Doximity dépose une demande d’introduction en bourse et affirme que les médecins recevront une allocation

Uber l’a proposé aux chauffeurs. Airbnb l’a fait pour les hôtes. À présent Doximité le fournit aux médecins, mais d’une manière beaucoup plus large.

Dans son Prospectus d’introduction en bourse Vendredi, la société de technologie de la santé Doximity, souvent décrite comme le LinkedIn des médecins, a déclaré qu’elle allouait jusqu’à 15 % des actions de l’offre aux médecins via un « programme d’actions réservées ».

Cela signifie que les médecins éligibles peuvent obtenir des actions au même prix que le groupe restreint d’investisseurs institutionnels, qui bénéficient si souvent de l’introduction en bourse parce qu’ils obtiennent une allocation précoce et n’ont pas à attendre le début de la négociation. Doximity n’a pas encore indiqué combien d’actions elle envisage d’émettre ni à quel prix. Pour se qualifier pour le programme, les membres doivent atteindre certains seuils d’activité.

« Nous aspirons à être la plus grande entreprise de technologie appartenant à des médecins au monde, et notre programme d’actions réservées IPO est destiné à la fois à remercier nos membres et à lancer le processus », ont écrit les cofondateurs Jeff Tangney, Nate Gross et Shari Buck dans la lettre des fondateurs. partie du prospectus.

Airbnb, qui est devenu public en décembre, a réservé jusqu’à 7% des actions de son introduction en bourse aux hôtes de la plateforme. Après que l’action ait grimpé de 112% à ses débuts, les hôtes qui ont acheté le nombre maximum d’actions ont réalisé un bénéfice papier de plus de 15 000 $ le premier jour.

Il n’y a aucune garantie que l’action verra un tel rallye. Lors de l’introduction en bourse d’Uber en 2019, la société de covoiturage a alloué jusqu’à 3% de l’offre aux chauffeurs. Les acheteurs au prix de l’introduction en bourse n’ont augmenté que de 14%, tandis que le Nasdaq Composite a bondi de 74% au cours de cette période. Pendant ce temps, l’application de trading Robinhood a annoncé la semaine dernière qu’elle lançait un produit appelé IPO Access pour donner aux investisseurs particuliers plus d’opportunités d’acheter des transactions au prix de l’offre.

Fondée en 2011, Doximity a été largement sous le radar même si elle est basée à San Francisco. Elle n’a pas levé de capitaux extérieurs depuis 2014, n’a apporté qu’un total d’environ 80 millions de dollars de capital-risque au cours de sa décennie en tant qu’entreprise privée et dépense très peu en marketing. La société est également rentable, son bénéfice net ayant bondi de 69 % au cours du dernier exercice pour atteindre 50,2 millions de dollars.

Doximity s’est développé rapidement en devenant le site par défaut pour les médecins à travers le pays pour se connecter les uns avec les autres et rester informés des nouvelles recherches. Il a également été un outil très précieux pour les recruteurs médicaux. Le service est désormais utilisé par 1,8 million de professionnels de la santé dans les 20 principaux hôpitaux et systèmes de santé, selon le prospectus.

Les revenus ont bondi de 78% l’an dernier à 206,9 millions de dollars. Les ventes et le marketing ont représenté 30% des revenus totaux, la plupart étant des « dépenses liées au personnel, des commissions de vente, des voyages et d’autres dépenses liées aux événements », avec un peu de dépenses pour les publicités Google et Facebook, indique le dossier. Seulement 2,6 millions de dollars ont été consacrés à la publicité l’année dernière.

Bien que Doximity ne fasse pas grand-chose en termes de promotion, il génère une bonne quantité de revenus des sociétés médicales et pharmaceutiques qui utilisent l’application comme moyen d’atteindre les médecins. Tous les 20 principaux fabricants de médicaments utilisent le service pour informer les professionnels de la santé sur leurs produits. La société affirme que son produit de solutions marketing, qui est payé via des abonnements, a représenté plus de 80% des revenus du dernier exercice.

La plupart de ses revenus restants proviennent de solutions de recrutement, utilisées par les systèmes de santé et les cabinets de recrutement médical pour se connecter avec les médecins de Doximity.

Doximity a déclaré avoir plus de 600 clients abonnés, dont 200 qui ont dépensé 100 000 $ au cours de l’exercice 2021. Parmi eux, 29 ont dépensé au moins 1 million de dollars. Les abonnements ont représenté 93 % du chiffre d’affaires total.

Doximity a également introduit une télésanté produit l’année dernière alors que Covid-19 obligeait les patients à rester à la maison et à communiquer avec leurs médecins à distance. L’entreprise vient de commencer à facturer le service de télésanté début janvier.

« Nous avons constaté une adoption rapide de nos solutions de télésanté parmi nos clients du système de santé, en raison de l’utilisation organique existante des membres de Doximity qui ont utilisé nos outils de productivité dans le passé », a déclaré la société.

Doximity a déclaré qu’il est en concurrence avec LinkedIn pour les membres. Pour l’embauche et le recrutement, il se heurte aux sociétés de recrutement, tandis que sur le marché de la télésanté, il fait face à la concurrence de Teladoc et d’American Well ainsi que de l’application de chat vidéo à usage général Zoom.

REGARDEZ: Robinhood pour permettre aux utilisateurs d’acheter des introductions en bourse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments