont libérées pour rechercher et détruire les cellules qui ont été infectées et reprises par Covid-19 ainsi que les anticorps.

Les anticorps remplissent différentes fonctions. Les soi-disant anticorps «neutralisants» se verrouillent sur les virus et les empêchent d’infecter encore plus de cellules.

D'autres font que les particules virales se collent les unes aux autres, ce qui en fait une cible plus facile pour le reste du système immunitaire.

En plus de cela, les anticorps activent les globules blancs affamés, appelés phagocytes, qui «avalent» tout ce sur quoi l'anticorps s'est accroché.

Les médecins peuvent tester votre sang pour détecter des niveaux croissants d'anticorps, et c'est clairement un bon signe que votre corps fait ce qu'il peut pour lutter contre le virus, mais cela peut arriver très tard dans la maladie – parfois il peut être trop tard pour être efficace suffisant.

JOUR 7: le virus s'installe

À l'heure actuelle, si vous n'avez pas réussi à obtenir une bonne réponse en anticorps, vos symptômes pourraient commencer à s'aggraver considérablement – cela est plus probable si vous êtes plus âgé ou avez un problème de santé préexistant.

Vous pourriez éprouver des difficultés à respirer, développer une température élevée, une toux continue ou perdre votre odorat.

Si vous êtes inquiet, c'est le moment de sonner 111 pour obtenir des conseils. Sinon, assurez-vous de boire beaucoup d'eau, de vous reposer et de faire confiance à votre système immunitaire pour vous sauver.

JOURS 9-11: DEVRIEZ-VOUS APPELER LE 999?

Vous devriez maintenant vous être rétabli – environ 80% des personnes infectées se sentiront mieux. Mais 15 pour cent constateront qu'ils deviennent de plus en plus essoufflés et que d'autres symptômes ont commencé à s'aggraver. Cinq pour cent pourraient avoir besoin d'aller à l'hôpital.

Bien que votre système immunitaire lance des cellules tueuses de T, des anticorps et des cytokines dans le but d'arrêter sa progression, il peut surcompenser certaines personnes, libérant des quantités excessives de cytokines.

Les médecins appellent cela une «tempête de cytokines» – et c'est de plus en plus ce qui amène les gens à l'hôpital. Dans son empressement à détruire le virus, le système immunitaire de votre corps détruit également les tissus sains. D'énormes dommages collatéraux sont inévitables.

Vous aurez des analyses de sang et on vous proposera peut-être un scanner de vos poumons pour identifier les taches floues (appelées «opacités en verre dépoli») causées par une accumulation de liquide dans les minuscules sacs aériens (alvéoles) où l'oxygène est absorbé.

Ce sont des signes que vous avez peut-être commencé à développer une forme de pneumonie très désagréable appelée syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA).

On pourrait vous proposer des médicaments (comme le Tocilizumab anti-inflammatoire) pour contrer la réaction qui se produit dans votre corps, ou l'un des nombreux médicaments actuellement à l'essai.

Mais une fois que vos sacs gonflables sont endommagés ou remplis de liquide et de débris, vous aurez du mal à obtenir suffisamment d'oxygène dans votre corps pour garder votre cerveau et d'autres organes correctement alimentés.

À ce stade, vous pouvez être envoyé en soins intensifs.

Le personnel médical devra décider rapidement si vous recevez de l'oxygène supplémentaire via CPAP (une machine qui utilise un tuyau et un masque ou un nez pour fournir un approvisionnement constant et régulier en oxygène) ou si vous devez utiliser un ventilateur.

À ce stade, la bataille entre votre système immunitaire et le virus ne se limite pas à vos poumons. Il se sera propagé dans votre sang, très largement, vers votre foie, vos reins, vos tripes et votre cerveau.

Le virus peut déclencher une augmentation de la coagulation sanguine et une inflammation du cœur, c'est pourquoi toute personne souffrant d'une maladie cardiaque préexistante ou d'une hypertension artérielle est tellement plus vulnérable. Une fois que le virus atteint votre cerveau, il peut provoquer un délire et des convulsions.

Malheureusement, de nombreuses personnes qui se retrouvent sous un ventilateur en soins intensifs ne survivent pas. Mais grâce au dévouement du personnel du NHS et aux progrès rapides dans notre compréhension de cette maladie, un nombre croissant le fait maintenant.

Manger pour combattre la couronne: Garder une longueur d'avance sur le virus commence par votre alimentation – renforcer votre système immunitaire et les bactéries saines dans votre intestin. Laissez le Dr Michael Mosley vous montrer la façon la plus délicieuse de le faire

Par le Dr Michael Mosley pour le week-end

Le régime qui pourrait vous sauver la vie: ses régimes 5: 2 et Fast 800 ont aidé des millions de personnes à perdre du poids. Maintenant, dans son nouveau livre, le Dr Michael Mosley révèle comment son approche révolutionnaire de l'alimentation peut lutter contre le coronavirus

La pandémie mondiale de Covid-19 signifie que la vie va être très différente pour nous tous, le spectre de l'infection et de la maladie ayant un impact sur tout ce que nous faisons. Mais je crois que la meilleure façon d'aller de l'avant sans crainte est de respecter ce virus mortel, de suivre toutes les directives sur la distanciation sociale et le bon lavage des mains à l'ancienne.

Nous devons prendre toutes les mesures que nous pouvons pour renforcer notre système immunitaire afin que nous puissions être dans la meilleure position possible pour résister à son invasion et combattre ses effets.

Tant qu’il n’y aura pas de vaccins ou de traitements efficaces largement disponibles, quiconque entrera en contact avec le virus dépendra fortement de son système immunitaire pour maintenir à distance les forces destructrices de Covid-19.

DR MICHAEL MOSLEY lance une révolution de la santé avec un régime qui pourrait vraiment vous sauver la vie

Le Dr Michael Mosley (photo), qui a écrit un livre offrant des conseils sur la façon de minimiser votre risque de complications si vous contractez covid-19, a partagé une sélection de recettes saines qui renforcent votre système immunitaire

Mais heureusement, il existe de nombreuses preuves solides pour montrer qu'il existe des mesures que nous pouvons prendre pour soutenir notre système immunitaire maintenant et à long terme.

Ce n'est rien de complexe, douloureux ou cher. Nous devons simplement tenir compte des conseils judicieux fondés sur des preuves pour déplacer le surplus de poids, soutenir nos bactéries intestinales, réduire le stress, être actif et bien dormir.

Tous ces éléments ont été démontrés dans de nombreuses études pour soutenir votre système immunitaire, et je suis convaincu que se diriger dans cette direction est l'un des meilleurs moyens de se protéger contre les ravages de la maladie.

Retarder le petit déjeuner pour renforcer votre immunité

Bien qu'un petit-déjeuner sain soit une excellente occasion d'augmenter votre consommation de fruits et légumes, vous pouvez accélérer votre succès de perte de poids et également renforcer votre système immunitaire en prenant l'habitude du jeûne intermittent.

Des études montrent que l'allongement des périodes où votre corps n'a pas à être impliqué dans la transformation des aliments lui donne une chance de se reposer et de se réparer, ce qui est très utile pour renforcer l'immunité.

Cela donne également à la doublure de votre intestin, qui prend un coup de fouet pendant la journée, plus de temps pour se réparer. C’est un peu comme essayer de réparer une autoroute; vous ne pouvez pas le faire pendant que les voitures roulent dans la journée, vous devez donc attendre la nuit et la fermer.

Ce processus aide à réduire l'inflammation dans tout le corps (ce qui est le signe d'un dysfonctionnement du système immunitaire). Vous pouvez choisir l'une ou les deux méthodes qui fonctionnent bien ensemble:

  • 5: 2 – réduisez votre apport calorique à 800 deux jours par semaine, puis mangez sainement les cinq autres jours.
  • TRE ou «manger à temps limité» – prolongez votre jeûne naturel de nuit à 10-12 heures en mangeant dans une fenêtre de temps restreinte. Beaucoup de gens trouvent que le moyen le plus simple est de retarder ou même de sauter le petit-déjeuner.

Aujourd'hui et toute la semaine prochaine, le Daily Mail sérialise mon nouveau livre qui traite de Covid-19, et je donnerai des conseils détaillés et basés sur la recherche sur les moyens les plus efficaces de l'éviter et de minimiser votre risque de complications si vous contractez le virus.

La clé est de vous assurer que vous êtes en aussi bonne santé que possible. Cela signifie rester en forme et, surtout, perdre un excès de poids, car l'obésité et l'hyperglycémie exercent une pression supplémentaire sur le cœur et les poumons, qui doivent être forts pour aider lorsque notre système immunitaire lutte contre le virus.

Un système immunitaire sain et actif est essentiel pour lutter contre le virus. Ce qui pourrait expliquer pourquoi les personnes âgées sont tellement plus vulnérables que les jeunes.

Les gens comme moi, qui ont plus de 60 ans, ont tendance à avoir un système immunitaire moins efficace et, au départ, peuvent être plus lents à monter une réponse adéquate. Paradoxalement, plus tard dans la maladie, un système immunitaire plus âgé peut être sujet à une réaction excessive, créant une vague de cellules immunitaires agressives qui peuvent endommager les poumons et d'autres organes.

Votre système immunitaire est donc confronté à un exercice d'équilibre délicat. Il doit répondre aux menaces, mais ne pas aller trop loin.

Cependant, il est bon de savoir qu'il existe des changements de style de vie qui peuvent non seulement maintenir votre système immunitaire en bonne forme, mais aussi revenir en arrière – quel que soit votre âge. Et le moyen idéal pour avoir une bonne santé rapidement est d'aborder la façon dont vous mangez.

Commencez par vider votre réfrigérateur de la malbouffe tentante et remplissez-le de fruits frais, de légumes, de yaourt et de protéines maigres.

Si vous vous approvisionnez également en légumineuses et en grains entiers, vous serez bientôt prêt à empiler votre assiette avec un assortiment super nourrissant de plats remplis de nutriments naturels qui combattent les maladies.

Les délicieuses recettes de ces pages ont été choisies dans des livres écrits par moi et ma femme, le Dr Clare Bailey, pour aider à maintenir votre poids stable, nourrir les bactéries bénéfiques dans votre intestin, encourager un sommeil réparateur et avoir un impact maximal sur votre santé.

Pourquoi le régime méditerranéen est-il si bon?

Je suis un grand fan de la diète méditerranéenne, qui est riche en graisses naturelles saines, noix et poissons, ainsi que de légumes et légumineuses, tous emballés avec des vitamines et des minéraux qui combattent les maladies. C’est comme ça que ma femme et moi mangeons à la maison – et je l’adore! Un régime de style méditerranéen n'a pas seulement bon goût.

Éloignez-vous des aliments transformés

En plus de manger pour stimuler votre système immunitaire, il est important d'éviter – si possible – les habitudes qui pourraient nuire à la capacité de votre corps à vous protéger.

Le tabagisme est une évidence, et un sommeil insuffisant en est une autre.

Mais vous ne vous rendez peut-être pas compte que manger de la nourriture transformée et de la malbouffe et s'en tenir à une gamme étroite de vos aliments préférés (le même sandwich pour le déjeuner tous les jours, des plats à emporter réguliers et les mêmes repas nuit après nuit) peut miner votre système immunitaire à la fois. quand vous en avez le plus besoin pour travailler en votre nom.

Nos bactéries intestinales ne répondent pas bien aux édulcorants, émulsifiants et additifs artificiels qui sont emballés dans des aliments hautement transformés pour rendre les ingrédients bon marché agréables au goût.

Manger beaucoup d'aliments sucrés ou transformés ne fera que renforcer et nourrir les «mauvais» microbes pro-inflammatoires qui vivent dans l'intestin et un microbiome sain réclame de la variété.

De nombreuses familles mangent à partir d'un répertoire limité de plats fixes avec une gamme ennuyeusement petite d'ingrédients. Le problème est que plus la gamme d'aliments que vous mangez est limitée, plus votre diversité bactérienne est susceptible d'être limitée.

Il n'y a jamais eu de meilleur moment pour expérimenter de nouveaux aliments et recettes. Ce n'est pas seulement délicieux – c'est la meilleure façon de renforcer votre immunité!

Il y a tellement de preuves scientifiques solides qui montrent que l'adoption de ce mode de vie réduira vos risques de maladie cardiaque, de cancer, de diabète de type 2, de dépression et de démence – et c'est également une première étape clé pour renforcer votre protection contre Covid-19.

Grâce à des études récentes, nous savons que cela améliorera votre sommeil et améliorera le fonctionnement de votre système immunitaire.

L'une des raisons pour lesquelles ce régime est si bénéfique est sa capacité à calmer le processus d'inflammation potentiellement destructeur dans le corps. C'est une très bonne nouvelle car de nombreux experts estiment désormais que l'inflammation chronique joue un rôle important pour déterminer qui est le plus gravement touché par Covid-19 et qui échappe relativement indemne.

Les aliments de ce régime, tels que l'huile d'olive, le poisson gras, les légumineuses et les légumes, contiennent des composés anti-inflammatoires, tels que l'acide oléique, les acides gras oméga-3 et les polyphénols.

Réduire l'inflammation chronique ne réduira pas seulement votre risque de maladie cardiaque et de cancer, mais cela signifie également que vous êtes moins susceptible de souffrir de la réaction excessive dangereuse du système immunitaire à Covid-19 qui entraîne de graves dommages aux organes vitaux et parfois la mort.

Mon régime méditerranéen à faible teneur en glucides est également un excellent moyen de contrôler votre poids, ce qui est particulièrement important en ce moment. Si vous avez une grande taille, vous risquez beaucoup plus de tomber gravement malade.

Pourquoi? C'est en partie parce que plus vous êtes en surpoids, plus votre capacité pulmonaire est faible. Donc, si Covid-19 attaque vos poumons, vous risquez davantage de vous retrouver en soins intensifs.

L'excès de graisse, en particulier autour du ventre, augmente également l'inflammation chronique dans votre corps, ce qui rend votre réponse immunitaire moins efficace.

Une taille large va souvent de pair avec une glycémie élevée et les personnes atteintes de diabète de type 2 ou de prédiabète (où la glycémie est élevée mais pas encore dans la plage du diabète) ont tendance à être plus sujettes aux infections et aux complications.

La semaine prochaine, dans le Daily Mail, je détaillerai l'une des meilleures – et des plus sûres – façons de perdre un excès de poids et de réduire votre risque de diabète rapidement, avec mon plan Fast 800 (voir thefast800.com). Mais même si vous n'avez pas d'excès de poids à perdre, le passage à un régime méditerranéen peut encore renforcer vos défenses immunitaires.

Quelle est la différence entre prébiotique et probiotique?

Vous pouvez donner un coup de pouce supplémentaire à vos «bonnes» bactéries intestinales en vous assurant de manger beaucoup d'aliments prébiotiques et probiotiques.

Un prébiotique est un type spécial de fibre végétale (trouvée dans les oignons et les poireaux, les asperges, l'avoine et les bananes, par exemple), que votre corps a du mal à digérer mais qui agit comme un engrais pour votre microbiome, encourageant la croissance de «  bonnes '' bactéries dans ton instinct.

Les probiotiques sont des bactéries ou des levures vivantes que vous pouvez parachuter dans vos intestins (via du yaourt, du fromage, de la choucroute ou des suppléments), dans l'espoir qu'elles s'enracineront et vous feront du bien.

Ces aliments augmentent naturellement les niveaux de «bonnes» bactéries dans votre intestin. Nous savons que ces microbes peuvent produire de puissants agents anti-inflammatoires, ainsi que des composés qui aident à réduire l'anxiété et qui jouent un rôle essentiel dans la réponse immunitaire du corps.

Des études ont montré que changer le mélange de bactéries dans votre intestin peut réduire le nombre de toux et de rhumes que vous contractez, ainsi que l'impact des maladies allergiques et auto-immunes.

Manger une large gamme d'aliments différents, que vous trouverez dans nos recettes, conduira à une communauté intestinale microbienne plus diversifiée et résiliente.

C'est parce que vous les nourrirez avec les types d'aliments qu'ils aiment. En évitant le sucre et la malbouffe, vous pouvez affamer les «mauvaises» bactéries et en remplissant votre assiette de délicieux légumes, légumes secs et céréales complètes, vous pouvez créer le meilleur environnement possible pour de «bonnes»

PETIT DÉJEUNER

PANCAKES AUX MYRTILLES

DR MICHAEL MOSLEY lance une révolution de la santé avec un régime qui pourrait vraiment vous sauver la vie

Cette délicieuse recette de crêpes aux myrtilles est un régal de week-end sain qui peut être garni avec les baies restantes

Un délice du week-end, qui peut être multiplié pour servir toute la famille. Utilisez de l'avoine bouillie roulée, au lieu de jumbo, pour les meilleurs résultats.

Conseil du cuisinier

Si vous faites cela pour l'un, gardez les autres crêpes pour le lendemain. Micro-ondes à puissance maximale, sur une plaque recouverte d'un film alimentaire, pendant 30 secondes

Pour 2 l 284cal par portion

  • 75g (2¾oz) de farine complète auto-levante
  • 15g (½oz) rolled porridge oats (not jumbo)
  • 1 large egg
  • 100ml (3½fl oz) full-fat milk
  • 125g (4½oz) blueberries
  • 2tsp rapeseed or coconut oil

Place the flour and rolled oats in a bowl, make a well in the centre and break the egg into it. Pour in half the milk and, using a whisk, beat it all together to form a thick batter.

Add the remaining milk and beat hard, until the batter is smooth. Tip the blueberries into a separate bowl, keeping some aside for garnishing, and then lightly crush with the back of a spoon. Add them to the batter and mix well. Brush a large non-stick frying pan with a little of the oil and place over a mediumhigh heat.

Spoon a sixth of the batter in a loose heap on one side of the pan and allow to spread gently. Add two more spoonfuls in the same way. Cook for 2 minutes, or until small bubbles appear on the surface and the top is beginning to set.

Carefully flip the pancakes over and cook on the other side for 1½-2 minutes. Transfer the pancakes to a warmed plate and cook the remaining three pancakes in the same way. Serve with the reserved blueberries on the top as a garnish.

ASPARAGUS & FETA MUFFINS

DR MICHAEL MOSLEY lance une révolution de la santé avec un régime qui pourrait vraiment vous sauver la vie

These glorious asparagus and feta muffins are ideal for a healthy brunch and can be enjoyed either warm or cold

A delicious, healthy brunch. Serve warm or cold.

Serves 6 l 154cals per serving

Cook's tip

Choose young asparagus that isn’t too thick – if you do end up with thicker stems, cut them in half lengthways before slicing

  • 2tsp olive or rapeseed oil
  • 150g (5½oz) slender asparagus, trimmed and each stem cut into 2-3cm pieces
  • 100g (3½oz) frozen peas
  • 4 spring onions, trimmed and thinly sliced
  • 3-4tbsp finely chopped fresh mint
  • 6 large eggs
  • Salt and freshly ground black pepper
  • 65g (2¼oz) feta, broken into small chunks

Preheat the oven to 200°C/fan 180°C/gas 6 and generously oil a deep, 6-hole muffin tin. Cut 6 pieces of non-stick baking paper (roughly 10cm squared) and use to line the tins, leaving the excess sticking out over the sides.

Pour water into a large pan until it’s a third full, then bring to the boil. Add the asparagus and cook for 4 minutes. Add the peas and cook for 1 minute. Drain well and tip into a bowl with the spring onions and mint.

Beat the eggs in a separate bowl with a good pinch of salt and lots of black pepper. Divide the vegetables between the 6 muffin cases and top with the chunks of feta.

Pour the egg over the vegetables then bake in the preheated oven for about 20 minutes, or until puffed up and light golden brown.

SMOKED SALMON OMELETTE WITH CHIVES

DR MICHAEL MOSLEY lance une révolution de la santé avec un régime qui pourrait vraiment vous sauver la vie

This splendid smoked salmon omelette with chives can be paired with a mixed salad for a nutritious morning meal

The butter adds richness to the omelette, but you could just use the oil if you prefer. Serve with a mixed salad.

Serves 1 l 339cals per serving

  • 2 gros œufs
  • Freshly ground black pepper
  • 1tsp butter
  • 1tsp olive oil
  • 50g (1¾oz) smoked salmon slices, cut into thin strips
  • Fresh chives, snipped, to serve (optional)

Break the eggs into a bowl and whisk, then season with pepper. Melt the butter with the oil in a medium non-stick frying pan over a medium heat. Pour the eggs into the pan and cook for a few seconds.

Using a wooden spoon, draw the egg in from the sides towards the centre and let the uncooked egg run to fill its place. Repeat several times.

Sprinkle with the salmon and cook for 1-2 minutes, or until the omelette is lightly browned underneath and just set on top. Slide onto a plate, fold and sprinkle with chives, if using.

CHOCOLATE GRANOLA

DR MICHAEL MOSLEY lance une révolution de la santé avec un régime qui pourrait vraiment vous sauver la vie

This delicious chocolate granola recipe is the perfect alternative to sugary cereals and is full of fibre

This easy breakfast is filling and full of fibre – a wonderful alternative to sugary cereals.

Serves 8 l 274cals per serving

  • 4tbsp coconut oil
  • 1tbsp cocoa powder
  • 1tbsp maple syrup
  • 200g (7oz) jumbo porridge oats
  • 100g (3½oz) mixed nuts, roughly chopped
  • 75ml (2½fl oz) full-fat milk (per serving)

Preheat the oven to 170°C/fan 150°C/gas 3. Melt the coconut oil with the cocoa powder and maple syrup in a large non-stick saucepan over a gentle heat, making sure you stir regularly.

Remove from the heat and stir the oats in until coated. Scatter over a baking tray and bake for 15 minutes. Remove the tray from the oven and stir the nuts in. Return to the oven for a further 10 minutes.

Remove from the oven and leave to cool and crisp up on the tray. Serve 40g granola with 75ml full-fat milk per person. Store any leftover granola in an airtight jar for up to 2 weeks.

STRAWBERRY AND VANILLA YOGHURT

DR MICHAEL MOSLEY lance une révolution de la santé avec un régime qui pourrait vraiment vous sauver la vie

This scrumptious strawberry and vanilla yoghurt recipe is ideal for a healthy breakfast or dessert

A super-easy yoghurt for a great breakfast or dessert. Strawberries have a natural sweetness but are low in sugar.

Cook's tip

Use frozen strawberries or mixed berries instead, just make sure they are well thawed and drained before you mash them

Serves 4 l 123cals per serving

  • 250g (9oz) fresh strawberries, hulled and halved
  • 300g (10½oz) full-fat live Greek yoghurt
  • ½tsp vanilla extract

Place the fresh strawberries in a mixing bowl and mash them to crush the berries and release their juices. Mix the Greek yoghurt and vanilla extract in a separate bowl, then gently fold the mashed strawberries and their juices into it. Divide between 4 small dishes or glasses, and keep chilled until ready to serve.

POACHED EGGS WITH MUSHROOMS & SPINACH

DR MICHAEL MOSLEY lance une révolution de la santé avec un régime qui pourrait vraiment vous sauver la vie

This glorious low-calorie poached eggs with mushroom and spinach is a hearty dish for a filling breakfast

A quick, low-calorie but filling breakfast for one.

Serves 1 l 241cals per serving

  • 2 medium eggs, fridge-cold
  • 1tsp butter or olive oil
  • 75g (2¾oz) small chestnut mushrooms, sliced
  • A large handful of young spinach leaves
  • Salt and freshly ground black pepper

Pour water into a saucepan until it’s a third full, then bring to a gentle simmer. Break each egg into a cup, then carefully tip one at a time into the pan.

Cook the eggs over a very low heat, with the water hardly bubbling, for about 3 minutes, or until the whites are set but the yolks remain runny.

While the eggs are poaching, melt the butter or oil in a non-stick frying pan over a medium heat and stir-fry the mushrooms for 2-3 minutes, or until lightly browned. Add the spinach leaves and toss until just wilted.

Don’t over-cook them or lots of liquid will be released. Season with a pinch of salt and a good grinding of black pepper. Spoon the mushrooms and spinach on to a warmed plate.

Drain the eggs using a slotted spoon and place on top of the vegetables. Season with a little more ground black pepper to serve.

LUNCH

SALMON SALAD BOWL

DR MICHAEL MOSLEY lance une révolution de la santé avec un régime qui pourrait vraiment vous sauver la vie

This delicious salmon salad bowl is filled with nutritious ingredients for a healthy lunch or supper

Serve this salad warm as a nutritious and filling lunch or supper.

Cook's tip

Make the full amount of this recipe, even if you only need one serving, as the rest will keep well in the fridge to have the next day

Serves 2 l 542cals per serving

  • 25g (1oz) wholegrain brown rice, or brown and wild rice mix
  • 75g (2¾oz) frozen edamame beans or frozen peas
  • 2 x 120g (4½oz) salmon fillets
  • 1tsp sesame seeds
  • A pinch of crushed dried chilli flakes (optional)
  • 2 large handfuls of young spinach leaves or mixed baby salad leaves
  • ½ a medium avocado, stoned, peeled and chopped
  • 1 medium carrot, trimmed and coarsely grated
  • 2 spring onions, trimmed and finely sliced
  • 4 radishes, trimmed and sliced
  • Lime wedges, to serve

For the soy and lime dressing

  • 2tbsp dark soy sauce
  • 1tbsp sesame oil
  • 1tsp fresh lime juice
  • 1tsp runny honey

Preheat the oven to 200°C/fan 180°C/gas 6. Line a small baking tray with foil. Half-fill a small saucepan with water and bring to the boil. Add the rice and cook for about 20 minutes, or until tender.

Add the edamame beans or peas and return the pan to the boil, stirring. Drain immediately. To make the dressing, combine the soy sauce, sesame oil, lime juice and runny honey together in a small bowl and whisk well.

Place the salmon skin-side down on the tray and drizzle with 2tsp of the dressing. Sprinkle with the sesame seeds and chilli flakes, if using.

Bake for 10-12 minutes, or until just cooked. It is ready when the salmon easily flakes into large pieces when prodded with a fork.

Divide the leaves, cooked rice and beans or peas between 2 bowls. Arrange the avocado, carrot, spring onions and radishes alongside. Flake the salmon into the bowl as well (leaving behind the skin).

Drizzle with the rest of the soy and lime dressing and serve with some lime wedges on the side, for squeezing over.

MINUTE STEAK AND CRUNCHY COLESLAW

DR MICHAEL MOSLEY lance une révolution de la santé avec un régime qui pourrait vraiment vous sauver la vie

This steak and crunchy coleslaw dish is a healthy and nutritious meal that can be served with nuts or feta

You could convert this light lunch into a more substantial meal by adding a handful of nuts or feta.

Serves 2 l 430cals per serving

  • 2 small steaks, such as skirt or sirloin, beaten thinner
  • Salt and freshly ground black pepper, or steak seasoning
  • ½ a small red cabbage, outer leaves removed
  • 1 carrot
  • 1 red apple
  • 4 spring onions, finely sliced
  • 1tbsp cider vinegar
  • 2tbsp mayonnaise
  • 1tbsp olive oil

Season the steaks with salt and black pepper or a sprinkle of steak seasoning. For the slaw, finely shred the cabbage and place in a bowl. Grate the carrot and apple in and add the spring onions.

Whisk together the vinegar, mayonnaise and oil, then stir this through the cabbage mixture. Heat a griddle pan and cook the steaks to your liking. Slice diagonally and serve with the coleslaw on the side.

PRAWNS & RED CABBAGE ON SOURDOUGH

DR MICHAEL MOSLEY lance une révolution de la santé avec un régime qui pourrait vraiment vous sauver la vie

This delicious prawns and red cabbage on sourdough meal is a tasty dish that is best served with black pepper

Prawns and slaw on sourdough is a gut-friendly winner – easy to make and tasty, too. Sourdough is one of the healthiest breads, made using slow fermentation, so it’s easier to digest and less likely to cause a spike in blood sugar.

Serves 2 l 270cals per serving

  • 100g (3½oz) red cabbage, trimmed and very finely sliced
  • 1 small carrot, scrubbed well and coarsely grated
  • 1tbsp mixed seeds
  • 2 slices of sourdough bread (around 40g/1½oz each slice)
  • A small handful of fresh watercress or mixed baby salad leaves (around 20g/¾oz)
  • 75g (2¾oz) cooked and peeled prawns, thawed and drained if frozen
  • Freshly ground black pepper

For the dressing

  • 2tbsp extra-virgin olive oil
  • 1tsp fresh lemon juice, plus extra
  • ½tsp Dijon mustard
  • ½tsp runny honey (optional)

To make the dressing, whisk together the olive oil, lemon juice, Dijon mustard and honey, if using, in a large bowl. Add the red cabbage, carrot and mixed seeds and toss together to make a slaw.

Put each slice of sourdough bread on a plate and top with the watercress or salad leaves.

Spoon some red cabbage slaw on top, then scatter with the prawns. Squeeze over a little extra lemon juice and season with freshly ground black pepper to serve.

SATAY CHICKEN KEBABS

DR MICHAEL MOSLEY lance une révolution de la santé avec un régime qui pourrait vraiment vous sauver la vie

This tasty satay chicken kebabs recipe is a healthy lunchtime meal that can be enjoyed with fresh rocket and satay sauce

This is an irresistible, exotic south-east Asian mix.

Serves 2 l 460cals per serving

  • 2 skinless chicken breasts
  • 1 garlic clove, crushed
  • ½ a red chilli, deseeded and chopped
  • 2tbsp soy sauce
  • 1tbsp coconut oil
  • 6 wooden skewers, soaked in water
  • Salt and freshly ground black pepper
  • Rocket leaves

For the satay sauce

  • 2tbsp coconut oil
  • 2 spring onions, diced
  • 1 garlic clove, crushed
  • ½ a red chilli, deseeded and chopped
  • 3tbsp peanut butter
  • ½tbsp fish sauce
  • 100ml (3½fl oz) coconut milk

Slice each chicken breast into 3 long strips and then dice each strip, aiming to get 12-15 cubes from each breast. Make a marinade by mixing together the garlic and chilli, soy sauce and coconut oil in a bowl.

Toss the chicken in the marinade until well coated. Cover with cling film and refrigerate overnight.

When you are ready, thread 4 or 5 cubes onto each wooden skewer, season with salt and black pepper and place under a hot grill for 12-15 minutes, turning every 3-4 minutes.

Meanwhile, make the satay sauce. Put a pan on a medium heat, add the coconut oil and fry the spring onions, garlic and chilli for 3-4 minutes, until soft. Add the peanut butter and fish sauce and keep stirring for 2 minutes.

Transfer to a food processor, add the coconut milk and blend to a smooth paste. Taste and add a splash of soy sauce if you wish. Serve the kebabs with rocket and the satay sauce on the side.

ROASTED VEGETABLE PASTA

DR MICHAEL MOSLEY lance une révolution de la santé avec un régime qui pourrait vraiment vous sauver la vie

This delicious roasted vegetable pasta is a satisfying lunchtime meal that can be garnished with spinach

A comforting dish that’s a doddle to prepare. It is best cooked with bean, pea or lentil pasta, which is higher in protein and fibre and is found in most supermarkets – or use wholewheat penne.

Serves 2 l 460cals per serving

  • 2 peppers (any colour), deseeded and cut into roughly 2cm chunks
  • 1 medium courgette, trimmed, quartered lengthways and cut into roughly 2cm chunks
  • 1 large red onion, peeled and cut into 12 wedges
  • 2tbsp olive oil
  • Salt and freshly ground black pepper
  • 12 cherry tomatoes, halved
  • ½tsp crushed dried chilli flakes (to taste)
  • 50g (1¾oz) dried bean, pea, lentil or wholewheat penne pasta
  • 50g (1¾oz) young spinach leaves
  • 125g (4½oz) mozzarella pearls (mini balls), drained and halved

Preheat the oven to 200°C/ fan 180°C/gas 6. Place the peppers, courgette and onion in a large baking tray. Drizzle with the oil, season with salt and lots of ground black pepper and toss. Roast for 20 minutes.

Remove from the oven and turn all the vegetables. Add the tomatoes and sprinkle with chilli flakes. Cook for 10 minutes, or until lightly browned.

Meanwhile, half-fill a medium saucepan with water and bring to the boil. Add the pasta and stir. Return to the boil and cook for 10-12 minutes, or until tender, stirring occasionally. Drain the pasta and return it to the pan.

Add the spinach leaves, roasted vegetables and mozzarella pearls to the pan. Toss everything together and season with more black pepper.

Cook the pasta for about 1 minute, stirring until the mozzarella pearls begin to melt and the spinach leaves wilt. Serve.

DINNER

LAMB SAAG & CAULIFLOWER RICE

DR MICHAEL MOSLEY lance une révolution de la santé avec un régime qui pourrait vraiment vous sauver la vie

This delicious lamb saag and cauliflower rice dish is the perfect alternative to a takeaway curry

A handy throw-it-alltogether curry that you can bung in the oven and forget about. Use a good-quality curry paste for the best results. Serve with cauliflower rice and a cucumber and red onion salad.

Serves 4 l 361cals per serving

HOW TO MAKE CAULIFLOWER RICE

Makes 200g l 34cals per serving

Hold a small cauliflower by the stalk and coarsely grate to resemble grains of rice. You can also do this in a food processor but don’t let the pieces get too small or they will turn to a paste.

Either add the raw cauliflower rice to a stir-fry, or steam or sauté for 3-4 minutes. You can do this in the microwave – place in a microwaveproof bowl and cook on high for 2-3 minutes.

The rice should retain a bit of bite, like al-dente pasta. Add chopped parsley or coriander, or fresh lemon juice for extra flavour

  • 1tbsp coconut or rapeseed oil
  • 1 medium onion, peeled and finely sliced
  • 500g (1lb 2oz) lamb neck fillets, trimmed and cut into roughly 3-4cm chunks
  • Sea salt and freshly ground black pepper
  • 60g (around 4tbsp) medium Indian curry paste, such as rogan josh or tikka masala
  • 50g (1¾oz) dried red split lentils
  • 200g (7oz) frozen spinach

Preheat the oven to 180°C/fan 160°C/gas 4. Heat the oil in a flame-proof casserole dish and gently fry the onion for 5 minutes, or until softened and lightly browned.

Add the lamb pieces, season, and cook for 3 minutes, or until coloured on all sides, turning regularly. Stir in the curry paste and cook with the lamb and onion for 1 minute.

Add the lentils and spinach and stir in 500ml water. Bring to the boil, cover and cook in the oven for 1-1¼ hours, or until the lamb is tender and the sauce is thick.

JUICY BURGER WITH CELERIAC CHIPS

DR MICHAEL MOSLEY lance une révolution de la santé avec un régime qui pourrait vraiment vous sauver la vie

This juicy burger with celeriac chips is best served with a large mixed salad for a scrumptious dinner

Adding grated carrot to burgers makes them extra juicy and boosts the fibre. And with this low-carb recipe you still get to munch your chips. Serve the burgers with a large mixed salad.

Serves 4 l 259cals per serving

  • ½ a medium onion, peeled and coarsely grated or very finely chopped
  • 1 garlic clove, peeled and finely grated
  • 100g (3½oz) carrot (around 1 medium), trimmed and finely grated
  • 400g (14oz) lean minced beef (around 10% fat)
  • Sea salt and freshly ground black pepper
  • ½tsp dried mixed herbs

For the celeriac chips

  • 750g (1lb 10oz) celeriac, peeled (around 600g/1lb 5oz peeled weight)
  • 1tbsp olive or rapeseed oil

Preheat the oven to 220°C/fan 200°C/gas 7. To make the celeriac chips, carefully cut the celeriac into roughly 1.5cm slices and then into chips. Place in a bowl with the oil, a couple of pinches of sea salt and lots of ground black pepper.

Toss well together. Scatter over a baking tray and bake for 20 minutes. Turn the chips and return to the oven for a further 5-10 minutes, or until tender and lightly browned.

Meanwhile, make the burgers. Put the onion, garlic, carrot, mince, ½tsp salt and dried mixed herbs in a bowl, season with lots of ground black pepper and combine thoroughly with your hands. Divide the mixture into 4 balls and flatten into burger shapes.

Make them a little flatter than you think they should be, as they will shrink as they cook.

Place a large non-stick frying pan over a medium heat and cook the burgers without extra fat for 10 minutes, or until lightly browned and cooked through, turning occasionally. Press every now and then with a spatula so they cook evenly.

Divide the chips between 4 warmed plates and serve a burger alongside, with some salad.

CHINESE-STYLE-GUT-SOOTHING CHICKEN BROTH

DR MICHAEL MOSLEY lance une révolution de la santé avec un régime qui pourrait vraiment vous sauver la vie

This delicious Chinese-style-gut-soothing chicken broth is a heartwarming and nutritious dinner dish

This anti-inflammatory broth is packed with vital nutrients.

Serves 4 (makes 1.5ltr) l 170cals per serving

  • 500g (1lb 2oz) organic chicken wings and/or leftover roasted chicken
  • 1 onion, peeled and quartered
  • 1 medium carrot, well scrubbed, trimmed, sliced
  • 2 sticks of celery, trimmed and cut into 2cm lengths
  • 4 garlic cloves, peeled and halved
  • 50g (1¾oz) piece of root ginger, peeled and thinly sliced
  • ½tsp Chinese five-spice powder
  • Parsley, chopped (optional)

Place the chicken wings in a pan with the onion, carrot, celery, garlic, ginger and five- spice powder. (If using leftover roast chicken, discard any skin, take any meat off the bones and chill.

Place the remaining carcass in the saucepan.) Pour in 2ltr cold water to cover the ingredients and cover with a lid. Place over a low heat, bring to a gentle simmer and cook for at least 4 hours (up to 6 hours).

Skim off any foam that rises and top up the water, if needed. Ladle the stock through a fine sieve into a pan.

Sprinkle with parsley, if using, and serve on its own or with the reserved meat. Cool completely before covering and placing in the fridge.

CHEAT’S CASSOULET

DR MICHAEL MOSLEY lance une révolution de la santé avec un régime qui pourrait vraiment vous sauver la vie

This splendid cheat's cassoulet is the ideal comfort food and can be served with green leafy vegetables

This is comfort food from France. Beans, like lentils, are a great source of fibre and have even been found to improve quality of sleep. Serve steaming hot with lots of green leafy veg.

Serves 4 l 445cals per serving

Cook's tip

Sprinkle each portion of your Bolognese with 10g freshly grated Parmesan cheese for an extra 41cals per serving

  • 1tbsp olive oil
  • 6 spicy sausages (around 400g/14oz), such as Toulouse or spicy pork
  • 1 large onion, peeled and thinly sliced
  • 100g (3½oz) cubed smoked lardons, pancetta or bacon
  • 1 x 400g tin haricot or cannellini beans, drained and rinsed
  • 1 x 400g tin chopped tomatoes
  • 1tsp dried mixed herbs
  • Sea salt and freshly ground black pepper
  • A handful of spinach

Heat the oil in a wide-based, nonstick saucepan or flame-proof casserole, add the sausages and cook over a medium heat for about 5 minutes, or until browned on all sides, turning regularly.

Remove from the pan and rest on a board.

Add the onion and lardons, pancetta or bacon to the pan and cook for 3-5 minutes, stirring, until golden. Cut the sausages in half if large and return them to the pan, and add the beans, tomatoes and herbs.

Stir in 150ml water and bring to a gentle simmer. Cover loosely and cook for 18-20 minutes, stirring occasionally. Add more water if the sauce thickens too much. Season to taste and stir in the spinach to wilt, then serve.

VEGGIE BOLOGNESE

DR MICHAEL MOSLEY lance une révolution de la santé avec un régime qui pourrait vraiment vous sauver la vie

This delicious veggie bolognese is a low calorie meal that will impress dinner guests when served with cooked courgetti

This Bolognese tastes really rich but is surprisingly low in calories. It was cooked for us by our son Dan and has become a favourite.

By baking the vegetables first, their flavour and texture is deliciously enhanced. Serve with freshly cooked courgetti.

Serves 4 l 207cals per serving

  • 1 red pepper, deseeded and cut into roughly 2cm chunks
  • 1 medium carrot, trimmed and cut into roughly 1.5cm chunks
  • 3tbsp olive oil
  • Sea salt and freshly ground black pepper
  • 2 medium onions, peeled and finely chopped
  • 2 sticks of celery, trimmed and thinly sliced
  • 150g (5½oz) small chestnut mushrooms, sliced
  • 300g (10½oz) frozen Quorn mince
  • 75g (2¾oz) dried red split lentils
  • 1 large garlic clove, peeled and crushed
  • 2 x 400g tins of chopped tomatoes
  • 1tsp dried oregano
  • 1 vegetable stock cube

To serve

  • 1 large courgette, trimmed and spiralised (or use a potato peeler) or 250g (9oz) readyprepared courgetti. Steam, boil or microwave the courgetti for about 1 minute, or until al dente

Preheat the oven to 220°C/fan 200°C/gas 7. Place the pepper and carrot on a baking tray and drizzle with 1tbsp of the olive oil. Season and toss. Bake for 15-20 minutes, or until softened and lightly browned.

Meanwhile, heat the remaining oil in a deep frying pan or shallow flame-proof casserole and gently fry the onions, celery and mushrooms for 10 minutes, stirring regularly. Add the Quorn mince, lentils and garlic, and cook for 2 minutes more, stirring.

Tip the tomatoes into the pan, sprinkle with the oregano and crumble the stock cube over. Add 300ml water, bring to a simmer and cook for 5 minutes, stirring occasionally.

Remove the tray from the oven and transfer the roasted veg to the pan. Return to a gentle simmer and cook for 15 minutes, or until the sauce is thick, stirring regularly. Adjust the seasoning to taste.

CREAMY CASHEW & TOFU CURRY

DR MICHAEL MOSLEY lance une révolution de la santé avec un régime qui pourrait vraiment vous sauver la vie

This delicious Thai-style creamy cashew and tofu curry is filled with aromatic flavours and can be served with cauliflower rice

Thai-style curries always seem to go down well and this one is low on carbs and high in flavour. If you don’t like tofu, try Quorn pieces instead.

Serves 4 l 598cals per serving

  • 2tbsp coconut or rapeseed oil
  • 1 medium aubergine (around 225g/8oz), cut into roughly 2cm chunks
  • 1 medium red onion, peeled and cut into 12 wedges
  • 350g (12oz) butternut squash, peeled, deseeded and cut into roughly 2cm chunks
  • 4tbsp Thai red or green curry paste
  • 1 x 400ml tin full-fat coconut milk
  • 100g (3½oz) cashew nuts, roughly chopped
  • 1 large pepper (any colour), deseeded and cut into roughly 2cm chunks
  • Sea salt and freshly ground black pepper
  • 20g (¾oz) fresh coriander, leaves roughly chopped
  • 280g (10oz) firm or extra-firm tofu, drained, cut into roughly 2cm cubes
  • 300g (10½oz) cauliflower rice

Heat 1tbsp of the oil in a large pan or shallow casserole over a high heat. Add the aubergine and stir-fry for 4-5 minutes, until golden brown. Transfer to a bowl.

Reduce the heat, add the remaining oil, onion and squash to the pan and fry gently for 5 minutes, stirring regularly. Add the curry paste and cook for 1 minute, stirring constantly.

Stir in the coconut milk, half the nuts, the pepper and 100ml water. Season with sea salt and ground black pepper. Cover the pan loosely with a lid, bring to a gentle simmer and cook for 10 minutes, stirring occasionally.

Stir the aubergine and half the coriander into the pan and return to a simmer. Add the tofu, cover and cook for a further 5-6 minutes, until the aubergine is softened and the tofu hot.

Add a splash more water if the curry reduces too much. Sprinkle with the reserved coriander and cashew nuts, and serve with cauliflower rice, if using.

SESAME SALMON WITH BROCCOLI & TOMATOES

DR MICHAEL MOSLEY lance une révolution de la santé avec un régime qui pourrait vraiment vous sauver la vie

This delicious sesame salmon with broccoli and tomatoes is ideal for a speedy dinner dish

If you don’t like salmon, any other chunky fish fillet will work here too.

Serves 2 l 403cals per serving

  • 2tsp olive or rapeseed oil
  • 2 x 125g (4½oz) salmon fillets
  • 6 spring onions, trimmed and each cut into 3
  • 12 cherry tomatoes
  • Freshly ground black pepper
  • 200g (7oz) long-stemmed broccoli, trimmed
  • 1tbsp dark soy sauce
  • 1tsp sesame oil
  • ½tsp crushed dried chilli flakes
  • 1tsp sesame seeds

Preheat the oven to 200°C/fan 180°C/gas 6. Drizzle a tray with the oil. Place the salmon fillets in the tray, skin-side down, add the spring onions and tomatoes and season with pepper.

Bake for 8 minutes.Meanwhile, bring a saucepan of water to the boil. Add the broccoli and return to the boil. Cook for 4 minutes then drain. Add the broccoli to the tray in the oven and drizzle the soy sauce and sesame oil over the fish.

Sprinkle everything with the chilli and sesame seeds and bake for 3-4 minutes, or until the salmon is just cooked through, then serve.

DESSERT

ORANGE & ALMOND LOAF

DR MICHAEL MOSLEY lance une révolution de la santé avec un régime qui pourrait vraiment vous sauver la vie

This superb orange and almond loaf is ideal for impressing dinner guests and is best served warm

An irresistible, tangy cake. Amazingly, it’s cooked using whole oranges with no need to peel them. Serve warm in thin slices.

Serves 10 l 326cals per serving

Cook's tip

You could also simmer the oranges in a pan of water, without pricking, for 50- 60 minutes. Top up with more water when needed

  • 2 medium oranges (each around 150g/5½oz), well washed
  • 8 soft pitted dates
  • 4tbsp olive oil
  • 4 medium eggs
  • 300g (10½oz) ground almonds
  • 1½tsp baking powder
  • 15g (½oz) flaked almonds

Prick both of the oranges 20 times with the tip of a knife and place in a microwave-proof bowl. Cover with a plate and microwave on high for 10 minutes, or until very soft. Preheat the oven to 190°C/fan 170°C/ gas 5.

Line the base and sides of a 900g loaf tin with non-stick baking paper. Leave the oranges until cool enough to handle, then cut in half and remove any seeds.

Place the oranges and dates in a food processor, add the olive oil and eggs and blitz until thoroughly blended. Add the ground almonds, baking powder and 4tbsp water and blend again to a thick batter.

Pour into the prepared tin, spreading to the sides. Sprinkle with the flaked almonds and bake for 40-45 minutes, or until risen, golden brown and firm to the touch. Cool in the tin for 30 minutes, then turn out and cut into thin slices to serve.

SEARED PEACHES WITH YOGHURT & PISTACHIOS

DR MICHAEL MOSLEY lance une révolution de la santé avec un régime qui pourrait vraiment vous sauver la vie

This indulgent seared peaches with yoghurt and pistachios dessert is best served with nuts

Cook's tip

If you don’t have a griddle pan, you can grill the halved peaches instead, or cook them in a lightly oiled frying pan

A simple dessert that also works beautifully as a summer breakfast.

Serves 4 l 130cals per serving

  • 1tsp olive or rapeseed oil
  • 4 firm but ripe peaches or nectarines, halved and stoned
  • 150g (5½oz) full-fat live Greek yoghurt
  • 25g (1oz) unsalted pistachio nuts, roughly chopped

Place a griddle pan over a mediumhigh heat and brush with the oil. Place the peaches on the griddle, cut-side down, and cook, without moving, for about 3 minutes, or until hot and marked with griddle lines. Serve with the yoghurt and nuts.

CHOCOLATE KIDNEY BEAN CAKE

DR MICHAEL MOSLEY lance une révolution de la santé avec un régime qui pourrait vraiment vous sauver la vie

This impressive chocolate kidney bean cake is filled with ingredients that are brilliant for gut bacteria

You’d never guess that the main ingredient for this is kidney beans! Cocoa is also a good source of flavonoids and polyphenols, which are brilliant for your gut bacteria.

Serves 12 l 250cals per serving

Cook's tip

You can use this mixture to make cupcakes. Use a 12-hole tray, lined with paper cases. They need 15-20 minutes of cooking time

  • 400g tin red kidney beans, drained and rinsed
  • 1tbsp vanilla extract
  • 5 eggs
  • 150g (5½oz) coconut oil, plus extra for greasing
  • 15 soft pitted dates, diced
  • 60g (2¼oz) cocoa powder
  • ½tsp bicarbonate of soda
  • 1tsp baking powder
  • ½tsp ground cinnamon
  • A pinch of salt
  • 150g (5½oz) fresh raspberries or cherries, stones removed

Preheat the oven to 170°C/fan 150°C/gas 3. Grease a 20cm round cake tin and line the base with lightly greased greaseproof paper.

In a medium bowl blend the beans, vanilla, 2 of the eggs, 1tbsp water and the coconut oil until smooth (about 4-5 minutes).

Add the rest of the ingredients except the raspberries or cherries and mix well. Pour into the tin, gently press the fruit into the surface and bake for about 30 minutes. Remove from the oven and leave to cool for 10 minutes before turning it out on a rack.

DORSET APPLE CAKE

DR MICHAEL MOSLEY lance une révolution de la santé avec un régime qui pourrait vraiment vous sauver la vie

This glorious Dorset apple cake can be topped with fruits and flaked almonds for a decorative appearance

A delicious, tangy cake, adapted from the classic Dorset apple cake recipe to give it a gut-friendly twist.

Serves 12 l 265cals per serving

DR MICHAEL MOSLEY lance une révolution de la santé avec un régime qui pourrait vraiment vous sauver la vie

Covid-19: What You Need To Know About The Coronavirus And The Race For The Vaccine by Dr Michael Mosley is published by Short Books, £6.99 (ebook, £4.99). Recipes extracted from The Fast 800 Recipe Book, The Clever Guts Recipe Book and The 8-Week Blood Sugar Diet Recipe Book by Dr Clare Bailey and Fast Asleep by Dr Michael Mosley, published by Short Books. Visit amazon.co.uk, waterstones.com and hive.co.uk.

  • 2 small-medium eating apples
  • 1tbsp fresh lemon juice
  • 1tsp ground cinnamon
  • 3 gros œufs
  • 150g (5½oz) butter, softened, plus extra for greasing
  • 200g (7oz) ground almonds
  • 50g (1¾oz) self-raising brown flour
  • 100g (3½oz) large, soft, pitted dates, chopped
  • 1tsp vanilla extract
  • 1tsp baking powder
  • 20g (¾oz) flaked almonds

Preheat the oven to 190°C/fan 170°C/gas 5. Grease and line a 23cm round loose-based cake tin with baking parchment. Core the apples and cut each one into about 12 wedges (keeping the skin on).

Place in a medium bowl and toss with the lemon juice and cinnamon. Place the eggs, butter, ground almonds, flour, half the dates and all the vanilla extract and baking powder in a food processor and blitz until smooth.

Stir in the rest of the dates. Spoon the batter into the tin and spread to the sides. Top with the apples, tucking the wedges close to each other in concentric circles, and bake for 25 minutes.

Remove from the oven, sprinkle with the flaked almonds and cook for 12-15 minutes more, or until the cake is cooked through, the apples are tender and the nuts are golden.

Cool in the tin for 30 minutes before removing. Cut into 12 slices and serve.